1

En quoi l'adage classique "instruire et plaire" vous semble-t-il correspondre au projet de Molière dans Le Misanthrope ?

Bonjour,
Actuellement en première littéraire, j'ai une dissertation à rendre. J'avoue que les plan me pose quelques soucis, je ne sais pas quelle forme choisir (dialectique, thématique?)
Voici le sujet : "En quoi l'adage classique "instruire et plaire" vous semble-t-il correspondre au projet de Molière lorsqu'il écrit le Misanthrope ?"
Je pense que le plan à choisir est (en gros) :
I) Instruire
II) Plaire

Ou le contraire.
Qu'en pensez-vous ?
Merci de votre aide
Eva

2

En quoi l'adage classique "instruire et plaire" vous semble-t-il correspondre au projet de Molière dans Le Misanthrope ?

Quel type de plan choisir ?

Voir ici => https://www.etudes-litteraires.com/diss … e-plan.php

3

En quoi l'adage classique "instruire et plaire" vous semble-t-il correspondre au projet de Molière dans Le Misanthrope ?

Hey !

déjà, j'adoooore Molière x)

Ensuite , en ce qui concerne ta dissertation, ton plan semble légèrement bancal et bateau, parce qu'il ne répond pas explicitement au sujet.
On te demande de montrer en quoi Le Misanthrope se dresse comme une pièce qui fait écho ( ou qui illustre si tu préfères) l'adage "instruire et plaire", plus communément connu sous le nom barbare de la Didactique.

Le fait de séparer les deux fonctions en deux parties distinctes montres que tu vas faire simplement un développement sur ce que c'est que la didactique... Rattache ça à la pièce avant tout.
en somme, on te demande de trouver trois facteurs ( ou deux, mais en l’occurrence il y en a trois pour moi), qui atteste du caractère didactique de l'oeuvre de Molière, ici le Misanthrope)

Pose toi la question de ce que représente l'adage dans d'autres oeuvres : Candide par exemple qui est l'illustration typique de cet adage.. ou encore Gargantua... il est important de citer des oeuvres qui font correspondances et échos avec l’oeuvre sur laquelle tu te centres. 

Dans cette situation, je te proposerais trois parties qui suivent une certaine logique : Tout d'abord analyse l'oeuvre sur un angle comique. en effet il est important de montrer que Molière se dresse comme le plus grand comique de son temps et qu'il impose à son spectateur une certaine optique drôle et divertissante. De plus le théâtre est un lieu de divertissement et de rassemblement popualire, ce qui renforce son caractère Plaisant. Attarde toi sur des scènes comiques dans le Misanthrope (notamment celle de la lecture du sonnet, je ne sais plus le nom exacte, mais je crois que c'est Oronte qui insiste pour lire un de ses sonnets à Alceste, bien que celui ci lui déconseille fortement à cause de sa franchise exaltée qui risquerait de courroucer le jeune prétentieux...).  Mais derrière cette dimension comique, il te faut souligner le fait que se cache une réelle satire. En effet, Molière crée une comédie certes, mais celle ci renvoie a des comportements, à des stéréotypes... Molière dénonce ici la bienséance hypocrite qui annihile les coeurs humains... l'homme est le sujet même de cette pièce : il est présenté dans les extrêmes : à la fois avec le personnage d'Alceste qui est dans l'ultra-franchise, au risque d'être désagréable et MISANTHROPE (reprend notamment la première scène avec Philinte, où Alceste lui sort cette phrase sublime : "Ne Veux Nul Place En Des Coeurs Corrompus"). Et d'autres part on a l’extrême Bienséance avec des personnages comme Oronte, ou encore Célimène qui veut plaire à sa petite cour et au bons marquis du royaumes (au risque de rendre Alceste, son amant, malheureux).Cette satire montre le côté instructif et par conséquent moral des oeuvres de Molière (un peu à la manière de Charles Perrault qui met en garde les petites filles pourpres naïves face à la monstruosité sauvage de certains hommes au grandes dents et à l'appétit vorace x) excuse moi, j'aime me perdre dans des exaltations descriptives ). Molière met en garde contre l'hypocrisie, les vices humains de la bienséances et des moeurs... Enfin, tu peux terminer sur une partie qui fait une sorte d’Interprétation de la satire : contextualise cette satire avec les moeurs de l'époque. en effet, Molière accuse les nobles de son temps. il les pointe du doigt avec cette pièce, montrant ainsi leur pathétiques exécutions de souplesses dorsales, comme le dit si bien Edmond Rostand dans son Cyrano de Bergerac... renvoie cette démarche à celle d'une pièce comme l'avare...

Voilà, ça devrait être bon... amuse toi bien pour les titres et les sous parties...

Bonne soirées

KC.

4

En quoi l'adage classique "instruire et plaire" vous semble-t-il correspondre au projet de Molière dans Le Misanthrope ?

Merci beaucoup!!