1

Dumas, Les Trois Mousquetaires, chapitre 11

Dans le chapitre 11 (L'Intrigue se noue) de l'ouvrage les trois mousquetaires :

"les jeunes cavaliers recevaient...ils n'avaient pas plus de vergogne..."

Nous avons dit que les jeunes cavaliers recevaient sans honte de leur roi ; ajoutons qu’en ce temps de facile morale, ils n’avaient pas plus de vergogne à l’endroit de leurs maîtresses, et que celles-ci leur laissaient presque toujours de précieux et durables souvenirs, comme si elles eussent essayé de conquérir la fragilité de leurs sentiments par la solidité de leurs dons.

Que faisaient, sans aucune gêne, les jeunes chevaliers du XVIIème  siècle ? Quel jugement Dumas porte-t-il sur ce siècle ?

Vous répondez à la question du texte "les trois mousquetaires" ?

Merci !

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Dumas, Les Trois Mousquetaires, chapitre 11

Ils acceptaient des cadeaux coûteux de leurs maîtresses.