1 201 (Modifié par HarolDts 02/12/2018 à 16:36)

Analyse grammaticale

https://books.google.fr/books?id=FMZwDw … mp;f=false

Grevisse, dans l'ouvrage dont le lien est ajouté ci-dessus, dit ceci :

Grevisse a écrit :

La proposition incise entretient avec la proposition dans laquelle elle s'insère une relation de dépendance. Cette relation est notamment marquée par l'inversion du sujet (qui est marque de subordination). Toutefois, l'incise n'assure aucune fonction dans la phrase.

L'insertion est considérée comme un phénomène proche de la juxtaposition car la proposition incidente et l'incise sont insérées dans la phrase sans mot de liaison.

                                                                                                        Le Grevisse de l'orthophoniste p. 322


L'incise serait donc, si j'en comprends Grevisse,  une subordonnée juxtaposée ?



J'ajoute que je suis tombé là-dessus en cherchant le terme d'interdépendance appliqué à l'analyse syntaxique. Ce terme existe et s'applique bien à l'analyse des propositions, mais pas du tout pour des propositions incises ou des propositions telles que vous les citez (cf. dernier message de Jehan), alors qu'il s'y prête bien je trouve.
Cela dit, il est vrai qu'une incise ne peut pas être qualifiée d'interdépendante puisque, si elle est dépendante d'une autre proposition, cette autre proposition est quant à elle bel et bien indépendante.

1 202

Analyse grammaticale

Et Grevisse (et non Grévisse, je faisais a même erreur que vous avant que lamaneur ne me détrompe) dit bien :

Toutefois, l'incise n'assure aucune fonction dans la phrase.

1 203 (Modifié par HarolDts 02/12/2018 à 16:38)

Analyse grammaticale

(et non Grévisse, je faisais la même erreur que vous avant que lamaneur ne me détrompe) :

C'est corrigé

Grevisse dit bien : "Toutefois, l'incise n'assure aucune fonction dans la phrase."

Je ne comprends ce que cela apporte au débat 

1 204

Analyse grammaticale

Cela me semble prouver que c'est une indépendante.

1 205

Analyse grammaticale

Oui, je vois. Si elle est indépendante, elle n'a par conséquent pas de fonction dans la phrase. Ça se tient, mais, à mon sens, ça ne suffit pas. Certaines subordonnées ne sont-elles pas d'ailleurs elles aussi dépourvues de fonction au sein de la phrase ? Je pose vraiment la question.


Et puis bon...

La proposition incise entretient avec la proposition dans laquelle elle s'insère une relation de dépendance

Cela me semble prouver que ce n'est pas une indépendante... 

1 206

Analyse grammaticale

Certaines subordonnées ne sont-elles pas d'ailleurs elles aussi dépourvues de fonction au sein de la phrase ? Je pose vraiment la question.

Je ne vois pas d'exemple... En as-tu ?

1 207

Analyse grammaticale

Non, justement pas. Autrement je l'aurais affirmé avec exemple à l'appui. Mais il est très probable que je fasse erreur. D'ailleurs, si on suit la logique — inattaquable — de Jacques Vaissier, s'il est naturel qu'une indépendante n'ait pas de fonction au sein d'un ensemble, il l'est tout autant qu'une subordonnée, justement parce qu'elle est subordonnée, en ait une. Mais on est parfois surpris dans cette grammaire, je me disais donc que c'était possible.

1 208

Analyse grammaticale

HarolDts a écrit :

@quaero

Les trois critères de la proposition appelée incise me semblent parfaitement bons. Personne n'y a jusqu'ici trouvé à redire d'ailleurs. C'est son appartenance à la grande famille des indépendantes qui pose question, question qui ne me semble pas trouver davantage de réponse dans ton message.

Que signifie :

En revanche, elle possède toujours une véritable autonomie syntaxique, puisqu'elle est indépendante.

Elle est indépendante parce qu'elle est autonome ?
Elle est autonome parce qu'elle est indépendante ?

Je regrette, je ne comprends pas la question posée.

Une proposition indépendante est syntaxiquement autonome.

Prenons un exemple :

Jamais, interrompit mon ami, je ne t’oublierai.

La proposition "interrompit mon ami"  est-elle une incise ? est-elle indépendante, sinon, de quoi dépend-elle ?

1 209

Analyse grammaticale

jacquesvaissier a écrit :

Il serait curieux qu'il y ait une proposition principale sans proposition subordonnée !

En effet !

Merci pour vos réponses !

1 210 (Modifié par azinwxon 06/12/2018 à 14:44)

Analyse grammaticale

Bonjour,

Je me permets de faire une nouvelle demande.

Ton ami m'a montré où tu habites.

Pour A Hamon (Grammaire française - Hachette 1966) où tu habites est une complétive interrogative (680 - page 222).

Sachant que la nuance interrogative n'est pas toujours sensible (Grevisse Le bon usage - § 1161) et que cette phrase équivaut à Ton ami m'a montré l'endroit où tu habites, ne peut-on l'analyser comme une relative avec antécédent omis ou sous-entendu (l'endroit) ?

Des grammaires plus récentes proposent-elles une autre analyse ?

Merci d'avance.