Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

Bonsoir,
Je suis actuellement en L3 Philosophie à la Sorbonne et me pose des questions concernant à la fois mon avenir et mon débouché professionnel. Je désire plus que tout enseigner en Fac ou en Classe préparatoire. Toutefois, je ne veux SURTOUT PAS enseigner au lycée, et d'après un ami en M2 l'agrégation est la condition sine qua non pour enseigner en Fac. Puis-je donc passer l'Agrégation SANS enseigner au lycée de manière à devenir professeur à l'université ( Maître de Conf' ici. )

Merci

2

Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

Effectivement pour enseigner à la fac il faut un doctorat et l'agrégation (même si en droit ce n'est pas obligatoire je crois mais bon dans les faits tout le monde l'a). Mais même avec tout ça c'est quasi impossible de ne pas passer par le lycée. L'immense majorité des profs d'université l'ont été quelques années dans un lycée, surtout si tu n'es pas normalien. Mais tu sais je crois qu'enseigner au lycée n'est pas fondamentalement différent que d'enseigner en licence, à part le pan recherche qui n'est pas présent, mais si l'enseignement te plaît à la fac je ne vois pas pourquoi tu ne voudrais absolument pas enseigner en lycée.

Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

Enseigner à des gens qui s'en foutent surtout en Philo - j'en garde un souvenir très, amer ; que ce soit pour la professeur ou pour nous - ne m'attire pas du tout. En L1/2/3 je sais que ce n'est pas pour autant très reluisant mais au moins j'enseignerai à des élèves qui auront choisi ce parcours et qui le " chérissent "

4

Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

Pour enseigner à Paris IV oui c'est obligatoire, ils n'acceptent une doctorant (et à fortiori un professeur) que si celui-ci a obtenu l'agrégation.
Cependant ce n'est pas une constante, ma soeur enseigne en université sans être agrégée (mais elle est docteur) ceci dit cela date d'il y a plusieurs années, peut-être les conditions ont-elles changées entre temps?

5

Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

Oui je vois... après ça peut être aussi passionnant de tenter d'intéresser des élèves à sa matière, en un an. Après c'est votre choix personnel, mais je pense en tout cas que c'est quasi-impossible de ne pas passer par la case lycée.

Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

ThomasM a écrit :

Bonsoir,
Je suis actuellement en L3 Philosophie à la Sorbonne et me pose des questions concernant à la fois mon avenir et mon débouché professionnel. Je désire plus que tout enseigner en Fac ou en Classe préparatoire. Toutefois, je ne veux SURTOUT PAS enseigner au lycée, et d'après un ami en M2 l'agrégation est la condition sine qua non pour enseigner en Fac. Puis-je donc passer l'Agrégation SANS enseigner au lycée de manière à devenir professeur à l'université ( Maître de Conf' ici. )

Merci

Ton projet est totalement irréaliste. Quand on fait des études de philo., il faut s'attendre à enseigner dans le secondaire, tous les autres débouchés (université, CPGE, CNRS) ne peuvent motiver un choix de carrière.

Pour enseigner en CPGE, l'agrégation est indispensable, il faut avoir fait quelques années obligatoirement dans le secondaire et être repéré par l'inspection générale (tu peux attendre longtemps sans être repéré, voire ne l'être jamais).

Pour enseigner à l'université, l'agrégation est quasi-indispensable, à moins d'avoir un parcours bivalent (un doctorat de philosophie et des études de science par exemple) ou venir de l'étranger. Les places sont très rares. En revanche, tu peux valider un concours du secondaire en obtenant un contrat doctoral avec charge d'enseignement (mais cela ne te donnera pas de poste définitif à l'université, et une fois le contat fini, tu retourneras dans le secondaire).

Bref, si tu ne veux pas enseigner la philosophie dans le secondaire, ne construis pas un projet sur l'enseignement supérieur, cherche une autre voie.

7

Enseigner à l'université ou dans les classes préparatoires

ThomasM a écrit :

Enseigner à des gens qui s'en foutent surtout en Philo - j'en garde un souvenir très, amer ; que ce soit pour la professeur ou pour nous - ne m'attire pas du tout. En L1/2/3 je sais que ce n'est pas pour autant très reluisant mais au moins j'enseignerai à des élèves qui auront choisi ce parcours et qui le " chérissent "

Il y a les projets magnifiques sur le papier (ou l'écran) et puis il y a...la réalité . Déjà, tous ceux qui sont en prépa ou à la fac ne pas passionnés par les cours reçus (combien d'étudiants j'entendais  bavarder quand j'étais moi-même en licence...). Alors certes, tu as moins de problèmes de comportements, mais faut pas croire que tout soit tout beau non plus .
En plus, comme le dit Varney, c'est mission impossible de ne pas enseigner au lycée en philo (déjà qu'en lettres c'est quasi impossible aussi, alors là...). En plus, effectivement, il faut de toute façon faire ses armes dans le secondaire, concernant l'enseignement en classe prépa.
Déjà avec la philo tu évites le collège (et crois-moi, ce n'est pas évident tous les jours) alors le lycée, faut peut-être pas trop en demander ;p