Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

Bonjour à vous !

Je m'excuse par avance pour mon titre, il est peut-être pas assez explicite, mais je n'en ai pas trouvé de mieux...
Je me présente, je suis nouvelle sur ce forum, je suis étudiante en Terminale L, et doit bientôt faire le grand choix pour les études l'année prochaine
Je voudrais travailler dans l'édition, plus précisément responsable éditoriale. Je sais que le secteur est bouché, surtout pour ce métier en particulier, mais j'ai eu la chance de faire un petit stage et je sais que c'est vraiment ce que je veux faire.
J'ai demandé en priorité des hypokhagnes option AL pour idéalement avoir le master professionnel Lettres Modernes Appliquées à Paris IV ( le nombre de place étant limité...)

Mais pour APB ( le système qui définit où on va aller l'année prochaine ) l'hypokhagne étant une filière sélective, il faut mettre des licences histoire de ne pas se retrouver sans rien.
J'ai évidemment mis la licence Lettres Modernes Appliquées, mais après c'est là que viens le soucis. Il faut avoir 6 licences pour que APB valide le tout. A part Paris IV, dans Paris aucune université propose Lettres Modernes Appliquées.

- Est ce que, si je mets des licences Lettres Modernes toute simple, dans d'autres universités, je pourrais tenter quand même mon master de Lettres Modernes Appliquées ?
-Est ce que même si je vais à Paris IV licence Lettres Modernes je pourrais intégrer le master, sachant que ce n'est pas "Appliquées ? "
- J'avais pensé à des bi-licences Lettres Modernes - philosophie ; mais même question, cela ne m'empêchera t-il pas d'intégrer le master que je vise ?

J'avoue être un peu perdue avec la notion de modules, etc...Si quelqu'un qui maintenant a le même soucis, ou a des réponses, des témoignages....
En espérant avoir été claire, et merci d'avance pour votre aide.

2

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

( j'espère pas répondre trop à côté )

Ne te pose pas autant de questions, mets des prépas à fond ( des grandes / moyennes / moins grandes selon tes résultats, tes coups de coeur et tes choix personnels) , moi je n'avais mis que des prépas et seulement une licence, dans une fac pourrie où je ne voulais même pas aller ( je l'avais joué un peu "dangereusement" mais j'étais sûre d'être prise en prépa, peut-être pas dans LA prépa, mais dans une de celle où je voulais aller )
Je ne me souviens pas qu'il faille absolument plusieurs licences dans APB, je n'en avais mis qu'une ou deux, dans mon souvenir, ça a peut-être changé ...
Tu as plein de choix au total ( 24, non ? ) mais tu peux les "remplir" avec beaucoup beaucoup de prépas, déjà, surtout si tu dédoubles tes choix en demandant avec // sans l'internat.


- Est ce que, si je metS des licences Lettres Modernes toute simple, dans d'autres universités, je pourrais tenter quand même mon master de Lettres Modernes Appliquées ? === normalement, pas de soucis
-Est ce que même si je vais à Paris IV licence Lettres Modernes je pourrais intégrer le master, sachant que ce n'est pas "Appliquées ? " === il me semble que oui, même si c'est à confirmer
- J'avais pensé à des bi-licences Lettres Modernes - philosophie ; mais même question, cela ne m'empêchera t-il pas d'intégrer le master que je vise ? === je préfère pas dire de bêtise, mais je pense que tu n'as pas besoin d' 'invinter" es formations à "caser" dans APB pour remplir tous tes choix.

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

Cela dit, si tu souhaites travailler dans l'édition, pense aussi aux formations professionnalisantes : ce n'est pas un métier purement littéraire, loin de là. L'idéal est de pouvoir multiplier très vite les stages et les expériences professionnelles, de se constituer un réseau pour espérer se faire une place pas trop ingrate dans le métier.

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

Merci de vos réponses

FleurDuMal : Oui je sais tout cela, et finalement maintenant on a plus que 6 choix par " section " ; donc 6 AL ou 6 BL ( vu mon niveau en maths on va pas se leurrer haha...) donc j'ai mes 6 choix et normalement je pense être prise dans l'un des 6 au moins, mais on sait jamais, par précaution le lycée nous demande de mettre des licences ! Et pour l'internat ça servirait à rien, j'ai la chance d'habiter au cœur de Paris, toutes les prépas que je demande sont proches de chez moi...je me vois mal prendre la place de quelqu'un, surtout pour rien quoi.
Et jusqu'à hier j'avais qu'une licence, LMA , et j'ai appris que( ça devient tordu ) il faut valider 6 licences dans APB pour être prioritaire sur son académie ( en l’occurrence, Paris pour moi. ) et que si on n'en a pas 6 dans le même domaine, on est pas assuré d'avoir une place....
Merci en tout cas de tes réponses, ça me rassure déjà, je sais que je me prend un peu la tête sur ce truc alors que j'aurais surement une prépa, mais on nous a tellement fait "peur " sur le fait que APB a des plantages quasiment chaque année, alors si en plus j'attéris dans une licence ou au final je peux même pas faire le master que je vise depuis pas mal de temps....

Polo : Oui l'édition est vraiment le domaine que je vise, et je sais que les stages sont vraiment conseillés, ainsi que l'expérience. Je vais essayer d'en faire le plus possible, et essayer de me démarquer...merci en tout cas !

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

Laëta a écrit :

Merci de vos réponses

Et jusqu'à hier j'avais qu'une licence, LMA , et j'ai appris que( ça devient tordu ) il faut valider 6 licences dans APB pour être prioritaire sur son académie ( en l’occurrence, Paris pour moi. ) et que si on n'en a pas 6 dans le même domaine, on est pas assuré d'avoir une place....
Merci en tout cas de tes réponses, ça me rassure déjà, je sais que je me prend un peu la tête sur ce truc alors que j'aurais surement une prépa, mais on nous a tellement fait "peur " sur le fait que APB a des plantages quasiment chaque année, alors si en plus j'attéris dans une licence ou au final je peux même pas faire le master que je vise depuis pas mal de temps....

Si ça n'a pas changé depuis l'an dernier, je confirme pour les 6 voeux universitaires dans APB (et je pense qu'il n'y a pas autant de "plantages" que cela, compte tenu de l'usine à gaz qu'est APB, donc rassurez-vous). Ils peuvent n'être qu'"artificiels" si vous faites un choix judicieux de prépas (de tous les niveaux), afin d'être prise, au pire, dans la dernière de votre liste.

Concernant votre projet de master : après deux (ou trois) ans de prépa, vous rejoindrez l'université dans une "licence littéraire" (si deux ans de prépa), et peu importe laquelle - l'accès au master en question exigeant seulement une "licence littéraire", c'est à mon avis à prendre au sens large-, ou bien vous vous porterez candidate directement à ce master (si trois ans de prépa, avec une équivalence en licence "de lettres").
Il n'y a pas d'inquiétude à avoir pour l'entrée en M1. En revanche, le passage en M2 n'est jamais assuré, et c'est cette sélection là qu'il faut préparer. (J'en profite pour rappeler que, en vertu d'une imprécision de plus dans notre système, et pour des raisons historiques qui tiennent à la configuration de l'ancien système "maîtrise puis DESS ou DEA", le passage en M2 n'est jamais de droit, donc jamais acquis).

La sélection pour ce M2 exige tout autant un parcours "pré-professionnel" judicieux (qualité des stages et des rapports de stage, montage du projet professionnel) que de bons résultats académiques (n'oublions pas qu'il s'agit d'un master professionnel). D'ailleurs, à ce stade du M2, il est tout à fait possible que de non-littéraires (purs) ou des étudiants venant d'autres M1 (que celui décrit ci-dessous) soient recrutés.

Bien relire les règles du jeu (si c'est bien ce master que vous visez) - j'ai mis en gras ce qui doit retenir votre attention :

Conditions de recrutement :

En Master 1 :
diplôme exigé : licence de la même discipline. Pour les titulaires d’une autre licence, demande de validation.
nombre de places : 250
pré-requis : L’inscription en master 1 est de droit après la licence sous réserve de l’examen de cas particuliers : changements de cursus, validation des acquis. Elle est soumise à l’accord d’un directeur de recherche. Les étudiants sont donc invités, avant toute inscription en master 1ère année, à prendre contact avec un directeur de recherche qui devra signer le formulaire d’inscription. Les inscriptions se font dans la limite des places disponibles. Le passage de master 1 à master 2 se fait par une sélection.
Profil des étudiants : Étudiants titulaires d’une licence littéraire et qui se destinent à toutes les professions liées à la vie culturelle, audiovisuel, édition, journalisme, communication, mais aussi relations internationales. Etudiants issus d’autres filières et souhaitant une formation littéraire pour une insertion dans les métiers de la culture.
Ce master accueille des étudiants étrangers. Le stage obligatoire peut être accompli à l’étranger
Entretien : non
conditions de passage de M1 à M2 : sur concours
Formation initiale : oui
Formation continue : non
Formation par apprentissage : non
Stage obligatoire : oui

En Master 2 :
Diplôme exigé : Master 1, a minima
nombre de places : 35
Dossier  : oui
entretien :  oui
Niveau de diplôme : bac +5
Formation initiale : non
Formation continue : non
Formation par apprentissage : non
Stage obligatoire : oui

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

L'obligation de 6 choix de licence(s) ne concerne que l'Ile de France.
La sélection en master peut parfois est plus drastique pour le M1 que poue le M2. C'est le cas au pôle Métiers du livre de Nanterre.
Mais effectivement, inutile de se poser trop de questions pour le moment.

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

Anne, oui (pour les 6 voeux de licence sur APB), mais Laëta est parisienne, donc soumise à cette obligation (en fait pas si contraignante). Le master qu'elle veut est plus sélectif en M2 qu'en M1, c'est explicite (et après recherches, le M2 est bien ouvert à des profils "autres", ce qui accroît encore la sélectivité du master).
Ma remarque plus générale de la sélection à l'entrée en M2 se fonde sur la parution récente de divers articles de presse à l'occasion de la réorganisation prochaine de la"jungle" des masters : dans un article du Monde de fin janvier, des étudiants, en particulier en droit, rappelaient que cette sélection n'est pas exceptionnelle, et l'auteur de l'article soulevait la question de l'articulation M1/M2, problématique dans certaines disciplines.
Merci de l'information concernant les "Métiers du livre" à Nanterre. Sans doute une piste de secours pour Laëta.

Questions sur les licences et les passages en master (lettres modernes ; lettres modernes appliquées à Paris)

Polo : Oui je sais que c'est un métier ingrat, je pense essayer de faire beaucoup de stages, merci du conseil

Jeanne-Héloïse : Merci énormément pour toutes ces explications, me voilà rassurer, vraiment
Je pense vraiment me concentrer sur les hypokhagnes.

Anne345: Oh je savais pas, merci beaucoup pour l'information !