1

La conjonction de coordination car

Bonjour, je suis étudiante en 2ème année de lettres modernes et je me pose quelques petites questions au sujet d'un dm.

Dans la phrase:

Je songeais à vous, car je vous aime

"Car je vous aime" peut-elle être une proposition subordonnée circonstancielle causale où "car" serait une conjonction de subordination? Ou car ne peut-il être qu'une conjonction de coordination?

De même, dans la proposition:

vous voilà on ne peut pas mieux, me dit-elle en me prenant par la main pour me faire asseoir.

Pour étant une préposition, peut-il être support d'une proposition subordonnée circonstancielle finale?


Vous m'aideriez énormément si vous pouviez éclairer un peu ma lanterne.
Merci par avance
Anaïs

2

La conjonction de coordination car

Bonjour hysteriagirl84,

Ah la grammaire !

Je songeais à vous, car je vous aime

A ma connaissance, "car" est toujours un conjonction de coordination qui relie deux propositions de même nature (ici deux indépendantes) [et de même fonction] par un lien de causalité.

vous voilà on ne peut pas mieux, me dit-elle en me prenant par la main pour me faire asseoir.

"Pour" préposition exprime la finalité, le but : il peut être remplacer par "afin de (me faire asseoir". Je ne crois pas qu'il y ait ici une proposition subordonnée circonstancielle finale, parce que :

La proposition subordonnée finale est introduite par les locutions conjonctionnelle: pour que, afin que, de crainte que, de peur que.

Le verbe est toujours au subjonctif, parce qu’il exprime une intention et non pas un résultat précis.
Ex: J’ai agi de la sorte pour que vous soyez tranquilles.

.

La conjonction de coordination car

Selon moi, car est utilises ici pour creer une sorte de bilan entre les deux phrases. Il faut dire pour mieux comprendre Je vous aime donc je songe... C'est une conjonction de coordination pour moi

4

La conjonction de coordination car

"Car" n'est qu'une conjonction de coordination, dans tous les cas, ou alors c'est un nom commun...

5

La conjonction de coordination car

Merci à tous d'avoir éclairé ma petite lanterne!

6

La conjonction de coordination car

Mozart a écrit :

A ma connaissance, "car" est toujours un conjonction de coordination […] par un lien de causalité.

Oui pour la première partie de la phrase de Mozart (nature de "car"), non sur la deuxième : "car" est une conj. de coord. qui introduit une explication (et non une cause) ; la cause est introduite par "parce que, puisque", qui gouvernent une subordonnée conjonctive.

« Mets ton manteau car il fait froid ; il fait froid parce que le soleil est caché. »

La conjonction de coordination car

Je songeais à vous, car je vous aime

"je vous aime" est tout-à-fait la CAUSE du fait que je pense à vous

8

La conjonction de coordination car

"Mets ton manteau car il fait froid"

On peut parfaitement dire :

"Mets ton manteau parce qu'il fait froid"

La chaleur est cause qu'il faut mettre son manteau.

On peut l'entendre des deux façons, non ?

La conjonction de coordination car

Le froid, Mozart, le froid 
"Car" est l'équivalent de "parce que"
(Savez-vous que ce sont les Précieux qui ont pris la défense de cette utile petite conjonction ? Scudéry, je crois, mais le frère ou la sœur, je ne sais plus !)

10

La conjonction de coordination car

Pour Hervé Novelli, la destination France est l'une des seules à pouvoir tirer son épingle du jeu en Europe dans le contexte de la crise économique mondiale. "La France restera première destination touristique mondiale" cette année, car "ce recul affecte tous les pays", a-t-il assuré.

Voilà une semaine que je me demande si ce "car" est logique. Peut-on dire que le maintien de la France au premier rang des destinations touristiques est dû aux mauvais résultats de tous les pays (y compris elle-même) ?  Le recul de fréquention est-il la cause de la bonne tenue de la France ?

N'avons-nous pas à faire à une sorte de tautologie qui consisterait à dire "elle reste la plus forte parce que les autres sont moins forts", ce qui est une lapalissade ?

Pour rendre l'affaire plus claire voici une phrase du même type

Le Cubain Robles reste le numéro un du 110 mètres haies, car tous les hurdleurs ont fait de mauvaises performances.

Pour moi la seule formulation cohérente serait

Bien que la crise l'ait affectée comme tous ses concurrents, la France reste la première destination touristique mondiale (en raison de ses atouts)

La cause du succès relatif de la France est à rechercher dans ce qu'elle a d'attirant et non dans les piètres résultats des Etats-Unis ou de la Chine.