1 231

Analyse grammaticale

Merci encore Jehan



Ulysse remarque une grotte et, poussé par la curiosité, décide de l'explorer.

l' est COD de "explorer"


"Ulysse et ses compagnons poursuivent leur route et arrivent au pays des Cyclopes, ces géants munis d'un oeil unique au milieu de leur front
"
fonction de "ces géants munis […] front" : épithète détaché de "Cyclopes" ?
au pays des cyclopes: CC de lieu

"Là, ils découvrent des fromages énormes, des vases de métal regorgeant de lait et de nombreux agnelets"

fonction de regorgeant : épithète de "vase"
de métal : groupe prépositionnel, complément du nom "vase'

Il faut vraiment que je revois les différences entre complément du nom et épithète


Ils ont entendu parler des cyclopes
des cyclopes: COD de "parler"


Poussant son troupeau devant lui, Polyphème entre dans la grotte qu'il referme

ok, donc c'est un épithète détaché de "Polyphème"


Qui êtes-vous, étrangers?


Qui: COD de "êtes"

1 232 (Modifié par Jehan 14/12/2018 à 23:08)

Analyse grammaticale

Bonsoir.

"Ulysse et ses compagnons poursuivent leur route et arrivent au pays des Cyclopes, ces géants munis d'un œil unique au milieu de leur front"
fonction de "ces géants munis […] front" : épithète détachée de "Cyclopes" ?
Non, un groupe du nom n'est jamais épithète détachée d'un nom.
Ce groupe est en apposition  au nom "cyclopes".

au pays des cyclopes: CC de lieu.
Complément de lieu, oui. Mais complément essentiel de lieu : il n'est pas déplaçable comme le serait un CC.


"Là, ils découvrent des fromages énormes, des vases de métal regorgeant de lait et de nombreux agnelets"
fonction de regorgeant : épithète de "vases"
de métal : groupe prépositionnel, complément du nom "vases"

Ils ont entendu parler des cyclopes
des cyclopes: COD de "parler"
Tu ne m'as pas précisé ce que voulait dire la phrase, dans le texte dont tu disposes.
Veut-elle bien dire "Ils ont entendu des cyclopes parler, ils ont entendu des cyclopes qui parlaient " ?  De toute façon, ta réponse "COD" est fausse. Qui fait l'action de parler ?


Poussant son troupeau devant lui, Polyphème entre dans la grotte qu'il referme

ok, donc c'est une épithète détachée de "Polyphème"


Qui êtes-vous, étrangers?

Qui: COD de "êtes"
Non. Tu ne sembles pas bien comprendre ce qu'est un COD.
Le verbe être n'a jamais de COD.

1 233

Analyse grammaticale

Jehan a écrit :

Quand l'on peut tout pronominaliser d'un seul bloc, il s'agit d'une épithète.
Mais dans ce cas précis, on peut hésiter.
En effet, on peut pronominaliser comme ceci :
J'ai vu des hommes brisés par le silence. > J'en ai vu.
("brisés" est épithète)
Mais rien n'empêche de pronominaliser également ainsi :
J'ai vu des hommes brisés par le silence. > J'en ai vu brisés par le silence.
("brisés" est attribut)


Merci !
Du coup me voilà bien embêtée !

Aurais-tu un exemple à me donner, d'un cas où on ne peut pas pronominaliser , s'il te plaît ?

Les seuls cas d'attribut du COD qui me viennent en tête sont trop évidents pour hésiter !

De plus, c'est seulement par "en" qu'on peut le remplacer , ou c'était seulement un exemple de pronom parmi d'autres ?

1 234 (Modifié par Jehan 15/12/2018 à 18:25)

Analyse grammaticale

Un exemple.

Pour une phrase comme J'estime cet homme sincère, selon le sens de la phrase (donné par le contexte) l'adjectif peut être épithète ou attribut.

Adjectif épithète. : le GN avec épithète est pronominalisable  d'un bloc.
J'estime cet homme sincère. > Je l'estime.
(J'ai de l'estime pour cet homme sincère, je l'apprécie.)

Adjectif attribut du COD : l'attribut n'est pas pronominalisé.
J'estime cet homme sincère. > Je l'estime sincère.
(J'estime que cet homme est sincère, je lui attribue cette qualité.)

1 235

Analyse grammaticale

Jehan a écrit :

En effet, on peut pronominaliser comme ceci :
J'ai vu des hommes brisés par le silence. > J'en ai vu.
("brisés" est épithète)
Mais rien n'empêche de pronominaliser également ainsi :
J'ai vu des hommes brisés par le silence. > J'en ai vu brisés par le silence.
("brisés" est attribut)

Bonsoir Jehan,

Où diable vois-tu du pronominal là-dedans ?

1 236

Analyse grammaticale

Aucun rapport avec la voix pronominale des verbes.
Pronominaliser, c'est remplacer un groupe nominal par un pronom équivalent.
Le mot en est ici un pronom.
J'espère que tu vois mieux... 

1 237

Analyse grammaticale

C'est très clair. 

Je ne me souviens pas que l'on m'ait fait pronomaliser une phrase à l'école.

1 238

Analyse grammaticale

Jehan a écrit :

Un exemple.

Pour une phrase comme J'estime cet homme sincère, selon le sens de la phrase (donné par le contexte) l'adjectif peut être épithète ou attribut.

Adjectif épithète. : le GN avec épithète est pronominalisable  d'un bloc.
J'estime cet homme sincère. > Je l'estime.
(J'ai de l'estime pour cet homme sincère, je l'apprécie.)

Adjectif attribut du COD : l'attribut n'est pas pronominalisé.
J'estime cet homme sincère. > Je l'estime sincère.
(J'estime que cet homme est sincère, je lui attribue cette qualité.)


D'accord merci ! 
C'est gentil de ta part !


J'ai d'autres questions d'analyse grammaticale (ça ne s'arrêtera donc jamais ?!) :

On est d'accord que dans "Qui veut voyager loin menage sa monture" , "qui" est pronom relatif ?

Ensuite, dans "Advienne que pourra" , j'ai lu que "que" est pronom relatif, c'est bien vrai ?

Dans "C'est peu de chose" , "peu de chose" c'est quoi ? Une locution pronominale ? Adverbiale ? (je suis perdue)

Et du coup quand on dit "c'est peu." , "peu" est ici adverbe ? pronom ?


Dans "il faut autre chose de meilleur." , "autre chose" c'est quoi ... ?

Et dans "S'il manque quelque chose, je vous le donnerai", "quelque chose", c'est quoi ? 

Pour moi, tous sont des pronoms mais je pense faire fausse route !

Merci d'avance et désolée pour le travail que je vous donne à faire !

1 239

Analyse grammaticale

On est d'accord que dans "Qui veut voyager loin menage sa monture" , "qui" est pronom relatif ?
Oui

Ensuite, dans "Advienne que pourra" , j'ai lu que "que" est pronom relatif, c'est bien vrai ?
Oui ((= ce que)

Dans "C'est peu de chose" , "peu de chose" c'est quoi ? Une locution pronominale ? Adverbiale ? (je suis perdue)
Un nom précédé d'un adverbe de quantité. On parle de locution adverbiale.

Et du coup quand on dit "c'est peu." , "peu" est ici adverbe ? pronom ?
Adverbe de quantité.


Dans "il faut autre chose de meilleur." , "autre chose" c'est quoi ... ?
Pronom indéfini.

Et dans "S'il manque quelque chose, je vous le donnerai", "quelque chose", c'est quoi ? 
Pronom indéfini.

1 240

Analyse grammaticale

Grevisse parle de "locution pronominale indéfinie" à propos de peu de chose ; historiquement c'est un groupe nominal, mais qui fonctionne en effet comme un indéfini, cf. quelque chose, qu'on n'analyse plus comme GN.