Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Bonsoir,

J'envisage de comparer un texte du moyen âge et un extrait moderne concernant la ponctuation principalement la VIRGULE mais, n'ayant pas d'ouvrages consultables sur la ponctuation, j'aimerais savoir si possible la différence entre ponctuation (surtout la virgule) au Moyen âge et ponctuation moderne. Il apparait en effet qu'au Moyen âge la ponctuation s'attache principalement à séparer les différentes unités du sens alors que dans l'époque moderne elle acquiert un rôle esthétique, rythmique beaucoup plus travaillé.
Voilà ce que j'ai retenu de mes quelques lectures? Avez vous des opinions complémentaires? Divergentes?

Merci d'avance,

Gaffiot

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Gaffiot,

C'est un sujet de réflexion très ardu et très pointu que vous soumettez ici ! J'aimerais bien savoir d'où vous vient cette idée qu'au Moyen Âge la virgule s'attache principalement à séparer les unités de sens. Pourriez-vous me dire où vous avez lu cela, ou à partir de quelles lectures vous en êtes arrivé à cette conclusion ?

Cordialement,
FC.

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

La ponctuation médiévale est sommaire et assez anarchique ; presque totalement absente dans certains manuscrits, peu lisible dans d'autres, elle ne sera utilisée de manière significative qu'à partir du XVIème siècle. De toute manière, elle ne comporte que des points, parfois des signes introduisant un discours cité et, bien sûr, les fameux "pieds de mouche" pour marquer les paragraphes, surtout dans les textes non littéraires.
On a donc là un magnifique "faux sujet" !
Les éditeurs de textes médiévaux sont amenés à introduire une ponctuation moderne dans les textes afin de les rendre plus lisibles, mais, bien sûr, cette ponctuation n'a pas à être prise pour objet d'étude.

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Jacquesvaissier,

Vous me coupez l'herbe sous le pied ! Bien entendu, je m'attendais à ce que Gaffiot nous dise que sa réflexion provient d'une lecture des oeuvres médiévales proposées dans des éditions modernes. J'aurais alors pris soin de lui rappeler que la ponctuation est le travail de l'éditeur et non du copiste (et encore moins de l'auteur). Cela dit, vous avez été plus rapide, et surtout beaucoup plus direct

5

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

@jacquesvaissier

J'aurais tendance à tempérer ce point de vue sur la ponctuation antérieure au XVI° siècle : je conviens qu'elle est sommaire, ceci dit elle peut aussi comporter des deux points, ou des points d'interrogation. Même réduite au seul point, même à l'état rudimentaire, elle est "utilisée de manière significative" avant d'être développée et systématisée. Mais ce sont des matières que je connais insuffisamment, et j'aurais donc tendance à poser la question suivante, pour ceux qui auraient étudié la question : si la virgule n'apparait pas au moyen âge, où et quand fait-elle son apparition? et comment s'est-elle imposée? La ponctuation grecque a-t-elle une influence?

6

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Lucretius a écrit :

Mais ce sont des matières que je connais insuffisamment, et j'aurais donc tendance à poser la question suivante, pour ceux qui auraient étudié la question : si la virgule n'apparait pas au moyen âge, où et quand fait-elle son apparition? et comment s'est-elle imposée?

Je fais les mêmes réserves de non-spécialiste, mais il me semble qu'on admet généralement que la virgule, telle que nous la connaissons, dérive de la virgula suspensiva, en usage à partir du 13e, dont on voit un exemple sur une illustration de la page suivante
http://www.lexpress.fr/culture/point-vi … 75039.html
C'est l'imprimeur humaniste Alde Manuce (Aldus Manutius) qui aurait développé la forme moderne de la virgule.
Sur la "virgula suspensiva", on trouve sur la Toile divers éléments, notamment en anglais :
http://www.ualberta.ca/~sreimer/ms-cour … e/punc.htm
http://grammar.about.com/od/punctuation … istory.htm
https://books.google.fr/books?id=QiGazU … mp;f=false

7

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Tous ces liens sont très instructifs. Le fait qu'Alde Manuce soit considéré comme l'introducteur moderne de la virgule est intéressant, car le même imprimeur est aussi celui qui a créé une fonte complète de caractères grecs (avec accents, esprits, ponctuation et tout). Du coup, la question de l'influence du grec se pose davantage. D'un autre côté, il ne serait guère étonnant qu'on ait faussement attribué à Alde Manuce cette paternité, car comme dit l'adage, on ne prête qu'aux riches.

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Oui, on peut toujours trouver des racines lointaines à toute "découverte", mais il n'en reste pas moins qu'il est impossible de fonder une étude raisonnée de la ponctuation avant l'époque de l'imprimerie qui, par sa nature même, a seule permis de systématiser des usages en matière de caractères, d'espaces et de ponctuation. Le danger en l'occurrence, c'était de laisser croire à Gaffiot que la ponctuation qu'il trouvait dans les éditions de textes anciens était originale.

9

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Ce sujet est excessivement pointu. Je signale quand même le site Wikipédia sur la ponctuation : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ponctuation

10

Comparaison ponctuation Moyen-Âge et ponctuation moderne

Dans l'article wikipédia c'est Geoffroy Tory qui est crédité de la première virgule imprimée.
J'aime beaucoup les belles appellations des points : suspensif, double, demypoint, crochu, incisant, respirant, concluant, interrogant, respondant, admiratif et interposant