1 331

Analyse grammaticale

A mon avis oui, car cela signifie: "la Belle qui dort au bois". Ce n'est pas le bois qui dort, mais la Belle.

1 332

Analyse grammaticale

C'est effectivement une interprétation fréquente :

La Belle au bois dormant, ce qui ne veut pas dire la belle au bois qui dort, mais la belle qui dort au bois

https://books.google.fr/books?id=MgsLAA … mp;f=false
Pourtant, un bois dormant ne me déplairait pas, surtout dans un conte.

1 333 (Modifié par Jehan 12/02/2019 à 17:38)

Analyse grammaticale

Bonjour,

Je bute sur une question. Analysez les propositions de la phrase suivante
Je suis de ceux qui pensent et affirment cela.

Je vois bien une principale et une subordonnée. Mais quelle est sa nature ?
Je pensais à  une relative et dans ce cas la subordonnée commencerait  par qui et le début  de la phrase serait  la principale.
Mais je suis pas sûre  du tout...

Merci de votre aide

1 334

Analyse grammaticale

Bonjour,

Ton analyse est bonne :
Je suis de ceux (principale)
qui pensent et affirment cela. (subordonnée relative complément de l'antécédent ceux)

1 335

Analyse grammaticale

L'oiseau et la lune
devisent trop fort.
Leur voix importune
le bois qui s'endort.

1 336

Analyse grammaticale

M'a dit la branche d'orme
La belle au bois rêvant
Combien de chansons dorment
Dans les greniers du vent

1 337

Analyse grammaticale

lamaneur a écrit :

C'est effectivement une interprétation fréquente :

La Belle au bois dormant, ce qui ne veut pas dire la belle au bois qui dort, mais la belle qui dort au bois

https://books.google.fr/books?id=MgsLAA … mp;f=false
Pourtant, un bois dormant ne me déplairait pas, surtout dans un conte.

Mais ça existe !
En matière de menuiserie, Le "dormant" est la partie fixe d'un ensemble de porte (son entourage)
Mais, en vérifiant,  j'ai trouvé mieux sur le TLFi :

a) ARCHIT. Pont dormant. Anton. pont-levis.Les baies où jouaient les bras du pont-levis, les rainures de la herse se voient encore. Un pont de bois dormant enjambe le canal (Du Camp, Hollande,1859, p. 101).http://www.cnrtl.fr/lexicographie/dormant

1 338 (Modifié par Jehan 12/02/2019 à 18:22)

Analyse grammaticale

ConstiD a écrit :

Je bute sur une question. Analysez les propositions de la phrase suivante
Je suis de ceux qui pensent et affirment cela.
Je vois bien une principale et une subordonnée. Mais quelle est sa nature ?
Je pensais à  une relative et dans ce cas la subordonnée commencerait  par qui et le début  de la phrase serait  la principale.
Mais je suis pas sûre  du tout...

Jean-Luc a écrit :

Ton analyse est bonne :
Je suis de ceux (principale)
qui pensent et affirment cela. (subordonnée relative complément de l'antécédent ceux)


Précisément, on appelle  ceux qui pensent et affirment cela relative périphrastique.
Elle équivaut à un groupe nominal. ( par exemple : Je suis de ces gens-là )
L'antécédent est un pronom démonstratif à sens très large.
Le groupe ceux qui est appelé pronom décumulatif.

http://theses.univ-lyon2.fr/documents/g … part=46818

1 339

Analyse grammaticale

a) ARCHIT. Pont dormant. Anton. pont-levis.Les baies où jouaient les bras du pont-levis, les rainures de la herse se voient encore. Un pont de bois dormant enjambe le canal (Du Camp, Hollande,1859, p. 101).

Oui, mais là c'est bien le pont qui est dormant (comme la Belle), pas le bois !

1 340

Analyse grammaticale

On parle aussi de "pêne dormant" en serrurerie.