1 531 (Modifié par quaero 03/07/2019 à 17:47)

Analyse grammaticale

Je vous remercie pour votre réponse.

Je : sujet du verbe suis.
suis content : groupe verbal.
content de te revoir : groupe adjectival attribut du sujet Je. Il est organisé autour de l'adjectif content qui en est le noyau.
de te revoir : expansion du noyau content.

1 532 (Modifié par CaesarQuestor 20/07/2019 à 22:11)

Analyse grammaticale

Bonjour !

Blond troupeau (des agneaux nommés plus haut dans le texte), quand voici nager ombre et soufre,
Tâchez de descendre à des retraits meilleurs.

Rimbaud, Michel et Christine

Qu'est-ce que c'est que voici nager ombre et soufre ? Un infinitif de narration exceptionnellement introduit par "voici" ? Un hapax grammatical ?
Merci d'avance.

1 533

Analyse grammaticale

Serais-tu étonné par :
Voici venir la pluie !

1 534

Analyse grammaticale

Bonsoir,

Wiktionnaire a écrit :

(Vieilli) Il s’employait encore devant un infinitif, surtout devant venir. Cette forme s’est conservée dans quelques phrases.

Ce mot est grammaticalement analysé comme un verbe défectif réduit à la forme du présent de l’indicatif de l’aspect inaccompli.https://fr.wiktionary.org/wiki/voici

1 535

Analyse grammaticale

Merci.


Effectivement, question idiote.

1 536

Analyse grammaticale

Il n'y a pas de questions idiotes.

1 537

Analyse grammaticale

Bonsoir,

J'ai besoin d'aide pour analyser cette phrase:

"Quoi que vous pensiez faire, il est déjà trop tard"

Quoi : c'est un pronom relatif théoriquement, mais est-ce qu'on pourrait le considérer comme un indéfini s'il n'y a pas d'antécédent pour savoir à quoi ce "quoi" fait référence ?
"il est déjà trop tard" : est-ce bien une proposition juxtaposée ?

Je suis nul en analyse de phrase…

Un grand merci !

1 538 (Modifié par Jehan 31/07/2019 à 20:23)

Analyse grammaticale

Bonsoir.

Quoi est bien ici un pronom indéfini, antécédent du pronom relatif COD que.

Quoi que vous puissiez faire est une proposition relative particulière, à valeur circonstancielle.
On parle de relative à sens concessif. Le verbe est au subjonctif. Elle a un sens proche de celui d'une proposition subordonnée conjonctive
(Bien que vous fassiez tout ce qui est possible).

il est déjà trop tard est la proposition principale.

1 539

Analyse grammaticale

Un tout grand merci Jehan ! 

1 540 (Modifié par Jehan 25/08/2019 à 18:55)

Analyse grammaticale

Kevin7 a écrit :

Dans la phrase suivante : " Pour un forçat, c’est un crime. ", quelle est la fonction de " pour un forçat " ?

Dans la mesure où " un crime " est, sauf erreur d'analyse, un attribut du sujet, il ne peut pas s'agir d'un C.O.S. selon moi.

Est-ce alors un complément circonstanciel de condition (même si je n'ai trouvé aucun autre exemple qui commence par " pour "), un complément du présentatif ou un complément de l'attribut (même si je n'ai rien trouvé à ce sujet dans mes manuels) ?

Bonjour.

Pour un forçat, c'est un crime.
C'est un crime, pour un forçat.

Il s'agit ici d'un complément mobile, complément de phrase.
C'est un complément circonstanciel précisant le point de vue selon lequel doit être interprété le reste de la phrase. On parle de "complément de point de vue", "complément de référence", "complément de propos"...
Un tel complément peut être introduit selon les cas par pour, selon, pour ce qui est de, du point de vue de, en ce qui concerne, etc.