Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

On m'a conseiller de pas mettre de question mais si j'en let une ça ferai ça:
La modernité dune poésie réside telle dans l'abolition des contraintes liées au genre ?

La poésie classique: texte structuré ( sonnets, alexandrins, rimes ...)thalles generalemnt romantique, lyrique
Poésie moderne: oublie de la poésie classique,  les thèmes sont nouveaux, plus ou presque plus de lyrisme/romantisme, évocation du mal, texte engages, description péjorative ... Vers libre ..
Contraintes: les règles de la poésie classique

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

Ah, ça m'a l'air déjà mieux !

Attention toutefois : Le poème moderne est-t-il seulement le poème du "mouvement" de la modernité ? Pouvez-vous comprendre moderne en un autre sens ?

Maintenant, essayez de répondre à la question que vous avez trouvé avec un plan et une argumentation logique, sans perdre de vu les termes du sujet que vous venez de définir.

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

Ahhh ^^

Je dois faire plan thèse/antithèse ?

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

Ah, à vous de voir 
Il n'y a pas de plan type. Le plan thèse antithèse marche en général pour ce type de sujet, mais rien ne vous empeche de faire autre chose. Et attention, un plan thèse antithèse n'est pas une opposition brutale oui/non.

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

Je bosse la dessu et je met ça sur le forum après

Juste pour savoir, est ce que Lafontaine est un poète totalement moderne ?

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

En pleine période Classique...pas franchement.
A part ponctuellement, La Fontaine est très classique.

Attention à votre définition de modernité. Soit :
-mouvement littéraire du XIXès, en réaction au romantisme/classicisme
- modernité = nouveauté

Ca n'est pas la même chose : on peut être "moderne" au sens de "nouveau" sans appartenir au mouvement de la poésie moderne du XIX.

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

Daccord merci

Aors voila mes nouvelles idées:

Problématique: la modernité d'une poésie, réside t-elle dans l'abolition totale des contraintes liées au genre ?

I)Thèse: oui, pour qu'un poème soit moderne, le poète se doit d'abolir totalement les règles de la poésie traditionelle car:

-le poète veut attirer le lecteur d'une autre manière:

Francis Ponge dans Le Parti Pris des Choses oublie totalement le lyrisme et parle d'objets inhabituels mais banals et il oublie aussi toute les contraintes formelles.

Les Calligrammes d'Apollinaire: poème qui prenne une forme visuelle d'objet ou autre donc les contraintes formelles ne peuvent pas suivre et sont donc abolient

-le poète veut attirer le lecteur pour faire passer un message

Eluard > textes engagés, les règles de la poésie classique sont inexistantes

Ponge (Le parti pris des choses) et Rimbaud (Illuminations) > textes polysémique, abolisent les contraintes formelles (textes en prose)

Césaire ( Cahier d'un Retour au Pays Natal) > poème ne prose de 60 pages, néologisme. texte engagé sur l'esclavage

- Le poète fait oublier les stéréotypes:
Prévert, Ponge, Baudelaire (Spleen de Paris)
Michaux (L'Avenir)

- Le poète renie la poésie classique:
contre blason de Marot > poème qui évoquent le mal et qui abolie les contraintes formelles

II) ANTITHESE: non, un poeme moderne n'a pas besoin d'abolir toutes les règles de la poésie classique:

- Toute tradition est bonne à respecter:
Baudelaire (sonnets qui ne respecte pas les rimes, le reste est repecté)

- La poésie classique est esthétique:
grace au rimes, au rythme ...
Mallarmé abolie les alexandrins dans ses sonnets et les écrit en octosyllabes

- Le poète veut exprimer des sentiments en se démarquant des poètes traditionels:
Alcools d'Apollinaire (lyrisme, abolition des contraintes formelles)

- Le poète veut rendre hommage à la poésie classique:
Si tu t'imagines de Queneau ( réecriture de Ronsard mais poème qui veut du renouveau: licenses poétiques, poème musical, poemes destructuré formellement)


est ce correct ?

est il obligatoire de faire un synthèse ? c'est ma dernière question car si c'est obligatoire je sais pas comment la faire ...

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

deb124 a écrit :

Daccord merci

Aors voila mes nouvelles idées:

Problématique: la modernité d'une poésie, réside t-elle dans l'abolition totale des contraintes liées au genre ?
I)Thèse: oui, pour qu'un poème soit moderne, le poète se doit d'abolir totalement les règles de la poésie traditionelle car:

-le poète veut attirer le lecteur d'une autre manière: OK : attrait de la nouveauté : moderne = nouveau. Ca marche

Francis Ponge dans Le Parti Pris des Choses oublie totalement le lyrisme et parle d'objets inhabituels mais banals et il oublie aussi toute les contraintes formelles.

Les Calligrammes d'Apollinaire: poème qui prenne une forme visuelle d'objet ou autre donc les contraintes formelles ne peuvent pas suivre et sont donc abolient

-le poète veut attirer le lecteur pour faire passer un message (là je ne vois plus trop le rapport avec la modernité. Il était interdit de faire passer un message dans la poésie classique ? ).

Eluard > textes engagés, les règles de la poésie classique sont inexistantes

Ponge (Le parti pris des choses) et Rimbaud (Illuminations) > textes polysémique, abolisent les contraintes formelles (textes en prose)

Césaire ( Cahier d'un Retour au Pays Natal) > poème ne prose de 60 pages, néologisme. texte engagé sur l'esclavage

- Le poète fait oublier les stéréotypes:
Prévert, Ponge, Baudelaire (Spleen de Paris)
Michaux (L'Avenir)

- Le poète renie la poésie classique: (on ne vous demande pas ce que le poète fait. le sujet c'est "le poète doit il renoncer au contraines..." et pas "le poète renonce-t-il aux contraintes". )
contre blason de Marot > poème qui évoquent le mal et qui abolie les contraintes formelles

II) ANTITHESE: non, un poeme moderne n'a pas besoin d'abolir toutes les règles de la poésie classique: (opposition brutale à la thèse : vous venez de dire le contraire...pour éviter ce problème, jouez sur la nuances du "toutes" qui est dans le sujet)
- Toute tradition est bonne à respecter:
Baudelaire (sonnets qui ne respecte pas les rimes, le reste est repecté) (DOnc pas toute !)

- La poésie classique est esthétique: (et ? On fait quoi de la modernité dans tout ça ? La question n'est pas non plus : "est ce que les poèmes classiques sont plus jolis que les modernes")grace au rimes, au rythme ...
Mallarmé abolie les alexandrins dans ses sonnets et les écrit en octosyllabes

- Le poète veut exprimer des sentiments en se démarquant des poètes traditionels: (??? Qu'est ce que ça fait dans l'anthithèse ça ?)Alcools d'Apollinaire (lyrisme, abolition des contraintes formelles)

- Le poète veut rendre hommage à la poésie classique:
Si tu t'imagines de Queneau ( réecriture de Ronsard mais poème qui veut du renouveau: licenses poétiques, poème musical, poemes destructuré formellement)


est ce correct ?

est il obligatoire de faire un synthèse ? c'est ma dernière question car si c'est obligatoire je sais pas comment la faire ...


La synthèse, si vous n'etes pas encore à l'aise avec la dissertation, vous n'etes pas obligé. En classe de lycée, mieux vaut pas de synthèse qu'une mauvaise synthèse.

Bon, le problème c'est que vous vous embrouillez dans vos idées parce que vous avez l'air d'être obnubilé par vox exemples à recaser. Oubliez vos exemples et ne reflechissez qu'aux arguments pour le moment. Faite un plan sans exemple pour l'instant.
A chaque fois, relisez l'ensemble de votre raisonnement pour voir si tout s'enchaine logiquement.

Quelques questions à vous poser qui vont vous aider :

D'abord, important : - comment  renonce-t- à eux contraintes traditionnelles ? Quelles sont ces contraintes et quels sont les moyens d'y renoncer ? Sur quels plans ?

Ensuite
- est-il possible de renoncer à toutes les contraintes ? Est-ce souhaitable ?
- Est-il donc impossible d'être moderne sans renoncer à toutes ces contraintes ? N'y a t-il pas d'autres moyens que de renoncer totalement aux contraintes pour les modernes ? Qu'est ce que les modernes peuvent faire de ces contraintes ? Est-ce qu'ils les suppriment absolument ? Ou bien autre chose ?


Pour aller plus loin :
- Renoncer à toutes les contraintes...n'est ce pas paradoxalement...une contrainte ?
- Si on définit moderne à la fois comme "nouveau" et comme "mouvement en réaction à la poésie classique" : à votre avis, que va-t-il se passer au bout de 50 ans de "poésie moderne". Sera-t-elle encore "moderne", et dans quel sens du terme ?

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

mais vos question ne repondent pas a la question 
moi j'ai dit oui faut abolir et pour quels raison, ca justifie pas ?
mes arguments sont HS ?
et pour expliqur quels sont les contraintes je pense faire un petit topo dans l'intro nan ?

Un poème doit-il, pour être moderne, renoncer à toutes les contraintes de la poésie traditionnelle ?

Mes questions ne répondent pas directement au sujet, elles doivent vous aider à trouver des idées et à reflechir sur ce sujet.

Un grande partie de vos arguments sont HS parce que vous perdez de vue les termes du sujet :
Par exemple l'argument :"le poète veut attirer le lecteur pour faire passer un message " dans votre I) : votre argument ne parle plus ni de modernité, ni de tradition, ni de contraintes. Il n'y a plus aucun rapport avec le sujet.

Pareil pour votre argument du II)
"La poésie classique est esthétique" : on ne vous demande pas si la poésie classique est esthétique, relisez votre sujet. Et puis où est la modernité là dedans ? En plus la notion d'esthétique n'engage que vous.

Allez jeter un coup d'oeil sur la fiche méthode si la méthode est floue pour vous : https://www.etudes-litteraires.com/meth … tation.php