1

Études à l'ISIT 2013-2014

Bonjour à tous,

J'entre en 3e année du programme MCT à l'Isit à la rentrée.
Est-ce que certains d'entre vous y entrent aussi ou sont passés par l'école ?
Qu'en avez-vous pensé ?
Avez-vous des tuyaux à donner aux nouveaux étudiants ?

Merci d'avance.

Manon

Études à l'ISIT 2013-2014

Salut,

j'étais admis à l'ISIT mais je n'y suis pas allé en raison des coûts et des échos que j'en ai eus, notamment quant aux installations... Le rapport coût/reconnaissance du diplôme, comparé à l'ESIT qui est gratuit (Paris 3), m'a vraiment dissuadé. Cependant, les stages peuvent être intéressants.
J'ai une ancienne camarade de promo qui s'y plaît beaucoup (au point d'être restée à l'ISIT en 4ème année alors qu'elle pouvait aller à l'ESIT), mais des gens que je connais la tendance est plutôt à la déception.

3

Études à l'ISIT 2013-2014

Bonjour,

Je suis actuellement en fin de khâgne spé anglais, et les résultats approchant, je me pose beaucoup de questions quant à mon orientation. Passionnée de langues, je souhaite plus tard être trilingue ( anglais /espagnol) et travailler à l'international, dans des domaines comme la diplomatie, la gestion de projets, ou dans les grandes institutions comme l'ONU, le parlement européen, des ONG ....
Je me suis inscrite à l'Isit, qui me plaisait le plus, (par la Bel et la convention,) ainsi qu'à différents Sciences Po. Je suis inquiète du choix que je vais avoir à faire, parce que les retours sur l'Isit ne sont pas très très positifs, et je me demande si cette école pourra me permettre de travailler dans les domaines que j'ai cités, d'autant plus que je ne souhaite pas faire de la traduction ou de l'interprétariat mon métier, mais plutôt travailler sur des projets, dialoguer ...
Pensez-vous que l'Isit est une bonne option? est-ce-que ça vaut vraiment la peine de devoir payer autant ?  Face aux réticences que certains ont sur l'Isit, pensez-vous qu'un IEP serait plus à même de me donner la formation la plus en accord avec mon projet ?
Merci beaucoup !

4

Études à l'ISIT 2013-2014

Ton "projet" est bien trop vague pour te donner une réponse précise. Je vais cependant essayer de te donner quelques pistes.

Il faut savoir que les langues ne sont qu'une exigence de base pour travailler dans les organismes internationaux; parler 3, 4 langues couramment est assez commun, notamment chez les non-anglophones (car l'anglais est la langue de travail et les anglophones sont outrageusement avantagés). Par exemple, un de mes collègues parle couramment l'italien, l'allemand (ses deux langues maternelles), l'anglais, le français, et le néerlandais. Je suis toujours surpris de l'entendre passer de l'une à l'autre avec une facilité déconcertante pour s'adresser à ses collègues dans leur langue maternelle.
Mais parler plusieurs langues n'est pas suffisant. Il faut absolument avoir acquis une spécialité complémentaire: droit, économie, finance...Tout dépend de l'organisme et du (niveau de) poste que tu convoites (Analyste (crédit, financement de projet, statistique..), Economiste, Relationship Manager, Juriste international, etc.).

Ensuite les modes de recrutement diffèrent selon les organismes. Je mets de côté les ONG qui sont des organismes de statut privé et ne sont pas considérés comme des institutions (publiques) internationales. A la Commission Européenne, le recrutement se fait sur concours (voie statutaire). Pour les postes offerts, il y a des conditions spécifiques préétablies et des quotas par nationalité.

Dans d'autres institutions internationales comme celle où je travaille, ou comme par exemple la BCE, la Banque Mondiale, la Banque Européenne d'Investissement, etc. le recrutement se fait par voie contractuelle et la compétition est mondiale, du moins en ce qui concerne les organismes ayant une vocation extra-européenne. De manière générale, la formation de base importe beaucoup, de même l'expérience pour les postes non-juniors.

Bon, je vais être franc et direct: En dehors de la traduction, l'ISIT ne fait pas du tout le poids face à une grande école française ou une université française prestigieuse. En effet, les organismes internationaux sont très sensibles à leur image (ils s'enorgueillissent de ne recruter que des "high calibres") et ont une approche de recrutement de profils très conservatrice. Il faut aussi justifier d'une expérience réussie dans une institution qui a pignon sur rue. Ceci crée souvent un biais social, surtout pour les candidats issus de pays émergents: on recrute ceux qui ont pu étudier dans les meilleures universités et/ou ont travaillé dans des organismes réputés.

Donc pour toi, en tant que française et tenant compte de ta formation littéraire: définitivement les IEP, avec une préférence pour Sciences-Po Paris, compte tenu de son rayonnement international, de la diversité de sa formation et du fait que tu n'as pas de projet et de spécialisation encore bien définis. Ensuite, tu pourras soit tenter les concours européens, soit entrer dans une entreprise multinationale, de préférence une grande banque pour y acquérir une expérience utile pour postuler ensuite à un poste de cadre dans un organisme international. Si tu veux et/ou peux, passe l'ENA ou le concours de cadre à la Banque de France, car il est aussi possible de postuler à des postes à titre de détachement de la fonction publique ou d'une banque centrale...

5

Études à l'ISIT 2013-2014

Bonjour, je vous remercie pour votre réponse.
Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris ce que vous voulez dire par rapport à l'isit : au niveau du rayonnement international et des enseignements autres que les langues, il ne fait pas le poids face aux iep ou autres grandes écoles ?

Je vais essayer de préciser l'orientation que je souhaite prendre, peut-être pourrez-vous y voir plus clair. Je ne souhaite pas dans la mesure du possible travailler dans les banques ou dans ce qui a un rapport direct avec la finance. Concrètement, j'aimerai avoir une ouverture internationale de grande envergure, placer le contact humain et le relationnel au centre de mon travail. Comme je n'ai pas d'idée de métiers précis, je me dis que tout ce qui touche à la diplomatie, aux ambassades, et aux grandes organisations internationales ( le côté gestion et réalisation de projets me plaît beaucoup, notamment par exemple avec les pays en voie de dvp) est ce vers quoi je tends.
ainsi selon vous, les IEP sont le moyen le plus sûr d'y parvenir et je dois laisser tomber l'isit ?
Ce qui me fait un peu peur, c'est que je ne veux pas me retrouver à gérer du personnel, les finances d'un groupe, ou plutôt ne faire QUE ça, je veux vraiment être au cœur des projets, être "active", être que sein d'une équipe, partir sur le terrain par exemple...

6

Études à l'ISIT 2013-2014

Je te conseillerais exactement la même chose, d'autant si ton projet reste peu défini : tu ne te spécialisera pas du tout en dehors des langues à l'ISIT alors que les IEP ont énormément de filières correspondant à tes envies (gestion de projet, diplomatie, OI, développement). Renseigne toi sur Sciences Po Paris, qui a une école d'Affaires Internationales plutôt côtée au niveau master, mais également sur les IEP de province qui offrent beaucoup de voies intéressantes (j'étais personnellement à Bordeaux dans un parcours sciences politiques et développement, centré sur les pays du sud). 

Bon courage en tout cas !

Études à l'ISIT 2013-2014

Le master Management interculturel de l'ISIT parait pourtant intéressant...

8

Études à l'ISIT 2013-2014

cocolabricot a écrit :

Je vais essayer de préciser l'orientation que je souhaite prendre, peut-être pourrez-vous y voir plus clair. Je ne souhaite pas dans la mesure du possible travailler dans les banques ou dans ce qui a un rapport direct avec la finance. Concrètement, j'aimerai avoir une ouverture internationale de grande envergure, placer le contact humain et le relationnel au centre de mon travail. Comme je n'ai pas d'idée de métiers précis, je me dis que tout ce qui touche à la diplomatie, aux ambassades, et aux grandes organisations internationales ( le côté gestion et réalisation de projets me plaît beaucoup, notamment par exemple avec les pays en voie de dvp) est ce vers quoi je tends.
ainsi selon vous, les IEP sont le moyen le plus sûr d'y parvenir et je dois laisser tomber l'isit ?

Il y a plusieurs types d'institutions internationales. En (très) gros, celles que je qualifierais de "politique", comme la Commission Européenne, l'ONU, le FMI, etc. (et leurs sous-organismes) - ces organismes prennent des décisions au niveau des Etats - et les autres, que je qualifierais de "technique" qui sont pour la plupart des banques de développement ("Multilateral Banks"), comme la Banque Européenne de Développement, la Banque Inter-Americaine de Développement, la BEI, l'African Development Bank, l'Asian Development Bank, et beaucoup d'autres.
Les premières recrutent très très peu, et encore moins des candidats issus de pays développés (sauf bien sûr la Commission Européenne, mais comme les autres organismes "politiques" il y a des quotas par pays); en dehors de la Commission Européenne où et le recrutement s'effectue par concours, les seules possibilités d'entrer dans ces organismes sont, à mon avis, par la voie d'un détachement de la fonction publique ou d'une banque centrale pour une ou plusieurs missions ponctuelles, d'où la nécessité de passer par l'ENA ou la Banque de France et de devenir haut fonctionnaire.

Tu dis n'être pas intéressée par la banque, mais ce sont pourtant les banques de développement qui sont en charge des grands projets (construction de ponts, d'écoles, d'hôpitaux, de routes, etc.) dans les pays émergents en général. Et ce ne sont pas les institutions internationales à caractère politique qui financent et sont en charge du suivi de ces projets: Elles n'ont pas d'argent, sont en proie à de terribles restrictions budgétaires car dépendantes des allocations des états membres.
Or la plupart des recrutements, quand il y en a, se font au sein des "multilateral banks". Celles-ci sont indépendantes financièrement car elles ont un business model rentable, des fonds propres et ne dépendent pas de contributions de leurs actionnaires (au contraire, certaines leur versent des dividendes annuels). Les recrutements se font par la voie contractuelle, mais le statut du recruté est identique à celui d'un membre de la Commision Européenne ou de l'ONU, à savoir fonctionnaire international. Il existe d'ailleurs des possibilités de détachement d'un organisme à un autre sur la base d'accords bilatéraux, mais ça reste assez rare (car c'est à toi de te dégoter le job dans l'autre organisme et de le soumettre ensuite à la DRH, pas facile quand tu bosses - un de mes collègues irlandais, très volontaire, vient pourtant de passer 2 ans au FMI).

Vu ton parcours littéraire (car tu ne peux pas entrer dans ces institutions en tant qu'ingénieur, architecte,  informaticien...), le mieux est d'achever ta formation via les IEP, de préférence Sciences-Po Paris, et d'intégrer un premier emploi dans une banque multinationale (par exemple à la gestion de grands projets) qui te permettra d'acquérir une spécialisation en fonction de ce que tu projettes de faire dans l'institution internationale convoîtée. Une première expérience (minimum 2/3 ans) est pratiquemment toujours requise, sauf pour des emplois très spécialisés (par exemple économiste, mais là il faut avoir achevé un PHD, en général dans les meilleures universités américaines).

En tout cas, je ne connais personne dans mon entourage professionnel qui soit passé par l'ISIT. Mais si tu veux, je peux me renseigner auprès de la direction du personnel pour savoir si cette école leur semble éligible.

Pour la diplomatie et les ambassades, c'est un autre parcours; mais là encore, le mieux est de passer par Sciences-Po et d'intégrer ensuite l'ENA ou la fonction publique via le concours des affaires étrangères.

Si tu as besoin d'autres renseignements, n'hésite pas...

9

Études à l'ISIT 2013-2014

Bonjour,
Merci à tous pour vos réponse, je crois que les choses s'éclaircissent  ...

je veux bien dans la mesure du possible Scipione que vous vous renseignez sur l'Isit, même si Sciences po finit par s'imposer pour moi
Puis-je vous demander le métier que vous exercez ou le poste que vous occupez et dans quelle entreprise ?
Cordialement

10

Études à l'ISIT 2013-2014

Je me renseigne et t'envoie un MP pour cela et le reste.

Voici la réponse qui m'a été donnée à propos de l'ISIT et qui s'applique aux autres établissements en général:

Sauf pour certains postes spécifiques, on n'écarte jamais un dossier d'emblée à cause de l'école ou de l'université d'origine. Ce qui compte avant tout est l'expérience réussie et la qualité de l'institution (des institutions) ou de entreprise (des entreprises) dans laquelle ou lesquelles cette expérience a été acquise au moment de la candidature.

Cela nuance quelque peu ce que j'avais écrit au départ - faire l'ISIT n'est donc pas en soi un problème - même si le prestige du diplôme d'une école ou d'université a souvent une influence sur le niveau et la qualité du poste en premier ou deuxième emploi, et peut faciliter l'embauche dans une institution ou une entreprise prestigieuse.

Pour le reste, je t'ai repondu en MP.