1

Choisir entre prépa et fac de philo

Je suis actuellement en Terminale Littéraire et j'ai un assez bon niveau, et mes premières notes en philosophies sont de bon augure pour la suite. J'envisageais de me tourner vers des études de psychologie, puis de philosophie, mais je n'ai pas d'idées concrètes de métiers . En sachant que je ne fais pas de latin ni de grec, est-il possible de se lancer en prépa littéraire ? Si oui, est-ce vraiment un avantage pour des concours tel que celui de l'ENS, ou n'est-il pas plus confortable d'entrer dans une fac de philosophie ?

Choisir entre prépa et fac de philo

Bien sûr pour la prépa même sans latin ni grec. Si tu n'as pas d'idée concrète, que tu hésites sur la matière, et que tu as un bon niveau global, ça me paraît le choix le plus judicieux. Et le but essentiel de la prépa est justement de préparer l'ENS, ou dans tous les cas d'obtenir un bon niveau global pour d'autres concours sinon.

Choisir entre prépa et fac de philo

Bonjour à tous! 
Je suis actuellement en terminale S, et je compte poursuivre des études de philosophie.
Mon choix s'était porté sur la faculté de philosophie, cependant on m'a conseillé d'aller en prépa B/L pour la culture générale et la rigueur que je pourrai y acquérir. 
Pensant à l'agrégation, je comptais aller à la fac mais ne pas m'en contenter: étant terrorisé par la perspective des élèves de prépa et de l'ENS qui prennent toutes les places aux concours, je comptais me forcer à faire un certains nombre d'exercices, de lectures et de travail personnel par mois (y compris à compter des grandes vacances), incluant d'autres matières pour renforcer ma culture générale et ma capacité générale à assimiler, en rajoutant une inscription au CNED s'il le faut vraiment. Je n'aurais pas de souci à m'imposer ce rythme, la philosophie me passionnant plus que tout (ceci étant couplé au fait que j'adore apprendre et que je ne compte pas les heures); de cette manière je pensais pouvoir égaler les élèves rigoureux et méthodiques de la prépa; ne comptant pas y aller car l'environnement ne me plait pas et la pression étant néfaste à ma capacité de travail.
Cependant, sans vraiment connaître mes projets on m'a plutôt conseillé la prépa B/L en me disant que j'aurais une culture plus large, une rigueur plus marquée, et que je serais même meilleur en philo que les élèves de fac (avec également des meilleurs professeurs).
Au vu de mon dossier et des matières que la prépa à laquelle je pense regarde, je suis sûr d'être pris (ou presque  )
Ma question est donc: avec un investissement suffisant, durable et stable, la fac de philo (dans laquelle je serais probablement beaucoup plus épanoui) me permettra-t-elle d'avoir ma place aux concours, ou la prépa est-elle absolument une nécessité pour ne serait-ce qu'espérer les passer parce qu'indubitablement meilleure sur tous les points?
Merci beaucoup par avance et bonne vie à tous

4 (Modifié par mattlev 26/01/2017 à 23:46)

Choisir entre prépa et fac de philo

Salut,


Pour te répondre un peu vite:

- les profs ne sont pas meilleurs ou moins bons à la fac qu'en prépa. Ils font cours différemment et il y a des enseignants plus ou moins bons dans les deux cursus.

- il n'est pas dit qu'on sorte de la prépa meilleur en philo que des élèves de l'université. Plus préparé aux exercices académiques de la dissertation (et de l'explication de texte si on choisit l'option philo... mais je ne sais pas s'il y en a en B/L), c'est certain.

- d'un point de vue strictement stratégique, la prépa me semble le meilleur choix. Quitte à travailler sous la pression (ce que tu feras pendant tes années de préparation au CAPES / Agreg), autant faire l'effort (qui est important, c'est sûr) de bien engranger la méthode/l'habitude des épreuves et une culture générale qui sont importants pour tous les concours. Sachant que l'agrégation de philo est particulièrement ardue et que bien des normaliens (donc des gens censés être académiquement très bons) s'y cassent les dents.

- après, si tu es assez sûr de toi et que tu penses pouvoir travailler sérieusement et rigoureusement en amont pour les concours, que tu appréhendes la prépa (tout le monde appréhende la prépa, je crois), je pense que tu peux te faire confiance. Tu peux aussi, comme cela est souvent conseillé, t'inscrire en prépa en te disant que c'est un essai et en rejoignant finalement l'université si cela ne te convient pas, et en général sans perdre de semestre.

Choisir entre prépa et fac de philo

Merci beaucoup pour cette réponse rapide!
Le dilemme réside dans le fait que la prépa est souvent vendue comme le choix sage, et la fac le choix facile, mais je compte récupérer des cours de fac (entre autres) d'histoire (déjà possible), de socio et d'enseignements variés de sciences humaines pour avoir de la culture générale, quitte à faire une licence philo-socio ou regroupant plus de matières (ce que j'estime moins intéressant et sage) en sachant que je suis sûr de tenir le rythme car je suis on ne peut plus motivé et déterminé à ne pas "profiter" de ma vie d'étudiant aux 20 petites heures de cours par semaine: je considère la fac comme un moyen d'avoir de vastes connaissances en philo, tout en ayant la possibilité de me focaliser à côté sur les exercices académiques (possibilité dans la fac de rendre des exercices à certains profs vu le petit nombre d'élèves) et la culture générale, sans avoir de travail à faire en éco ou maths par exemple, qui rend la tâche de se focaliser sur ce qui est essentiel pour les concours plus ardue.
Bien entendu je ne méprise en aucun cas la prépa (ni la fac d'ailleurs), mais je pense sincèrement en être capable (au niveau de l'investissement). Il s'agit maintenant de s'assurer que mon choix est réaliste et/ou sage... Tout avis sur ma situation me sera toujours d'une grande aide Merci encore mattlev pour ta réponse rapide 

Choisir entre prépa et fac de philo

Ce fil semble avoir disparu pendant 24h, c'est très étrange.


Tu me sembles fort motivé(e), c'est l'important; j'ai l'impression que tu as fait ton choix. Je ne suis pas le mieux placé pour te dire si c'est un bon choix, mais je pense qu'il n'y a pas de raison. Au travail maintenant ! (Enfin, passe ton bac d'abord).

7

Choisir entre prépa et fac de philo

Je suis d'accord avec Mattlev, et je comprends ton point de vue et tes envies Scipio. Le souci, c'est que ce qui compte vraiment n'est pas de faire des exercices en plus, et de suivre des cours en plus ; certes, tu auras plus de culture générale ; mais ce qui est vraiment nécessaire, c'est d'être corrigé, et si possible par des professeurs exigeants, dans une optique de concours. Et de faire des devoirs en temps limité, mais long : j'ai parlé avec plusieurs élèves de fac de philo (à Lyon, je ne sais pas où tu comptes aller) et ils avaient encore, au niveau L2, des exercices de 2h ou 3h, sur des sujets très précis, qui s'apparentaient plus au contrôle de connaissance. Ce qui n'est absolument pas l'angle des exercices de CAPES ou d'agreg, en 6h ou 7h, sur des sujets extrêmement larges... En HK (dans une prépa parisienne moyenne) j'avais dès décembre des devoirs de 5h en philo et dès la khâgne des devoirs de 6h. Il y a en plus l'avantage, en faisant une prépa, de se confronter à la préparation d'un concours (et c'est très précieux pour la suite).

Bref, je pense qu'avec un projet comme le tien, qui est tout à fait louable, il est dommage de ne pas tenter la prépa (tu peux partir à tout moment, et rejoindre la fac sans perdre de temps). Etant donné tes projets, je te conseillerais plutôt une prépa A/L, tu auras plus d'heures de philo, et plus de temps pour travailler cette matière si elle te plait. En B/L, l'accent est quand même mis sur les maths et les sciences éco...

Choisir entre prépa et fac de philo

Il y a en plus l'avantage, en faisant une prépa, de se confronter à la préparation d'un concours (et c'est très précieux pour la suite).

Oui, et de plus, dans une discipline comme la philosophie où les postes ne sont pas si nombreux que dans d'autres disciplines, ce qui rend peut-être le concours encore plus difficile, cet aspect n'est pas négligeable.

9

Choisir entre prépa et fac de philo

Tout à fait Laoshi. Pour ce qui est de l'agrégation, celle de philo n'est pas vraiment plus difficile que celle d'histoire, c'est à peu près le même taux de réussite (un peu moins de postes mais un peu moins de candidats aussi). La vraie différence tient au CAPES : le CAPES de philo n'a qu'une quarantaine de places de plus qu'à l'agrégation... En Histoire, c'est environ 600 places de plus ! Ce qui est logique, étant donné que les cours de philo sont beaucoup moins nombreux dans le secondaire que ceux d'histoire. Mais du coup, la "roue de secours" que peut constituer le CAPES pour les candidats qui échouent à l'agrégation n'existe pas vraiment pour la philo...

10 (Modifié par Scipio 28/01/2017 à 21:40)

Choisir entre prépa et fac de philo

Bonsoir à tous!
Je tiens sincèrement à tous vous remercier pour ces messages complets et détaillés et votre compréhension, ça fait chaud au cœur
En effet ce topic a été déplacé je ne sais pourquoi...je suis nouveau dans le forum alors je ne vais pas chercher à comprendre 
Pour vous répondre aussi bien que vous l'avez fait pour moi, la perspective d'avoir des maths et de l'éco (même si j'adore les maths) ne me paraît pas vraiment...Utile? A part peut-être pour la rigueur des raisonnements, mais avec la filière S je pense avoir assez d'expérience dans ce domaine (mais je peux bien évidemment me tromper)
Au sujet de la prépa A/L je suis d'accord que le volume horaire est beaucoup plus intéressant, le seul problème est que je n'ai pas fait de dissertation en première...Si la prépa à laquelle je pense (Faidherbe à Lille) regarde mes résultats de français de bac je serai pris normalement (j'ai eu 19 à l'écrit et 20 à l'oral),mais si je suis incapable de suivre le rythme...  Même si je maîtrise le commentaire, j'imagine que la dissertation est l'exercice principal de la prépa et même si j'imagine bien me taper des piteuses (ou en tout cas des notes bien inférieures à celles du lycée), je préfererais ne pas avoir de 0 xD
J'espère avoir bientôt l'occasion d'en discuter avec mon professeur de philosophie plus longuement (c'est lui qui m'a proposé de faire B/L) mais je prends vraiment tous vos conseils en considération
Edit: J'avais oublié de le dire, mais je comptais aller à Lille, la licence de philo étant réputée bonne, et je dois faire une journée d'immersion en février