1 501

Analyse grammaticale

Bien sûr, puisque cette relative est l'équivalent d'un pronom ou d'un groupe nominal.

1 502

Analyse grammaticale

Souviens-toi de ce dont tu as besoin.
N'est ce pas Souviens-toi ce dont tu as besoin. ou Souviens-toi de ce que tu as besoin.

1 503 (Modifié par Jehan 20/05/2019 à 14:43)

Analyse grammaticale

Souviens-toi ce dont tu as besoin.

Non, c'est incorrect. :"se souvenir" se construit avec "de" .
Ne pas confondre avec "se rappeler", qui se construit directement :
Rappelle-toi ce dont tu as besoin.

Souviens-toi de ce que tu as besoin

Non.
Souviens-toi de ce dont tu as besoin..
Tu as besoin de quelque chose.
Souviens-toi de la chose dont tu as besoin.
Souviens-toi de ce dont tu as besoin.

1 504

Analyse grammaticale

N'est ce pas Souviens-toi ce dont tu as besoin. ou Souviens-toi de ce que tu as besoin.

M'enfin, Paulang !

Avoir besoin de qqch == > Ce dont tu as besoin
Se souvenir de qqch ==> Souviens-toi de ce dont tu as besoin

Avec d'autres verbes, la construction peut être différente :
Rappelle-toi ce que tu désires /Rappelle-toi ce qu'il te faut.

1 505

Analyse grammaticale

Bonjour,

Je voulais savoir si vous pouvez me dire si mes analyses sont justes :

- "Je ne sais pas [à qui je dois adresser ce courrier]".
Nature : subordonnée interrogative indirecte - Fonction : COI de « sais ». Le pronom interrogatif «à qui » est COD de « dois adresser ».

En effet, je pense que c'est une interro. indirecte mais j'ai l"impression que c'est une complétive aussi, mais dans une complétive il y a une conjonction de subordination qui n'a pas de fonction alors qu'ici c'est bien un pronom relatif COD du verbe ?

Même question pour cet exemple :
- "Je ne crois pas [qu’il puisse réussir]".
Prop. Subordonnée conjonctive complétive, fonction de complément d'objet directe du verbe de la principale (il complète le verbe, ici « crois »). Donc que est une conjonction de subordination.

Voici mes autres analyses :

1) Il faut que tu choisisses une nouvelle robe. Prop. Complétive, complète un verbe, ici « il faut donc « que » pas de fonction.

2) La chemise que tu portes est jolie. Prop relative, complément de l’antécédent « la chemise ». Et « que » cod de « portes » car remplace « la chemise ». Le sujet est « tu ».

3) Lorsque j'étais jeune, je pouvais danser des heures. Prop Circonstancielle de temps,  fonction complément circon de temps + « lorsque » pas de fonction.

4) Le regard que mon professeur me lança me fit comprendre mon erreur.  Prop Relative, fonction complément de l’antécédent + « que » est cod de « fit ».

5) Je me demande si elle viendra : prop. Interro indirecte car « demande » + conjonction « si », cod de « demande » verbe de la principale ». « si » introduit la propo. Sub. Interro indirecte = si mot interrogatif. (« si » condition c’est le si circonstancielle).

6) Nous demandons d’où il vient : prop interro indirecte car « demandons » + « où » adverbe interrogatif, complément de « viens »

7) Veux-tu que je dise la vérité ? Prop complétive conjonctive ; oui interro directe mais complétive, cod de « veux » + « que » pas de fonction.

8) Je verrai cet élève après qu'il ait terminé ses devoirs. Circonstancielle de temps, fonction circon. De temps, complément de phrase + « après que, pas de fonction ».

9) Le temps que je consacre à t'aider n'est pas perdu si tu fais des progrès. Prop relative, complément de l'antécédent « temps » + « que » fonction COD verbe « consacre ».

Merci pour votre aide!

1 506 (Modifié par Jehan 26/05/2019 à 15:25)

Analyse grammaticale

Je ne signale que les erreurs.

Le pronom interrogatif «à qui » est COD de « dois adresser ».

Comme il est introduit par une préposition, ce n'est pas un COD, mais un COI.
Il est complément de l'infinitif "adresser".

Le regard que mon professeur me lança me fit comprendre mon erreur.  Prop Relative, fonction complément de l’antécédent + « que » est cod de « fit ».

Non, pas COD de "fit". COD de "lança". Le professeur lança un regard...

« où » adverbe interrogatif, complément de « viens »

Complément de vient...

1 507 (Modifié par Flora13 03/06/2019 à 21:08)

Analyse grammaticale

Okay, merci infiniment pour votre correction ça m'aide énormément !

Re-bonjour!

Voici un nouveau corpus que j'ai travaillé, puis-je avoir vos avis si c'est juste ou faix ? et si jamais ça peut en aider certain n'hésitez pas^^ !

Les relatives :

1) Cette élève [qui porte un pull] est brillante. Complément de l'antécédent « cette élève » = complément du nom – épithète. Fonction du pronom relatif : « qui » est sujet de « porte » = « cette élève » est sujet.

2) Le livre [que nous lisons en classe]  est passionnant.  Complément de l'antécédent «le livre » = complément du nom – épithète. Fonction du pronom relatif : « que » est COD de « lisons ».


3) Le film [dont je vous ai parlé]  est écrit à partir de ce livre. Complément de l'antécédent « le film» = complément du nom – épithète. Fonction du pronom relatif : « dont » est COI de « ai parlé ».

Les conjonctives


1) Il faut [qu’il soit plus sérieux]. Nature : subordonnée conjonctive complétive - Fonction : COD  de « il faut ». Le « que » n'a pas de fonction car c'est une conjonction de subordination.

2) Il se demande [s’il doit arriver plus tôt.]  Nature : subordonnée interrogative indirecte - Fonction : COD du verbe introducteur « demande ». Introduit par la conjonction « s' ». Pas de fonction.

3) Je sais [que vous pouvez réussir].  Nature : subordonnée conjonctive complétive - Fonction : COD du verbe « sais ». « que » pas de fonction.

4) Je ne sais pas [à qui je dois adresser ce courrier]. Nature : subordonnée interrogative indirecte - Fonction : COI de « sais ». Le pronom interrogatif «à qui » est COD de l'infinitif « adresser ».

Les circonstancielles

1) [S’il n’arrive pas à l’heure], nous réchaufferons le dîner. Fonction : Complément circonstanciel d’hypothèse. Ici, le « si » est une conjonction qui sert à introduire une hypothèse.

2) Les élèves sont heureux [parce qu’ils ont eu leur brevet]. Fonction : Complément circonstanciel de cause « parce-que ».

3) [Dès que je pars,] mon chien va se coucher. Fonction : Complément circonstanciel de temps « dés que ».

4) Il a travaillé [si bien qu’il a finalement obtenu son brevet]. Fonction : Complément circonstanciel de conséquence « si bien que » = locution conjonctive.

1 508 (Modifié par Jehan 04/06/2019 à 00:00)

Analyse grammaticale

Bonsoir.

Cette élève [qui porte un pull] est brillante. Complément de l'antécédent « cette élève » = complément du nom – épithète. Fonction du pronom relatif : « qui » est sujet de « porte » - « cette élève » est sujet du verbe "est"

Il faut [qu’il soit plus sérieux]. Nature : subordonnée conjonctive complétive - Fonction : COD sujet réel du verbe impersonnel « il faut ». Le « que » n'a pas de fonction car c'est une conjonction de subordination.

Il se demande [s’il doit arriver plus tôt.]  Nature : subordonnée interrogative indirecte - Fonction : COD du verbe introducteur « se demande ». Introduit par la conjonction « s' », qui n'a pas de fonction.

Je ne sais pas [à qui je dois adresser ce courrier]. Nature : subordonnée interrogative indirecte - Fonction : COI de « sais ». Le pronom interrogatif «à qui » est COD COI de l'infinitif « adresser », puisqu'il est introduit par la préposition "à".

Les élèves sont heureux [parce qu’ils ont eu leur brevet]. Fonction : Complément circonstanciel de cause introduit par la locution conjonctive « parce que ».

[Dès que je pars,] mon chien va se coucher. Fonction : Complément circonstanciel de temps introduit par la locution conjonctive « dès que ».

Il a travaillé [si bien qu’il a finalement obtenu son brevet]. Fonction : Complément circonstanciel de conséquence  introduit par la locution conjonctive « si bien que »

Le reste est juste. Pour les relatives, inutile de préciser "complément de nom - épithète".

1 509

Analyse grammaticale

Je ne sais pas [à qui je dois adresser ce courrier]. Nature : subordonnée interrogative indirecte - Fonction : COI de « sais ». Le pronom interrogatif «à qui » est COD COI de l'infinitif « adresser », puisqu'il est introduit par la préposition "à".

Ne faut-il pas plutôt lire COD de « sais » ?

1 510

Analyse grammaticale

Ah oui, effectivement.
La subordonnée interrogative est COD  (et non COI) de "sais" .