Fonction de l'infinitif

Bonjour chers tous,


Quelle est la fonction de l'infinitif dans cette phrase?

Je suis tenté de partir?

Fonction de l'infinitif

Je suis tenté de partir

Deux interprétations possibles :
Tenter de + infinitif : l’infinitif est alors COD.
A l’actif : Partir me tente => l’infinitif est complément d’agent. 

Discussion ouverte…

Fonction de l'infinitif

Tenter de + infinitif : l’infinitif est alors COD.

"Tenter de partir "... Tenter aurait le sens  d'  "essayer"...
Mais on voit mal une transposition à la voix passive, qui donnerait :
*"Partir est tenté par moi" et non "Je suis tenté de partir".
Dans "Je suis tenté de partir" / "Partir me tente", tenter a le sens tout différent de "séduire"

On pourrait aussi analyser ainsi :
"être tenté de partir "   a le sens d' "être enclin à partir ".

On peut considérer alors que tenté est un participe passé employé comme adjectif :
Dans cette  optique, "de partir" est un complément de ce participe, tout comme "à partir" est un complément de l'adjectif "enclin".

Tenté de partir, il se ravisa au dernier moment.

Mais peut-être aurons-nous encore d'autres analyses ?

4

Fonction de l'infinitif

Bonjour à tous !
Une petite question m'embête par rapport à la phrase suivante : "Peu m'importait de vivre ou de mourir." Quelle est la fonction des infinitifs dans cette phrase ?

Une amie me dit que la fonction des infinitifs dans cette phrase est d'être sujet du verbe "importait". Pour moi, les infinitifs sont compléments du verbe "importait". Qu'en pensez-vous ? D'autres propositions ?

Fonction de l'infinitif

Ton amie a raison : c'est le sujet du verbe, même s'il est placé après lui.
Qu'est-ce qui m'importait peu ? > C'était "de vivre ou de mourir".

6

Fonction de l'infinitif

Merci beaucoup pour votre réponse, je comprends mieux.

Fonction de l'infinitif

Je viens de prendre connaissance de la discussion, et je voudrais y prendre part.

Dans la phrase "je suis tenté de partir", l'infinitif "partir" est complément de l'adjectif "tenté" (qui est effectivement un participé passé employé comme adjectif). C'est là sa fonction. Il n'est en aucun cas COD ou complément d'agent. Très honnêtement, je vois mal comment une telle analyse pourrait faire l'objet d'une discussion. L'infinitif fonctionne ici exactement comme un complément du nom, sauf que "tenté" est un adjectif. On parlera donc de complément de l'adjectif.

Dans la phrase "peu m'importait de vivre ou de mourir" on pourrait hésiter entre deux fonctions. On pourrait dire que les infinitifs sont sujets (réels) du verbe impersonnel "importait". On peut aussi dire que les infinitifs sont compléments du verbe impersonnel "importer". La seconde analyse est beaucoup plus convaincante. En fait, le sujet du verbe est le pronom impersonnel "il" qui ici l'objet d'une ellipse. Les infinitifs sont plus des compléments de ce verbe que des sujets postposés. D'ailleurs, si je dis "peu m'importait de vivre et de mourir", le verbe reste au singulier alors que "vivre et mourir" forment (pluriel !) clairement un groupe nominal pluriel.

Au plaisir,
FC.

Fonction de l'infinitif

Les infinitifs sont plus des compléments de ce verbe que des sujets postposés. D'ailleurs, si je dis "peu m'importait de vivre et de mourir", le verbe reste au singulier alors que "vivre et mourir" forment (pluriel !) clairement un groupe nominal pluriel.

Un verbe impersonnel s'accorde toujours avec son sujet grammatical il (qu'il y ait ou non ellipse du sujet). Jamais avec le sujet réel sémantique.
Exemple :
Il tombe des cordes...
Le verbe s'accorde bien au singulier avec "Il " alors que ce sont bien des cordes (GN pluriel)  qui tombent...
Et un verbe intransitif ne saurait avoir de complément de verbe (COD, COI).
Donc "des cordes" ne saurait pas plus être le complément de tombe que "de vivre ou de mourir"  le complément de l'impersonnel "importait".

Peu m'importait de vivre ou de mourir--> Cela m'importait peu.
Les infinitifs sont donc bien sujets réels.
Le "de" n'est ici qu'un marqueur d'infinitif, et non une préposition introduisant un complément.

C'est parfois appelé "complément", cela ressemble à un complément, mais ce n'est pas un complément. On dit parfois, comme Riegel, "séquence impersonnelle".

Fonction de l'infinitif

TENTER, verbe trans.
[…]
II.  Qqc. tente qqn
[…]
C. Au passif. Être tenté de + inf. Ressentir le désir, le besoin de.


http://www.cnrtl.fr/definition/tenter

Fonction de l'infinitif

Je me demande s'il y a  d'autres cas  de compléments d'agent à l'infinitif introduits par de...

Et puis, si le verbe être n'est vraiment ici qu'un auxiliaire du passif et non un verbe d'état, comment analyser des tournures comme :

Personne ne semble tenté de le faire...

Pierre me paraît tenté de signer...

Il avait l'air tenté de l'acheter...