Valeurs de l'optatif et valeurs temporelle / aspectuelle

Bonsoir à tous !
Actuellement en terminale Littéraire et en spécialité grec ancien, j'ai régulièrement des questions de grammaire/langue dite "type bac" mais je suis bien souvent confronté à un sérieux problème : si l'enseignement des langues anciennes est toujours de plus en plus bradé et sur la sellette, DHG réduite, suppression de postes, grooooos allègements de programme, ... les programmes, les exigences et les attentes des concepteurs de sujet, eux, n'ont pas forcément changé. Je suis donc forcément confronté à des lacunes linguistiques et grammaticales. Bref tout ça pour dire que travaillant en ce moment sur l'œuvre au programme de Lucien, je n'ai absolument pas les connaissances suffisantes pour répondre aux questions posées. Pourriez-vous bien gracieusement m'éclairer sur les valeurs de l'optatif (il semblerait que cette fiche soit plutôt pas mal : http://lettresclassiques.fr/blog/public/optatif.pdf) ainsi que sur les notions de valeur temporelle et valeur aspectuelle que j'ai très moyennement compris, ...

Merci d'avance
CMW

Valeurs de l'optatif et valeurs temporelle / aspectuelle

Pour temporel/aspectuel :
- on parle de valeur temporelle quand on exprime le temps, le présent, le passé, le futur ;
- on parle de valeur aspectuelle quand on exprime l'aspect, la manière dont l'action est perçue (dans sa durée, comme ponctuelle ou comme accomplie).

Par exemple, en fonction des modes, l'aoriste peut exprimer une action passée (valeur temporelle) ou une action qui n'est pas forcément révolue mais qui est ponctuelle dans le temps, c'est-à-dire qui ne se répète pas ou dont on ne perçoit pas la durée, comme le passé simple en français (valeur aspectuelle).
En français, "il faisait" et "il fit" ont tous les deux une valeur temporelle de passé principalement : ils expriment une action qui a eu lieu dans le passé ; mais ils n'ont pas la même valeur aspectuelle : l'imparfait exprime une action qui dure ou qui est répétée tandis que le passé simple exprime une action ponctuelle.

Valeurs de l'optatif et valeurs temporelle / aspectuelle

Plus exactement, le passé simple exprime une action délimitée, avec début et fin, précédant une autre action ou lui succédant, et saisie "en bloc".
Certes, cela peut être ponctuel : Tout à coup, il tomba.
Mais cela peut très bien durer : Il marcha trente jours...
Tandis que l'imparfait exprime une action non délimitée, sans début ou fin précisés, éventuellement simultanée à d'autres actions, et saisie dans son déroulement.
Ce soir-là, il pleuvait.

Valeurs de l'optatif et valeurs temporelle / aspectuelle

Oui, j'aurais dû réécrire que le passé simple exprimait une action perçue comme ponctuelle ; merci Jehan 

Valeurs de l'optatif et valeurs temporelle / aspectuelle

Avez-vous une grammaire grecque ? Si ce n'est pas encore le cas, je vous recommande de vous en procurer une au plus vite: soit Allard & Feuillâtre, soit Ragon & Dain.