1

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Bonjour à tous ,
Je m'appelle Valentine et je suis en 1ereL , j'ai un sujet de dissertation à rendre pour jeudi prochain , le sujet est
" Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs du 17 et 18em siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au 21e siècle?"

J'ai décidé de procéder par étapes et de classer les préoccupations par siècles , j'ai déjà quelques idées , des exemples mais très peu d'arguments
mais je n'arrive pas à trouver un plan adéquat. Je pense qu'il faut faire un plan dialectique mais je ne sais pas comment le remplir et quels pourraient être les axes principaux. C'est un sujet vaste , dans lequel on peut dire beaucoup de choses , mais en même temps assez complexe et précis et j'ai peur de rater ma dissertation.
Pourriez vous m'aider s'il vous plait ?

2

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Bonjour Valentine,

Peux-tu exposer tes idées?

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Tu peux tout d'abord aborder ce qui est vraiment spécifique à ces deux siècles, et peut nous sembler éloigné de nos préoccupations ; puis montrer que de nombreux éléments nous concernent toujours, qu'il s'agisse de leçons de morale, de constats sur la nature humaine, ou de lutte pour la tolérance, contre le fanatisme, pour plus d'égalité, etc.

4

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Bien sur , merci pour la réponse aussi rapide !

Pour les auteurs du 17e siècle , je parle des moralistes classiques dont les idées sont : Plaire et Instruire ( car aujourd'hui les livres de ces mêmes nous divertissent et nous instruisent , avec pour exemple les Fables de La Fontaine)
La raison : qui passe par les apologues , les essais , et qui sont toujours d’actualité
La libération de l'individu tant au point de vue politique que religieux 
La recherche du bonheur individuel ou l’absence du bonheur
(Pascal , le divertissement )
Combat contre les passions (Pascal)

Le respect des mœurs : réalités psychologiques , histoire ancrées dans une réalité : La princesse de Cleves

Pour le 18e siècle : libération de l'homme ( changement de régime politique )
                           Abolition de l'esclavage , des institutions
Primauté de l'esprit scientifique sur la providence
Réflexions politiques
Progrès de l'esprit critique
Tolérance politique et religieuse




Merci Ammy pour ta réponse , je vais voir si mes idées correspondent à ce que tu as envoyé

5

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Les idées que tu développes sont intéressantes mais mériteraient d'être nuancées pour la plupart, elles gagneraient également à s'appuyer sur des textes et des exemples précis.

Comme l'a remarqué Ammy, il est important de noter ce qui nous démarque de ces siècles et ce qui nous en rapproche. J'aborderais également la manière dont nous réactivons aujourd'hui - avec les différences que cela comporte - des thématiques et des genres prisés à l'époque. Enfin voir ce en quoi nous sommes les héritiers de ces siècles

Ces préoccupations peuvent se regrouper sous différentes étiquettes : politique, idéologique, économiques, institutionnelles, humaniste, philosophiques etc; certaines sont théoriques, d'autre débouchent sur des aspects pratiques.

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Exemple des machines : au 18 eme la machine est un outil qui liberait l'homme du travail. Aujourd'hui, les hommes ont  peur , et cette idée fait toujours débat.

7

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

J'ai nuancé en disant que la libération (législative) de l'homme n'a pas réglé le pb du bonheur individuel et que les systèmes politiques d'autrefois et ceux d'aujourd'hui bien que similaires sur certains aspects , sont plus que jamais au centre de tous les gouvernements et qu'en ça , nous avons les mêmes préoccupations que nos ancêtres
L'esclavage , officiellement aboli existe toujours sous diverses formes .
Aujourd'hui bien que les sciences soient plus évoluées qu'autre fois, cela n'ampute rien à la religion .
La tolérance religieuse est aussi au centre de nos préoccupations

Bien sur je développerai bien plus , mais je pense prendre tous les arguments de ma première partie pour les démentir dans la deuxième

Merci Tatiana 91


Bonsoir mel-sol34 , pourrais-tu expliciter davantage ton exemple , je ne comprends pas vraiment l'idée .

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

Excuse moi j'y suis allé un peu vite.
Les hommes se sont déjà préoccupés au 18e siècle du développement de la technique et de ses conséquences. Cette question est toujours préoccupante au 21e avec les problèmes environnementaux et les catastrophes ( Fukushima ... )

9

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

d'accord , je te remercie , je n'y avais pas pensé !

Dans quelle mesure les préoccupations des auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles peuvent-elles encore intéresser les hommes au XXIe siècle ?

salut valentine
j'ai bien lu tout ton message et tes arguments et pour finir ta choisit quoi comme sous parties ? merci de ta reponse