1

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Bac de français 2013, série L - Dissertation
Objet d’étude : Les réécritures, du XVIIe siècle jusqu’à nos jours

https://www.etudes-litteraires.com/forum/style/Oxygen/topics.png Sujet complet

Pensez-vous que toute création littéraire soit, d’une certaine manière, une réécriture ?
Vous répondrez à cette question en vous fondant sur les textes du corpus ainsi que sur les textes et les œuvres que vous avez étudiés et lus.

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Bonjour à tous,

A peine rentrée chez moi après mon bac de français, je me suis dit que j'avais fait un hors sujet. J'ai choisi la dissertation et le thème était "Les réécritures, du XVIIème siècle à nos jours". Or dans mon introduction de dissertation, j'ai commencé par le contexte en admettant que grâce à l'humanisme, au cours du XVIème SIECLE, la traduction des textes, étant dans de différentes langues, qui isolaient autrefois les intellectuels d'une partie de l'humanité, permit donc de réécrire ceux-ci qui, pour la plupart, sont des textes fondateurs. Puis qu'à partir de ce moment, les réécritures ont été nombreuses et constituent un processus de création littéraire ancré dans les traditions. Est-ce un hors sujet que de situer le contexte antérieur au sujet dans l'introduction ? Car le sujet précisait que c'était à partir du XVIIème siècle et non du XVIème siècle. J'ai d'ailleurs précisé dans mon introduction qu'au Moyen-Age, des réécritures s'effectuaient en en modifiant l'intrigue comme l'histoire de Tristan et Iseult qui a connue de nombreuses versions. Est-ce donc deux hors sujets ?

Merci de votre réponse.

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Je ne pense pas qu'on puisse juger qu'une copie est hors-sujet en ne regardant que l'introduction. De plus, c'est aussi un peu le principe de l'intro que de poser le contexte historique, même antérieur à la période définie, et d'évoquer des choses dont tu ne pourras pas parler dans le corps du sujet...

Rassure toi, je crois que ton choix d'intro n'est pas du tout une erreur ! 

4

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Alors perso j'ai fait :

Intro : une citation de Montaigne : "chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition"
- le savoir propriété collective

I- Qu'est ce que les réécritures ?
A) Des thèmes intemporels avec les topoï (lieux communs) avec des exemples : - la rencontre amoureuse, la scène d'aveu...
B) La place du mythe : patrimoine de notre civilisation avec des references aux mythes bibliques : ex : Salomé
C) Inspiration des anciens : pendant l'Humanisme avec le concept d'inutrition ex : Du Bellay dans Les Regrets qui se sert d'un texte d'Ovide

II- Une réécriture oui, mais !
A) Enrichir le texte de départ
B) Lui donner une nouvelle interprétation selon l’époque
C) Démythifier, moderniser, l'importance de l'originalité
D) Références à l'anthropologie : la connaissance de l'Autre qui nous permet d'enrichir nos textes...

Conclusion : une métaphore que j'ai trouvé bien adaptée de Gerard Genette : "Un palimpseste est un parchemin dont on a gratté la première inscription pour en tracer une autre, qui ne la cache pas tout à fait, en sorte qu'on peut y lire, par transparence, l'ancien sous le nouveau" bon fallait s'en souvenir ^^

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Merci Ellcée, cela me rassure vraiment ! C'est d'ailleurs ce que je me disais aussi, comment introduire les réécritures en n'introduisant pas l'humanisme qui, lui-même, les introduit ? (en admettant que l'on construit une introduction à partir de faits historiques) Et je me souvenais aussi qu'il fallait utiliser "l'entonnoir" pour l'introduction en partant du général au plus concret. Mais je me demande vraiment si le professeur qui me corrigera va m'enlever des points concernant le Moyen-Age..car c'est tout de même éloigné du XVIIème siècle.

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Perso je suis vraiment pas sûr de moi j'ai entendu la question comme "est-ce que tout texte est une réécriture" et j'ai fait ce plan:

Intro: citation de Hennig "Tout texte n'est jamais que l'empreinte d'un autre"

I Au premier abord, tout texte semble ne pouvoir se libérer de l'héritage des Anciens
1) car l'empreinte du passé est partout, les mythes fondateurs orientent la littérature, organise ses thèmes de réflexion.
Ex: Les récits d'Homère l'Odysée, l'Iliade repris par Joyce
Ex: Les héros des tragique grecs repris par les dramaturges du XXe siècle tel Anouilh avec Antigone

2)car à certaines époques, l'imitation est préconisée
Ex: Pléiade, l'innutrition, imitation de Pétrarque, Horace ou Pindare
Ex: Epoque classique, Boileau Art Poétique => Molières trouve ses sources chez Plaute, Ménandre ou Aristophane, Racine chez Tacite

3) parce que un écrivain nourrit nécessairement son œuvre grâce à son expérience de lecteur
Ex: Céline qui imite le style de Rabelais dans Voyage au bout de la nuit

II-Pourtant l'innovation est possible
1) On peut innover dans les thèmes, les sujets choisis
Ex: Réalistes qui écrivant sur le prolétariat notamment Zola dans l'Assommoir alors que cela ne se faisait pas auparavant ou Balzac quand il décrit la pension Vaquer
2) Ont peut innover dans le style
Ex: Poètes de l'Esprit nouveau tels Cendrars ou Apollinaire qui utilisent le vers libre pour donner plus de fluidité
3) Ont peut innover en brisant les codes établis
Ex: Théâtre romantique: bataille d'Hernani <=> rapprochement avec la querelle des anciens et des modernes

III-Finalement, la réécriture est une voie à la nouveauté, à l'originalité
1) En imitant d'autres auteurs, l'écrivain s'exerce pour créer son propre style
Ex: Pastiches et mélanges de Proust
2)Un écrivain peut donner un nouveau sens à un mythe, une ré-interprétation
Ex: Don Juan de Camus : l'homme existentialiste
Ex: Antigone d'Anouilh où auteur aborde la raison d'état à travers le personnage de Créon
3)En manipulant les œuvres déjà existantes, on peut créer des œuvres originales
Ex: l'Oulipo qui pratique le collage ou l'alexandrin greffé cf. Queneau Les Fleurs Bleues

7

Bac de français 2013, série L - Dissertation

joachim a écrit :

Perso je suis vraiment pas sûr de moi j'ai entendu la question comme "est-ce que tout texte est une réécriture" et j'ai fait ce plan:

Intro: citation de Hennig "Tout texte n'est jamais que l'empreinte d'un autre"

I Au premier abord, tout texte semble ne pouvoir se libérer de l'héritage des Anciens
1) car l'empreinte du passé est partout, les mythes fondateurs orientent la littérature, organise ses thèmes de réflexion.
Ex: Les récits d'Homère l'Odysée, l'Iliade repris par Joyce
Ex: Les héros des tragique grecs repris par les dramaturges du XXe siècle tel Anouilh avec Antigone

2)car à certaines époques, l'imitation est préconisée
Ex: Pléiade, l'innutrition, imitation de Pétrarque, Horace ou Pindare
Ex: Epoque classique, Boileau Art Poétique => Molières trouve ses sources chez Plaute, Ménandre ou Aristophane, Racine chez Tacite

3) parce que un écrivain nourrit nécessairement son œuvre grâce à son expérience de lecteur
Ex: Céline qui imite le style de Rabelais dans Voyage au bout de la nuit

II-Pourtant l'innovation est possible
1) On peut innover dans les thèmes, les sujets choisis
Ex: Réalistes qui écrivant sur le prolétariat notamment Zola dans l'Assommoir alors que cela ne se faisait pas auparavant ou Balzac quand il décrit la pension Vaquer
2) Ont peut innover dans le style
Ex: Poètes de l'Esprit nouveau tels Cendrars ou Apollinaire qui utilisent le vers libre pour donner plus de fluidité
3) Ont peut innover en brisant les codes établis
Ex: Théâtre romantique: bataille d'Hernani <=> rapprochement avec la querelle des anciens et des modernes

III-Finalement, la réécriture est une voie à la nouveauté, à l'originalité
1) En imitant d'autres auteurs, l'écrivain s'exerce pour créer son propre style
Ex: Pastiches et mélanges de Proust
2)Un écrivain peut donner un nouveau sens à un mythe, une ré-interprétation
Ex: Don Juan de Camus : l'homme existentialiste
Ex: Antigone d'Anouilh où auteur aborde la raison d'état à travers le personnage de Créon
3)En manipulant les œuvres déjà existantes, on peut créer des œuvres originales
Ex: l'Oulipo qui pratique le collage ou l'alexandrin greffé cf. Queneau Les Fleurs Bleues


Ça m'a l'air pas mal du tout ! Très bien construite et rigoureuse Bravo !

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Voici le plan de ma dissert'. Je précise que je n'en ai fait qu'une dans l'année donc je ne connais pas exactement la méthode (Je ne sais pas vrmt en quoi consiste une synthèse...)
Qu'en pensez-vous, est ce que je respecte le sujet? Merci!

Qu'en pensez-vous? Est ce que je respecte le sujet?

I-) Thèse: Création littéraire en quelque sorte réécriture car:

1- Les auteurs s'inspirent (délibérément ou non) de leurs prédécesseurs.

Ex: La Fontaine (Le Loup et l'agneau) > Phèdre (Lupus et agnus) et plus généralement Phèdre et Esope

Chadhoort Djavann (Comment peut-on être persan) > Réécriture moderne des Lettres Persanes de Montesquieu

La nuit de Valognes de EE Schmitt > Dom Juan de Molière

2- Pour certains , Antiquité comme racine commune

Ex: Utopia de More > Atlantide de Platon

Médée de Corneille > Médée d'Euripide

Le Lautrin de Boileau > L'Iliade d'Homère

3- L'auteur s'inspire de ses propres oeuvres pour les réécrire

Ex: Le thème de l'amant dans l'ensemble de l'oeuvre de Duras

Thérèse Raquin > Roman puis pièce de Zola

Agatha Christie: Crime de l'OE et Mort sur le Nil > H.Poirot, meurtre, huis clos

4- Réécritures étendue sur tous les genres (pas que roman)

Ex: Poésie: Si tu t'imagines (Queneau) > Mignonne allons... Ronsard

Théâtre: L'avare (Molière > La Marmitte (Plaute)

5- Traduct°s = réécritures car elles peuvent varier selon traducteur?

Ex: Pierre de Rosette

II-) Création littéraire pas forcément réécriture car:

1- Mythes originaux/fondateurs ne peuvent pas être réécritures car textes d'origine (parfois soumis à des réécritures futures)

Ex: OEdipe Roi et Antigone de Sophocle (réécrits ensuite par Cocteau (La machine infernale) et Anouilh (Antigone))

L'Eneide de Virgile réécrit ensuite et parodié par Scarron (Virgile travesti)

2- Certains textes ne peuvent pas être des réécritures lorsque ils sont écrits au moment où un événement qui l'inspire se produit

EX: Robinson Crusoe (Defoe) > Il est le premier à raconter cette histoire - Navigateur écossais échoué 18 ans au large du Chili

Poèmes sur le désastre de Lisbonne (Voltaire - 1756) > tremblement de terre à Lisbonne vient de se produire

3- Certains textes ne peuvent pas être des réécritures lorsque ils sont novateurs dans leur genre

Ex: La Disparition (Perec) > Roman ne comportant pas une seule fois la lettre "E" : une première

III-) Un tout contrasté

1- Après tout, toutes créations litt. partent des mêmes bases: Un titre, un lieu: l'univers, un être vivant/objet comme acteur/sujet de l'histoire: chaque créa. ne serait donc pas une réécriture de chaque?

2- Oeuvres comportant mêmes persos sans dimension chronologique = réécritures?

Ex: Chaque aventure d'H.Poirot ou de Miss Marple chez Chrisite serait la réécriture de chaque?

9

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Waouh, joachim mais ton plan est très complet c'est incroyable

Pour ma part j'ai fait:

I/Certes, certaines œuvres littéraires sont des réécritures
1)les "véritables" réécritures
- de Robinson Crusoé au fil du temps
- d'Oedipe avec Jean Cocteau, Anouilh, Sophocle...
-La Cigale et la fourmi de Jean de La Fontaine, Esope, Queneau...

2)la réécriture, d'une certaine façon, d'une personne
-les autobiographies qui réécrivent la vie de l'auteur comme Annie Ernaux et son livre La Femme gelée
-un écrivain met toujours de lui dans ses personnages, une partie de lui est réécrite

3)la réécriture d'une vie
-thérèse Desqueyroux de Mauriac, inspiré d'une histoire réeelle.
-autobiographie/biographie
-roman réaliste comme ceux d'Emile Zola

II/ Mais la création littéraire ne s'arrête pas simplement aux réécritures
1)la mise à nu de nos pensées n'est pas une réécriture
-Les Essais de Montaigne, réflexion de l'auteur
-Le Deuxieme sexe de Simone de Beauvoir

2)l'expression des sentiments ne peut être considérer comme une réécriture puisque c'est un personnel
-Victor Hugo et son poème Demain dès l'aube en lien avec la mort de sa fille.
-Baudelaire avec l'Albatros qui parle de son mal-être en tant que poète à part de la société

3) je n'ai pas eu le temps d'approfondir d'autres idées, j'ai eu beaucoup de mal avec le corpus...


CONCLUSION: Il est possible de dire que certaines créations littéraires sont des réécritures mais, un acte créatif ne peut pas être obligatoirement considéré comme une réécriture car il y a plusieurs cas qui s'y opposent. Finalement, la réponse à cette question est arbitraire, elle dépend de la définition que chacun à d'une réécriture. Ainsi, certain penseront que ce n'est rien de plus qu'une adaptations comme les textes de Robinson, mais d'autres penserons que même l'action, le fait d'écrire nos pensées ou encore nos sentiments, est une réécriture.

Alors c'est un plan basique et mes arguments sont surement "hors sujet" mais bon j'ai fait ce que j'ai pu ^^

10

Bac de français 2013, série L - Dissertation

Ta partie 2 me semblait vraiment intéressante notamment le lyrisme personnel dommage que tu n'aies pas pu finir