1 471 (Modifié par Marco153 17/04/2019 à 03:54)

Analyse grammaticale

Jehan a écrit :

Non, c'est bien un adverbe.

Que n'ai-je étudié ? (sans "pas") signifie  "Pourquoi n'ai-je pas étudié ?" avec une nuance de regret. Si seulement j'avais étudié !

Ce serait un pronom dans la phrase : Que n'ai-je pas étudié ? (= Quelle chose n'ai-je pas étudiée ? )

Bonjour!!
C'est un extrait du livre "Madame Bovary":

"Que ne pouvait-elle s’accouder sur le
balcon des chalets suisses ou enfermer sa tristesse
dans un cottage écossais, avec un mari vêtu d’un
habit de velours noir à longues basques, et qui
porte des bottes molles, un chapeau pointu et des
manchettes !"

Ce "que" fait-il partie de ce même cas?

1 472

Analyse grammaticale

Oui :
Pourquoi ne pouvait-elle s'accouder sur le balcon des chalets suisses ou enfermer sa tristesse dans un cottage écossais...

1 473

Analyse grammaticale

Avec la nuance de regret : comme il aurait été bien qu'elle puisse s'accouder sur le balcon...

1 474

Analyse grammaticale

Jehan a écrit :

Oui. Subordonnées relatives périphrastiques.
Compléments du comparatif dans les deux premiers cas.
COD de "savoir" dans le dernier cas.


Merci beaucoup !

Sur un QCM, dans "Il partit séance tenante" , il est dit que "séance tenante" est un gérondif. J'ai un petit doute ! Qu'en dites-vous ? Merci beaucoup !

1 475

Analyse grammaticale

Pas de gérondif ici pour moi. Voici ce qui est écrit dans le cnrtl :

http://www.cnrtl.fr/definition/s%C3%A9ance

1 476 (Modifié par Jehan 26/04/2019 à 14:24)

Analyse grammaticale

Bonjour,

Ma question va vous sembler bête mais je me tortille l'esprit depuis un moment dessus alors je tiens à savoir si mon raisonnement est bon ou non.

Dans l'exemple : le soldat a froid. La fonction de "froid" est attribut du sujet "le soldat" ? de plus, "froid" est bien ici un adjectif ?

Merci pour vos lumières,
Flora.

1 477 (Modifié par Jehan 26/04/2019 à 14:15)

Analyse grammaticale

Bonjour.

On considère "avoir froid" comme une locution verbale, formée du verbe avoir et d'un nom sans article. Dans ce genre de tournure, "froid" s'apparente plutôt à un objet qu'à un attribut (avoir froid = "ressentir le froid", ce qui n'est pas la même chose qu' "être froid").
"Froid" est un nom. Certes, le grammairien Le Goffic fait remarquer qu'ici il semble modifiable par un adverbe, comme un adjectif : avoir froid, bien froid, très froid, trop froid.. Mais on peut aussi considérer que dans ce cas, c'est la locution verbale entière qui est modifiée par l'adverbe d'intensité.

1 478

Analyse grammaticale

Dans l'exemple : le soldat a froid. La fonction de "froid" est attribut du sujet "le soldat" ? de plus, "froid" est bien ici un adjectif ?

Non, dans cette locution, froid n'est pas un adjectif. Tu ne peux pas le remplacer par "froide" si le concerné est féminin, par exemple : "La femme a froide", ne peut se dire.
Cela serait possible avec emploi de l'auxiliaire être, mais le sens n'est plus du tout le même et peut être interprété de deux façons différentes :"La femme est froide".

1 479 (Modifié par Jehan 26/04/2019 à 16:02)

Analyse grammaticale

Je vois, merci pour vos réponses. Donc dans mon exemple, "avoir froid" est une locution verbale et là dans cet exemple il s'apparente à un objet, donc on peut dire qu'il est complément d'objet c'est ça ? Si oui, il est CO du verbe avoir ? Ou bien il ne faut pas séparer la locution et l'analyser en entier ?

Ici donc froid n'est pas un adjectif, mais par contre dans la phrase : cette femme est froide , là oui, il est attribut du sujet ?

1 480

Analyse grammaticale

Oui, dans "avoir froid", si l'on tient à analyser "froid" séparément, on peut considérer que le nom "froid" est COD du verbe avoir.
Mais en général, on analyse une telle locution verbale "en bloc".

Dans "Cette femme est froide.", l'adjectif "froide" est bien attribut du sujet "femme" et s'accorde avec lui.  Un adjectif attribut du sujet qualifie ce sujet par l'intermédiaire d'un verbe d'état placé entre les deux : être, sembler, devenir, paraître... Tu as dû l'apprendre en cours. Dans "Cette femme est froide." le verbe d'état est le verbe être (est).