1

Transposition d'un texte théâtral en texte narratif (récit)

Bonjour,
Je dois transposer un extrait de texte théâtral en texte narratif (récit).
On me demande également de réécrire les passages décisifs du texte source en conservant certains procédés d'écriture qui en font sa singularité..
J'ai réussit à pas mal avancer dans mon travail, sauf sur un petit passage qui me pose problème, je ne suis pas sur des tournures de phrases que je pourrais employer:


La Baronne: C'est une chose assez singulière que je ne trouve pas mon peloton bleu.
L'Abbé: Vous le teniez il y a un quart d'heure; il aura roulé quelque part.
Le Maître de Danse: Si mademoiselle veut encore faire la poule, nous nous reposerons après cela.

(...)

L'Abbé: Que pensez vous Madame du dernier sermon ? Ne l'avez vous pas entendu ?
La Baronne: C'est vert et rose sur fond noir, pareil au petit meuble d'en haut.
L'Abbé: Plait-il ?
La Baronne: Ah ! Pardon, je n'y étais pas.
L'Abbé: J'ai cru vous y apercevoir.
La Baronne: Où donc ?
L'Abbé: A Saint-Roch, dimanche dernier.


Merci de m'aider en essayant de me donner quelques exemples de transpositions, je ne suis pas tout à fait sur de moi.

2

Transposition d'un texte théâtral en texte narratif (récit)

N'aie pas peur de proposer quelque chose, ce n'est qu'à partir de ton travail que nous pourrons t'aider

3

Transposition d'un texte théâtral en texte narratif (récit)

En fait je me suis dit qu'il fallait que je passe du discours direct ou discours indirect, mais cela ma l'air plein de fautes..

La Baronne se dit que c'était une chose assez singulière qu'elle ne trouvait pas son peloton bleu. L'abbé lui soutenu alors qu'elle le tenait il y à un quart d'heure et qu'il aurait roulé quelque part. Soudain le Maître de danse s'exclama que si  mademoiselle voulait encore faire la poule, ils se reposeraient après cela.

4

Transposition d'un texte théâtral en texte narratif (récit)

s'agit-il de transposer ou de transformer? la nuance ne te parait pas importante? elle est pourtant essentielle

Transposition d'un texte théâtral en texte narratif (récit)

L'abbé lui soutenu

Non, l'abbé lui soutint. Ce verbe se conjugue comme tenir, dont il est le composé.

S'il ne s'agit que de mise au discours indirect, ce n'est pas ce que l'on appelle transposition en récit. Pour faire un récit, il faut décrire la scène, la baronne, ceci, l'abbé, cela...

6

Transposition d'un texte théâtral en texte narratif (récit)

Bonjour, j'ai le même souci. Notre professeur nous a demandé de transposer un extrait de scène de théâtre en page de roman . le fait est que nous n'avons jamais eu de cours ou de méthodologie la dessus. si vous pouviez m'aider merci.
L'extrait en question est:

Scène VIII

ANGÉLIQUE, CLITANDRE, CLAUDINE, MONSIEUR ET MADAME DE SOTENVILLE, GEORGE DANDIN.

ANGÉLIQUE: Adieu. J'ai peur qu'on ne vous surprenne ici, et j'ai quelques mesures à garder.

CLITANDRE: Promettez-moi donc, Madame, que je pourrai vous parler cette nuit.

ANGÉLIQUE: J'y ferai mes efforts.

GEORGE DANDIN: Approchons doucement par derrière, et tâchons de n'être point vus.

CLAUDINE: Ah! Madame, tout est perdu: voilà votre père et votre mère, accompagnés de votre mari.

CLITANDRE: Ah Ciel!

ANGÉLIQUE: Ne faites pas semblant de rien, et me laissez faire tous deux. Quoi? vous osez en user de la sorte, après l'affaire de tantôt; et c'est ainsi que vous dissimulez vos sentiments? On me vient rapporter que vous avez de l'amour pour moi, et que vous faites des desseins de me solliciter; j'en témoigne mon dépit, et m'explique à vous clairement en présence de tout le monde; vous niez hautement la chose, et me donnez parole de n'avoir aucune pensée de m'offenser; et cependant, le même jour, vous prenez la hardiesse de venir chez moi me rendre visite, de me dire que vous m'aimez, et de me faire cent sots contes pour me persuader de répondre à vos extravagances: comme si j'étais femme à violer la foi que j'ai donnée à un mari, et m'éloigner jamais de la vertu que mes parents m'ont enseignée. Si mon père savait cela, il vous apprendrait bien à tenter de ces entreprises. Mais une honnête femme n'aime point les éclats; je n'ai garde de lui en rien dire, et je veux vous montrer que, toute femme que je suis, j'ai assez de courage pour me venger moi-même des offenses que l'on me fait. L'action que vous avez faite n'est pas d'un gentilhomme, et ce n'est pas en gentilhomme aussi que je veux vous traiter. Elle prend un bâton et bât son mari, au lieu de Clitandre, qui se met entre-deux.

CLITANDRE: Ah! ah! ah! ah! ah! doucement. Puis il s'enfuit.

CLAUDINE: Fort, Madame, frappez comme il faut.

ANGÉLIQUE, faisant semblant de parler à Clitandre: S'il vous demeure quelque chose sur le cœur, je suis pour vous répondre.

CLAUDINE: Apprenez à qui vous vous jouez.

ANGÉLIQUE: Ah mon père, vous êtes là!

MONSIEUR DE SOTENVILLE: Oui, ma fille, et je vois qu'en sagesse et en courage tu te montres un digne rejeton de la maison de Sotenville. Viens çà, approche-toi que je t'embrasse.

MADAME DE SOTENVILLE: Embrasse-moi aussi, ma fille. Las! je pleure de joie, et reconnais mon sang aux choses que tu viens de faire.

Il faut éviter le discours direct.
J'essaye de travailler dessus depuis une semaine et j'ai beaucoup de mal.
Je ne le demande pas en entier juste me donner des conseils qui puissent m'apprendre à procéder a ce genre d'exercise.
Merci