Écrire un apologue en prose dont la moralité est : on ne peut répondre de son courage quand on n'a jamais été dans le péril

Bonjour,

Je dois présenté a ma professeur de Français ma composition. La consigne est la suivante:

Composez un apologue en prose d'une trentaine de lignes dont la moralité serait la suivante: "On ne peut repondre de son courage quand on n'a jamais été dans le péril" (La Rochefoucauld). Inserez cet apologue dans un discours explicatif comportant une entré en matière, une présentation de l'anecdote et une conclusion. La moralité peut être donnée explicitement ou reste implicite.

Voila!
Déja le citation moi je l'aie comprise comme ça -->, on ne peut pas prétendre d'avoir un certain niveau de courage quand on a pas vraiment été dans le danger et que c'est comme si le courage été utilisé a tord et a travers, il en a donc perdu sa vrai valeur. Non? Je vois les choses comme ça, pouvez vous me confirmé mon point de vue ou non?

Et puis je n'ai vraiment pas d'idée de redaction. Je pense que c'est parce que je n'ai pas vraiment compris la morale. Cela reste encore flou.
Quelqu'un aurait-il une idée de base?

Merci ^^.

PS: désolé pour les fautes!
PS2: Ce sujet de la même forme a deja été traité, mais il ne répondait pas a mes interrogation.

2

Écrire un apologue en prose dont la moralité est : on ne peut répondre de son courage quand on n'a jamais été dans le péril

Tu me sembles avoir compris le sens de la citation. Le courage n'a donc de valeur que s'il a été mis à l'épreuve du danger et s'il en est sorti victorieux.

Est-ce la signification de "apologue" est bien claire pour toi?

Il te faut des personnages dont l'un rapporte une anecdote où il est question de courage et de péril. à toi d'inventer!

Écrire un apologue en prose dont la moralité est : on ne peut répondre de son courage quand on n'a jamais été dans le péril

Il me semble qu'un apologue est un court texte argumentatif non?


Et j'ai deux type d'idée. Mais je ne sais pas la quelle se rapporte le mieu a la moral.
1ere idée: Il s'agit d'un personnage qui se vente de son courage, il assure que son courage et sans limite et finalement au moment d'utilisé son courage, il se defile et montre qu'il n'en a pas réelement

Et ma 2ieme idée se serait l'inverse: C'est une personne qui se sous-estime beaucoup! Elle pense qu'elle n'as rien d'héroïque et de courageux en elle mais lorsque un danger surgit, contrairement a se qu'elle pensait elle est très brave et son courage et divin.

PS:Merci pour ta réponse Titania91 ^^

4

Écrire un apologue en prose dont la moralité est : on ne peut répondre de son courage quand on n'a jamais été dans le péril

Okay pour l'apologue, pense aussi que c'est un discours narratif et qu'il doit y avoir une morale pratique

La première idée me semble plus appropriée.

Renseigne-toi sur le personnage de Matamore (L'Illusion Comique de CORNEILLE), c'est un personnage de faux-brave dont le nom est passé dans la langue courante pour qualifier le soldat fanfaron

Si tu as le temps, consulte ces extraits qui pourront peut-être t'inspirer :
* le court passage de Cyrano de Bergerac de ROSTAND où De Guiche avoue avoir laissé son écharpe blanche (symbole de son grade militaire) sur le champ de bataille pour battre en retraite sans être capturé (C'est durant le siège d'Arras)
* ainsi qu'"Arrias" dans les Caractères de La Bruyère, cela te donnera peut-être des idées pour faire un petit texte sur un beau parleur qui vente son courage..

Écrire un apologue en prose dont la moralité est : on ne peut répondre de son courage quand on n'a jamais été dans le péril

Oui, bien sûr, la morale, j'ai oublié de le préciser, ça me semblait évident ^^.
Donc l'apologue peut très bien être une histoire ? Car j'ai du mal à imaginer une histoire argumentative ...

Merci beaucoup pour les extraits . Je vais bien sûr prendre le temps de les consulter.
Ça me fait énormément avancer !