Les différents registres de langue

Bonjour chers tous,

Une question qui peut vous paraître simple.
J'ai eu une discussion sur les différents régistres de langue et leurs emplois.
Pour le régistre soutenu, j'ai entendu qu'il est réservé seulement à l'écriture, aux discours ou textes prononcés en public (allocution, conférence) etc. Si je ne contrédis pas complètement cette explication, je ne suis cependant pas tout à fait d'accord avec cette restriction qu'on fait de l'usage du langage soutenu. Car pour un débat à la télévision entre intellectuels, un enseignement à l'université, le commentaire d'un reportage télévisé, etc. , je ne crois pas que ca soit un langage courant qu'on utilise.

De plus, je crois que la catégorisation de l'usage de la langue se base ou doit se baser surtout sur la syntaxe que sur le lexique. On a très souvent tendance à se référer plus au lexique pour dire qu'un discours est familier, courant ou soutenu.
Si je dis: cette bagnole m'appartient. Et: Ca, c'est ma voiture. Comment peut-on catégoriser ces deux discours?

2

Les différents registres de langue

Lors d'un débat télévisé entre personnes cultivées, on utilise ce que devrait être le langage courant.
C'est le vocabulaire qui fait la différence entre scientifiques, historiens, écrivains... mais il n'est pas fait usage de temps rares ni des formules parfois alambiquées du langage soutenu.
Que la majorité des téléspectateurs potentiels ne comprenne pas le débat est un autre sujet - d'ailleurs ce type de débat est réservé à quelques rares chaînes (Arte, la 5 et LCP principalement) regardées par une minorité, ou à des émissions sur de "grandes" chaînes mais à des heures tardives.
Je n'ai jamais entendu, y compris sur France Culture, l'utilisation d'un langage soutenu; en revanche on peut y entendre du jargon.
Ce que l'on appelle aujourd'hui soutenu correspondait au langage parlé de la noblesse jusqu'à une époque que je me garderai bien de préciser mais qui s'achève probablement aux alentours de l'entre deux guerres.

3

Les différents registres de langue

freddy.lombard a écrit :

Je n'ai jamais entendu, y compris sur France Culture, l'utilisation d'un langage soutenu

Indirectement, si, la nuit, quand ils rediffusent des entretiens enregistrés dans les années 1950/1960. Il y avait souvent, tant de la part de l'interviewer que de la part de l'interviewé, une qualité de langue orale qui n'existe plus : longues phrases parfaitement articulées, définissant précisément la pensée, même complexe. Et de jolis imparfaits du subjonctif en prime, plus ornementaux !

4

Les différents registres de langue

Je déplore comme toi la baisse générale du niveau.
Pas plus tard qu'avant hier soir, un petit reportage sur la maison d'Illiers donnait à Propos de Marcel Proust des extraits d'interviews de 1962 avec Jean Cocteau et Paul Morand : ça avait de l'allure !
En revanche, quand on lit des entretiens avec Albert Camus ou même Julien Gracq dont le style était particulièrement recherché, je n'ai jamais trouvé de grandes difficultés de langage dans leurs propos.

5

Les différents registres de langue

Bonjour.

Je veux savoir les expressions diverses des différents registres sur 'manger beaucoup'.

Ce que je veux exprimer, c'est "J'ai beaucoup mangé".
J'ai trouvé des expression comme ceci :
Je suis calé.
J'ai l'estomac plein.
J'ai le ventre plein(gonflé).
J'ai mangé à m'en faire péter la sous-ventrière.
Je me suis bien régalé.
J'ai le ventre gonflé.
J'ai mangé à satiété.
J'ai mangé autant que je veux.

Mais, je ne sais pas lesquelles expressions sont vulgaires ou soutenues.
Enseignez-moi surtout les expressions soutenues, parce que... je veux me montrer bien éduqué. 

Merci, d'avance.

6

Les différents registres de langue

lamaneur a écrit :

Indirectement, si, la nuit, quand ils rediffusent des entretiens enregistrés dans les années 1950/1960. Il y avait souvent, tant de la part de l'interviewer que de la part de l'interviewé, une qualité de langue orale qui n'existe plus : longues phrases parfaitement articulées, définissant précisément la pensée, même complexe. Et de jolis imparfaits du subjonctif en prime, plus ornementaux !

Je me demande si, dans ces années-là, les interviews n'étaient pas travaillées avant l'enregistrement, tout comme je me demande si les questions aux hommes politiques ne leur étaient pas transmises avant l'interview, afin qu'ils préparent leurs réponses dans un langage soigné. Les réponses sentent souvent la récitation... et manquent de spontanéité.

7

Les différents registres de langue

Hwang(moijesuisneant) a écrit :

Bonjour.

Je veux savoir les expressions diverses des différents registres sur 'manger beaucoup'.

Ce que je veux exprimer, c'est "J'ai beaucoup mangé".
J'ai trouvé des expression comme ceci :
Je suis calé.
J'ai l'estomac plein.
J'ai le ventre plein(gonflé).
J'ai mangé à m'en faire péter la sous-ventrière.
Je me suis bien régalé.
J'ai le ventre gonflé.
J'ai mangé à satiété.
J'ai mangé autant que je veux.

Mais, je ne sais pas lesquelles expressions sont vulgaires ou soutenues.
Enseignez-moi surtout les expressions soutenues, parce que... je veux me montrer bien éduqué. 

Merci, d'avance.

* Ici, l'expression soutenue est "J'ai mangé à satiété". TU peux dire aussi : "Je suis rassasié"
* "J'ai le ventre gonflé" est inusité (tu pourrais être malade par exemple)
* Registre courant : je me suis bien régalé, j'ai mangé autant que je veux (mais formulation bizarre, peu employée)
* Registre familier : J'ai mangé à m'en faire péter la sous-ventrière, j'ai le ventre plein, je suis calé.

8

Les différents registres de langue

Merci, fandixhuit !

Je ne dirai, dès maintenant, que "J'ai mangé à satiété" ou "Je suis rassasié".

En passant, ai-je dû ajouter la conjonction 'que' après 'ou' :
Je ne dirai, dès maintenant, que "J'ai mangé à satiété" ou que "Je suis rassasié" ?

Amicalement. 

9

Les différents registres de langue

Le "que" est facultatif.
Il alourdit la phrase.