1

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Bonsoir,
Ma fille est en troisième et suit l'option latin depuis la cinquième et sa moyenne annuelle est légèrement supérieure à 16. Elle compte se diriger vers une première puis une terminale scientifique pour suivre des études d'orthodontie.
Nous ne sommes pas d'accord sur le fait d'arrêter le latin au lycée. Elle prétexte une surcharge de travail, de mon côté une enrichissement personnel et un avantage dans le type d'étude qu'elle envisage. Sa maman, nous sommes séparés, le soutient dans le fait d'arrêter.
J'aurais aimé vos avis. Faut-il l'écouter ou faut-il l'obliger ?
Merci pour vos réponses.

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Bonjour Gregolimano,

Je suis personnellement de ceux qui ont arrêté le latin en seconde, et qui l'ont par la suite beaucoup regretté.
Pour autant, je ne vous encourage pas à "obliger" votre fille à continuer le latin. D'expérience, je sais que suivre un enseignement contre son gré annihile toute motivation et tout intérêt pour la matière.
Je ne peux que vous conseiller (mais cela reste mon avis personnel) de donner à votre fille toutes les cartes pour qu'elle puisse faire son propre choix. A son âge, il est important de pouvoir choisir.

Qu'on se le dise également, le latin n'est plus guère utile professionnellement de nos jours, à part pour ceux qui se destinent aux Lettres (et encore...pas avant l'agreg...). C'est néanmoins un enrichissement personnel, notamment sur l'étude des civilisations antiques et sur la formation de la langue.

Quant à la charge de travail, il faut voir... Elle ne me paraît pas non plus énorme, ce n'est qu'une option et les enseignants s'arrangent généralement pour ne pas donner trop de travail en latin et en grec (surtout vu la désertion actuelle de ces matières par les élèves...)

C'est bien entendu un avis purement personnel, qui n'engage que moi, à recevoir comme tel donc !

Bonne soirée.

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Bonjour,

Je suis élève de Seconde.

L'emploi du temps se charge surtout à cause des parcours scolaires tels que celui de la classe européenne et des options telles que le latin ou la langue LV3. Je vous conseille vivement de choisir peu d'options. En effet, les options rendent des points nombreux au baccalauréat mais sont limités au nombre de 2. Cependant, vous pouvez en suivre bien plus par plaisir, ce que je fais. Ainsi, votre fille devrait continuer une option. Je suis moi-même le latin, l'histoire-géographie en allemand et l'espagnol LV3, d'autres suivent la musique, les arts plastiques, la danse ou d'autres encore. Si vous êtes en accord avec votre fille, proposez-lui donc autre chose, sachant que le latin prend deux à trois heures par semaine sur l'emploi du temps (assez conséquent pour une option, comme le dit votre fille) ; les options autres prennent moins d'heures sur l'emploi du temps.

L'intérêt et la richesse des options sont décrites dans de nombreux sujets retrouvables sur ce forum.

Dans l'espérance de vous avoir aidé.

4

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Je suis en terminale L et je viens de rentrer de mon épreuve de latin. Celle qui a eu 20 était en S justement ! C'est drôle de poser comme question : "l'obliger". Il me semble que ce choix lui revient le droit... Peut-être c'était "conseiller" le mot juste à employer. J'ai arrêté le latin en seconde. Je l'ai regretté également et j'ai repris deux ans après mon arrêt.

Par contre je ne suis pas d'accord pour la "surcharge" du travail. Si c'est déjà trop en ce moment il faut se diriger en bac pro ou autre... Je fais du violon, du théâtre, de la gym. Je passe mon examen de violon cette année, l'année dernière une représentation théâtrale + examen de violon. Le matin, je lavais les poêles de 50 personnes d'un traiteur. L'après midi, je passais mon épreuve de sciences. Le problème vient peut-être d'une des deux raisons : Faire des fiches ce n'est pas apprendre son cours, c'est le contourner pour ne pas se fatiguer à apprendre. Apprendre une leçon n'est pas si long que cela si on s'y prend frontalement. Les devoirs avec facebook, et le téléphone n'a jamais fonctionné non plus. Donc non, il n'y a pas de surcharge de travail, mais un manque d'organisation.

Pour être orthodontiste il est plus que nécessaire que d'apprendre la grammaire et surtout l'expression française en générale. C'est beaucoup plus avantageux d'avoir fait du latin. Pour le bac, d'une façon générale, c'est coef 3. Les points en-dessous de la moyenne ne compte pas. On peut aller jusqu'à 30 points d'avance facilement, car apprendre n'est pas une chose compliquée...

Mais je pense que le plus important est qu'elle fasse ce qu'elle a envie avec ou sans, elle peut le faire.

5

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Jean-Sébastien a écrit :

...Pour être orthodontiste il est plus que nécessaire d'apprendre la grammaire et surtout l'expression française en générale...

Tu ne confonds pas orthodontie et orthophonie, par hasard?

Je ne crois pas que le latin soit nécessaire ni même particulièrement utile pour une spécialisation médicale. Sa valeur formatrice générale est un lieu commun éducatif, mais à mon avis elle est surfaite. Si on n'envisage absolument pas de poursuivre des études de lettres ou de sciences humaines, on peut abandonner le latin sans remords. Encore plus facilement si on n'y est pas attaché. 

6

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Gregolimano a écrit :

Bonsoir,
Ma fille est en troisième et suit l'option latin depuis la cinquième et sa moyenne annuelle est légèrement supérieure à 16. Elle compte se diriger vers une première puis une terminale scientifique pour suivre des études d'orthodontie.
Nous ne sommes pas d'accord sur le fait d'arrêter le latin au lycée. Elle prétexte une surcharge de travail, de mon côté une enrichissement personnel et un avantage dans le type d'étude qu'elle envisage. Sa maman, nous sommes séparés, le soutient dans le fait d'arrêter.
J'aurais aimé vos avis. Faut-il l'écouter ou faut-il l'obliger ?
Merci pour vos réponses.

Vous êtes dans la position de mes parents lorsque j'étais en seconde. Ils ont voulu m'obliger, j'ai fait un petit tour dehors pendant quelques jours pour leur prouver qu'il en était hors de question, alors ils ont plié. Je n'ai pas fait de latin, et au bac il m'a manqué 20 points pour avoir ma mention TB (et donc les 200 euros par mois  ).
Vous ne pouvez pas la forcer. Vous devez suivre ce qu'elle a envie de faire, sinon elle ira à reculons, séchera, et ainsi de suite (je parle de manière générale). Vous devez attendre qu'elle passe son bac, qu'il lui manque quelques points pour avoir une mention, et à ce moment là, vous pourrez répéter toute votre vie durant que VOUS aviez raison, et qu'à partir de maintenant, elle doit vous écouter.
Comme le dit Jean Luc, ça ne lui servira pas directement, c'est juste dommage (je le regrette beaucoup aujourd'hui).

Bonne soirée

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Si on ne se sent pas attiré par les langues anciennes (je dis les langues, pas la "civilisation" ni l'Histoire), il ne faut pas en faire, on n'en tirera rien.

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

C'est difficile d'obliger qqn à faire qqch qu'il ne veut pas, mais il ne faut pas exagérer non plus! Ce n'est pas pour te décourager, mais ta fille a un goût prononcé pour l'hyperbole. Si elle prétend être "surchargée de travail" en 3ème ou même en seconde, qu'en sera-t-il en 1S ou TS? Quand il faudra faire des pages d'exercices de maths ou de physique? Ou pour ses études supérieures?
Le latin compte coef 3 au bac, les correcteurs sont très généreux. L'investissement vaut le coup! J'en connais beaucoup qui râlaient d'aller en cours de latin, mais quand les 40 ou 50 points rapportés par le latin leur ont permis d'avoir le bac ou une mention, ils ont reconnu qu'ils avaient eu raison de persévérer.
Pour ma part, je ne remercierai jamais assez le latin pour ma mention à mes deux bacs!

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

Ah oui, j'oubliais ! Les langues anciennes servent à avoir des POINTS AU BAC !

10

Arrêter ou continuer le latin en seconde ?

jacquesvaissier a écrit :

Ah oui, j'oubliais ! Les langues anciennes servent à avoir des POINTS AU BAC !

Eh oui, triste retour à la réalité capitalistique de notre monde... ^^