"Que le monde n'a jamais connu" ou "n'ait jamais connu" ?

Bonsoir à tous,

Dans la phrase : les animaux les plus rapides que l'Afrique [n'a / n'ait/ a / ait] jamais connus, quel est la bonne proposition ?

Il me semble qu'ici il s'agit d'un fait réel, on utiliserai donc l'indicatif, est-ce bien cela ?
D'autre part, accorde-t-on bien le participe connus comme il est écrit ? (il existe tellement de règle avec les participes...)

Enfin, doit-on mettre la négation ne/n', puisque après il y a une autre négation (jamais ?)


Je vous remercie pour ces précisions !

"Que le monde n'a jamais connu" ou "n'ait jamais connu" ?

Il ne faut pas mettre "ne/n'" ; "jamais" n'a pas un sens négatif dans cette phrase, il signifie "un jour, déjà..." :
Les animaux les plus rapides que l'Afrique ait jamais/un jour connus.
Et je crois qu'on utilise plutôt le subjonctif ici.

"Que le monde n'a jamais connu" ou "n'ait jamais connu" ?

Bonsoir.

Les animaux les plus rapides que l'Afrique ait jamais connus.


Dans de telles subordonnées relatives suivant un superlatif, le subjonctif exprime un ensemble de possibles. L'antécédent (les animaux les plus rapides) exprime une sélection dans cet ensemble.
Ici, jamais n'exprime pas une négation, il a le sens positif de "à quelque moment que ce soit" et non pas le sens négatif de "à aucun moment". Donc pas de négation.
Quant au participe conjugué avec avoir, il s'accorde avec le COD s'il est placé avant, ce qui est le cas ici; connu quoi ? "que" = les animaux; accord au masculin pluriel.

"Que le monde n'a jamais connu" ou "n'ait jamais connu" ?

Je vous remercie pour vos précisions !