1

À la manière de Baudelaire ou de Du Bellay, écrire un poème en alexandrins

Bonjour/bonsoir  voilà j'ai un DM à faire pour mardi, je dois écrire un poème avec cette consigne: "A quel animal, le poète vous paraît-il pouvoir être comparé? Vous écrirez, à la manière de Baudelaire ou de Du Bellay (sa c'est fait dans mon poème) un poème en alexandrins qui développera ce portrait allégorique".

on avait une question de corpus ~~> en gros tous les textes présentés nous montrez sous forme animal le rejet des auteurs face a la société.
donc j'ai écrit mon poème et j'aimerai vos avis 

Papillon Maudit

Papillon de nuit qui volage dans le noir
seul, comprend la tristesse de cet art qui semble ivre
tel la plume du poète, il glisse fluide, encre noire,
beau dans son élément, triste, il arrive à vivre.

Papillon de nuit est l'opium du poète,
son idéal est loin mais son besoin certain,
Une incompréhension, c'est le spleen du poète,
recherche de lumière, un endroit incertain.

Le papillon maudit recherche l'idéal,
il ne peut l'atteindre, chassé, vol fatal
Avec tes couleurs perdues: ta destruction.

Papillon hystérique est l'âme du poète,
écriture parfaite, fascination abstraite.
Dans sa mélancolie, vers en construction.

Alors vos avis?? merci

À la manière de Baudelaire ou de Du Bellay, écrire un poème en alexandrins

Première remarque : on n'a pas le droit de faire rimer un mot avec lui-même (poète / poète)  (noir / noire) ou avec un dérivé : (certain / incertain).

Certains de tes vers n'ont pas douze syllabes prononcées :

tel / la/ plu/me /du/ po/è/te, il/ glis/se/ flu/i /de, en/cre/ noir(e) : 15

il / ne/ peut/ l'at/tein/dre, / cha/ssé,/ vol/ fa/ tal : 11

é /cri/tu/re /par/fai/te,/ fas/ci/na/tion/ abs/trait(e). 13