1

Quelles attitudes de spectateur ces textes proposent-ils ?

Salut pour les vacances je dois répondre à la question transversale du bac de 2009 série ES-S voilà le sujet:
https://www.etudes-litteraires.com/bac- … -et-es.php
Pour l'introduction j'ai du mal car la prof nous a donné une fiche méthode. Seulement on doit trouver les mouvements des 4 textes et leur thème commun.
Pour les mouvements j'ai trouvé ça :
Texte A : classicisme ?
Texte B : romantisme ?
Texte C : ?
Texte D : ?

Et pour le thème commun je voudrais savoir si je peux reprendre la question ? Donc le point commun ici serait que tous les texte nous montrent l'attitude des spectateurs vis-à-vis d'une pièce de théâtre.

Voilà si quelqu'un pourrait m'aider ^^

Personne pour m'aider svp ?  c'est assez urgent

2 (Modifié par Jehan 18/02/2017 à 15:32)

Quelles attitudes de spectateur ces textes proposent-ils ?

Sujet

http://mobile.lemonde.fr/revision-du-ba … rde37.html

(Je n'inclurais pas les citations)

Corpus:

1- Les deux premiers textes présentent un public réactionnel et agité

2- Les deux derniers un public silencieux et passif

3- Les deux derniers textes font du public un juge artistique, alors que les deux derniers présentent un public soumis à la pièce qui ne se contentent que d'y assister

Commentaire:

Problématique: Quelles idées molière tente-il de véhiculer à travers cette scène? Quelle thèse défend-t-il grâce à la double énonciation?

1- Moliere défend la thèse selon laquelle le jugement du public possède la même valeur que celui de la haute société:
*Dominance des répliques de Dorante au niveau de la longueur, son point de vue reigne sur scène
*Éloge du public à travers différents procédé littéraires, hyperbole, énumération des divergence avec la classe supérieur
*Dévalorisation dun point de vue adverse par le ton monotone du marquis à travers la répétition et certaines aliterations en plus d'arguments absurdes insuffisants

2-Molière critique l'orgueil de la haute société:
*Ridicule du marquis a travers l'ironie et les questions rhétoriques
*Anecdote du bourgeois(Théâtre dans le théâtre, Ironie)
*Adresse directe de l'issue à la dernière réplique(Parallélisme, hyperbole, on a l'impression que molière s'adresse à la bourgeoisie à travers son personnage )

3-Moliere repond a ses contemporains qui voyaient de la décadence dans la comédie

(J'ai ici inséré une bref description du fait que la tragédie et la comédie étaient respectivement reliés à la bourgeoisie et la populace)

*La scène est une caricature de l'affrontement entre la comédie (Donc Molière) et la bourgeoisie nourrise de pré-requis de l'art
*Certaines énumérations et hyperboles du marquis présentent la comédie comme un genre sensé être systématiquement rejeté

J'ai ressenti que mes plans étaient plutôt cohérents, mais ils divergent quand même assez de le correction du journal le monde en haut de page. Quelqu'un pourrait il me dire s'ils sont au moins acceptables/valables?

3 (Modifié par Jean-Luc 18/02/2017 à 20:31)

Quelles attitudes de spectateur ces textes proposent-ils ?

C'est une proposition convenable.

Quelques bourdes :
- confusion entre sensé (avoir du bon sens) et censé (supposé)
- nourrise au lieu de nourrie,
- Les deux derniers textes font du public un juge artistique, alors que les deux derniers présentent...

Tu peux toujours regarder notre corrigé sur le site
https://www.etudes-litteraires.com/bac- … -et-es.php

4

Quelles attitudes de spectateur ces textes proposent-ils ?

Si j'aI bien compris par jugement, dans votre correction, vous voulez dire réflexion personnelle au sujet de la pièce. Mais ce n'est pas exactement ce que je voulais laisser entendre par juge, en fait je me suis très mal exprimé dans le plan que j'ai publié, dans ma composition j'avais dit "le public devient un juge, un donneur d'opinion"; par celà je vouais dire que c'est la réaction du public, chez Molière et Rostand, qui "jugeait" la pièce, dans le sens où elle exprimait soit une approbation générale ou un refus de celle ci. C'est certes une analyse beaucoup moins judicieuse que celle de la correction, mais juste pour m'assurer, dans ce cas, je ne me suis pas tromper de textes?

5

Quelles attitudes de spectateur ces textes proposent-ils ?

Bonsoir,

Dans les deux premiers textes le public donne bruyamment son opinion. On peut parler de jugement en effet. A l'époque contemporaine, si le public reste indiscipliné et doit être rappelé à l'ordre, il se montre quand même plus policé. Je ne vois pas de contresens dans ta formule.