Plus aucune envie d'aller en prépa

2 jours avant la première session des résultats APB , j'ai supprimé mon premier voeux ( bilicence de droit franco/anglais ) pour faire passer mon choix d'une classe préparatoire littéraire en premier...
Je fais ce choix sous la contrainte de mes parents , persuadés que la prépa est la seule voix pour réussir , et que tout autre voeux aurait une solution de "facilité pour ne pas avoir à travailler " .
Mon inscription dans la prépa est officialisée , je ne me pose pas trop de question .
Au cours des vacances , je réalise que la prépa en question n'était pas aussi bonne que ce à quoi je m'attendais , et fait même partie des "très petites " prépas .
Un boulot de vacances monstre , 40 livres à lire , 5 disert.. et aucune motivation pour mon année de prépa , aucune .
Je n'arrive pas à trouver les bons côtés de la prépa , n'ayant jamais apprécié travaillé de manière acharnée sur les matières littéraires , bien que j'ai des facilités .
( mention bien au bac , 15 en philo , 18 en littérature , 13 en HG , 16 en anglais ,15 en espagnol ) .

Je suis complètement perdue, je ne sais même pas si j'ai encore des chances d'intégrer une bonne licence à Paris X...

2

Plus aucune envie d'aller en prépa

Salut à toi, Je suis une future khâgne dans un lycée parisien. La prépa, je ne vais pas te le cacher, ce n'est pas simple mais parler de travail acharné en hypokhâgne est un peu exagéré rassure toi. Il faut travailler régulièrement plus que travailler avec acharnement. L'hypokhâgne a beaucoup de bons côtés, tu as une ouverture culturelle assez grande, de la méthodologie (beaucoup de méthodologie) et tu apprends malgré toi a acquérir des méthodes de travail qui te serviront en fac. Ce n'est pas de la franche rigolade mais si tu as un bon moral et de bons nerfs lance toi, ça te sera bénéfique.
Connais tu le système d'inscription complémentaire ? C'est une inscription qui se fait en début d'année dans une faculté de ton choix et jumelée avec ton lycée. Tu seras définitivement fakheuse au bout de deux mois. Essaie de tenir un semestre et à la fin de celui-ci, si ça ne te plaît toujours pas, fuis la prépa et vas en fac. Si tu es sur paris, tu pourras sûrement aller en fac à paris sans problèmes.
Si vraiment tu n'as pas la motivation, ne te force pas non plus. Il existe des commissions en début d'année dans les facs, postule et croise les doigts !
Si tu as des questions sur la prépa, je suis ta femme

Plus aucune envie d'aller en prépa

Pour la prépa qui est plus difficile, peut-être, parce qu'il y a beaucoup de travail. Mais à la fac, si tu n'es pas encadré, tu n'auras peut-être pas envie de bosser, hors si tu ne bosses pas... C'est peut-être de ce point de vue aussi difficile!

Une petite prépa, ça reste une prépa: tu auras des habitudes de travail, une organisation, et tu en sortiras avec un bagage culturel: et tout ça pourras t'aider par la suite, d'ailler rien ne t'empêche après ta prépa de faire ta bilicence de droit! 

Il y a des choses que tu aimes particulièrement dans les lettres? Tu aimes d'autres choses?
Si tu travailles bien les LV en prépa, ça t'aideras aussi pour ta bilicence...

La double inscription prépa/fac, c'est justement pour permettre à ceux qui arrête la prépa de repartir à la fac! Peut-être pas en bilicence, mais tu peux commencer par une licence de droit (reste à savoir si c'est proposé dans la double inscription!), ou d'anglais!

EDIT: réponse devancée!

4

Plus aucune envie d'aller en prépa

Il sera toujours temps d'intégrer la fac, ne t'inquiète pas pour ça. Honnêtement, mieux vaut aller à la fac et s'y plaire que de faire une prépa et de déprimer en ne bossant pas...
Si tu hésites, tu peux toujours suivre les premiers cours en prépa pour voir si ça ne te plaît vraiment pas.