1

Le Choix : le bon, le mauvais, l'embarras du choix, pas le choix...

Giscard d'Estaing disait à propos des élections législatives de 1978 "le bon choix"...

L'attitude de l'individu pas rapport à une décision est variable , et peut avoir des conséquences sur la vie entière...

En matière de mariage, de travail, d'option dans les études, ou du simple choix d'un appareil , d'une voiture...

Parfois on regrette une décision trop rapide, on essaye de réécrire l'histoire, de s'assurer que sa décision était la bonne.

Ou bien très peu sûr d'une décision, on veut se convaincre soi même et ses proches que sa décision est la bonne...En espérant  que par ricochet ou écho ceux-ci finiront par vous convaincre vous même que vous avez fait le "bon choix"...

Jusqu'à monter aux nues "son choix" et dénigrer ce que l'on admirait hier...

En matière de mariage, d'études,seul l'avenir peut apporter une réponse.

Le choix se fait quelquefois sous la pression d'amis, de vrais ou de faux...Et au lieu de laisser parler son cœur l'individu fait ce qui semble le mieux pour le "must".

Quel bonheur quelquefois de ne pas avoir le choix !!! On est sûr au moins de ne pas se tromper....

2

Le Choix : le bon, le mauvais, l'embarras du choix, pas le choix...

Et parfois on a le sentiment de choisir son destin alors qu'on n'est que "le jouet de la destinée", flippant non?

Mon prof de philo de terminale le croyait, en tout cas.

3

Le Choix : le bon, le mauvais, l'embarras du choix, pas le choix...

Dans le film "Tchao Pantin" le pompiste Lambert (Coluche) avait-il le choix ? Ou n'était-il qu'un pantin manié par les fils invisibles du destin ?

Et Coluche dans la vie a-il vraiment choisi son "amour" de la moto ? Ou bien est-ce film qui lui en a donné l'idée ?

Une passion qui lui a été fatale !!! Comme elle l'a été à Youseff Bensoussan (Richard Anconina) dans le film....

4

Le Choix : le bon, le mauvais, l'embarras du choix, pas le choix...

Bonsoir,


Votre introduction pose une pluralité de questions, et certaines sont problématiques; j'aimerais enfin savoir ce qui constitue avant tout les motifs de ces questions, ensuite la légitimité avec laquelle vous avez formulé le sujet; je suis curieux de savoir ce qui vous y pousse... Avant tout, qu'est-ce que vous entendez par un "choix"?



Amicalement.



H.

5

Le Choix : le bon, le mauvais, l'embarras du choix, pas le choix...

"Faire un choix" est probablement équivalent à "prendre une décision"...Mais le mot choix semble évoquer un plus grand nombre de possibilités. Prendre une décision se limite souvent à "oui ou non".

Dans le cas du "bon choix" de Giscard d'Estaing pour une électon, la décision est partagée par un grand nombre d'individus et pèse moins sur chacun...

Le fait de rester trop longtemps dans l'indécision est très inconfortable, et on peut s'obliger à ne plus avoir le choix, au point de  passer la ligne de non retour...Comme dans le cas du mariage, du divorce ou d'une démission. Des décisions pas toujours irréversibles mais dont il est difficile de revenir en arrière...

Le Choix : le bon, le mauvais, l'embarras du choix, pas le choix...

Bonsoir,

Le choix est pour moi l'un des seuls éléments de notre vie aussi instable.
Aujourd'hui, vous pouvez pensez une chose, demain, vous pensez le contraire. En fait, je suis assez d'accord avec vous dans le sens où je ne crois pas que notre choix soit réellement le fruit entier de notre âme. Je pense que le destin y est pour quelque chose.
Je pense que quelque soit le choix que l'on fait, la répercussion qu'elle aura sera non les conséquences de ce choix, mais plus les conséquences du destin, comme dans la vie courante, car tout est assimilé au destin ; notre vie est tracée. Le seul moment où nous sommes amenés à modifier un choix, il se fait souvent pour plaire aux autres, ou par un effet de mode.