1

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

Bonjour, je fais des recherches pour un travail de Littérature sur des reprises de mythes antiques, tels que Antigone, d'Anouilh et la Machine infernale de Cocteau.
Je dois donc trouvé des informations qui me permettraient de dire, pourquoi Cocteau a réecrit ce mythe ?, qu'est ce qui nous prouve, dans le texte, que ce n'est pas qu'une simple reprise de Sophocle ?, quel est le message transmit ?et de même pour Anouilh.

Pour l'instant je galère un peu, et si quelqu'un d'un peu plus renseigné pourrait m'aider j'en serais trèèès reconnaissante
! Merci.

2

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

Pour Anouille tu pourrais parler du fait qu'il réactualise la pièce, il l'intègre dans une époque qu'il lui contemporaine (2nd guerre mondiale) on le voit dans la 1ère scène je crois qu'on y parle d'un soldat (à vérifier) pour pouvoir en faire la critique. Sinon en général la réécriture permet de transmettre aux générations suivantes ainsi que de réadapter une pièce selon son point de vue.
BONNE CHANCE

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

Quelle bonne pâte, que cet Anouille !
(C'était trop tentant...)

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

Je n'ai pas compris le jeu de mot, Delia... Tu peux me l'expliquer? Merci

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

C'est simple : Louradi-dounia a orthographié "Anouille" au lieu de "Anouilh".
Et comme les nouilles sont des pâtes alimentaires...

"Quelle bonne pâte" = Quelle personne docile, accommodante.

6

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

Merci beaucoup!! 
Pour cocteau j'ai trouvé quelques intêrets comme le côté universel et intemporel du mythe, peut être aussi l'identification au personnage, si on peut dire ça comme ça, car Cocteau comme Oedipe perd son père et pour les deux leur mère sera la seule femme de leur vie : Cocteau car il est homosexuel et Oedipe car il l'épouse....

Si vous trouvez autre chose je suis toujours interessée! 

7

Pourquoi reprendre un mythe antique ?

Les bonnes préfaces inscrivent généralement la pièce dans une continuité mythique et littéraire : l'édition de la Pléiade ou Garnier Flammarion devraient donner de bonnes pistes