1

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

Bonjour les latinistes 
J'aurai besoin de votre aide concernant une version. Les références sont : Dialogues, Consolation à Marcia, 11, Sénèque.

Sénèque a écrit :

Decessit filius tuus : id est decucurrit ad hunc finem ad quem quae feliciora
partu tuo putas properant. Huc omnis ista quae in foro litigat, in theatris spectat, in templis
precatur turba dispari gradu vadit : et quae diligis, et quae despicis unus exaequabit cinis.
Hoc indicat illa pythicis oraculis ascripta vox : NOSCE TE.
Quid est homo ? Quolibet quassu vas et quolibet fragile jactatu. Non tempestate magna ut
dissiperis opus est ; ubicumque arietaveris, solveris. Quid est homo ? Imbecillum corpus et
fragile, nudum, suapte natura inerme, alienae opis indigens, ad omnes fortunae contumelias
projectum ; cum bene lacertos exercuit, cujuslibet ferae pabulum, cujuslibet victima ; ex
infirmis fluidisque contextum et lineamentis exterioribus nitidum ; frigoris, aestus, laboris
impatiens, ipso rursus situ et otio iturum in tabem ; alimenta metuens sua, quorum modo
inopia deficit, modo copia rumpitur ; anxiae sollicitaeque tutelae, precarii spiritus et male
haerentis, quem ex improviso sonus auribus gravis excutit ; periculi semper sibi nutrimentum,
vitiosum et inutile.

Je recherche la racine du mot : "decucurrit, l.1".
Je recherche comment traduire : "ad quem, l.1"
Dans le dictionnaire, si je ne me trompe pas, je pense que c'est : decurro, currere, curri, cursum. Est-ce exacte ?
Je vous remercie 

PS : Je garde ce sujet si jamais j'ai d'autres problèmes de traduction par la suite.

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

Tu travailles sur un des plus beaux textes de Sénèque...

- decucurri est une variante de decurri, parfait de decurro.
- ad quem = vers laquelle (si l'on traduit l'antécédent finem par "limite").

3

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

Merci beaucoup Jacquesvaissier    Grâce à toi j'ai pu terminer mon premier jet de traduction, qui me laisse dubitatif 
Decessit filius tuus : Ton fils s'en est allé
Id est putas ad hunc : C'est-à-dire tu penses à celui-ci
decucurrit finem ad quem : s'est précipité la limite vers laquelle
quae properant feliciora tuo partu : qu'ils se rendent en hâte à ton heureux accouchement.
J'essaie de rester le plus proche du texte. Donc, je ne change pas le sens du dictionnaire. C'est assez étrange 

Hoc omnis ista : C'est tout ceci
Quae in foro litigat : que je conteste dans le forum,
Spectat : Il regarde
In theatris : dans le théâtre,

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

Decessit filius tuus : Ton fils s'en est allé OUI
Id est putas ad hunc : C'est-à-dire tu penses à celui-ci Non : Putas est le verbe de la relative introduite par "quae". Le verbe principal de la phrase est decucurrit

Il faut bien repérer à quelle proposition appartient chaque verbe : repérez les subordonnants, distinguez les propositions subordonnées et leurs verbes. Ainsi, ne doit vous rester que le (ou les) verbe principal. Commencez ensuite à traduire par la proposition principale.
le découpage se fait ainsi :

Decessit filius tuus : id est decucurrit ad hunc finem [ad quem [quae feliciora
partu tuo putas]
properant]

Ton (propre) : tuus insiste)) fils s'en est allé : c'est à dire (qu') il s'est précipité...
ad hunc finem forme un seul bloc.

Hoc omnis ista : C'est tout ceci c'est HUC et non HOC
Quae in foro litigat : que je conteste dans le forum

Litigat est à la 3sg
Omnis ista est lié à turba, plus loin dans la phrase

5

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

Merci pour tous ces détails ! Je comprend mieux maintenant la phrase. Je vais corriger tout cela tout de suite. En faite, j'avais du mal à trouver quels verbes allaient avec quels groupes de mots.

Note importante : Dans le texte trouvé sur internet, c'est marqué : "Huc" alors que dans mon texte à moi, édition Hatier je suppose c'est bien "Hoc".

Est-ce que quelqu'un peut me dire où chercher dans le dictionnaire pour "suapte". Je ne le trouve pas je passe de suadeo à suasio   

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

suapte  = suā + pte (particule de renforcement).

7

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

Decessit filius tuus; id est, decucurrit ad hunc finem (1), ad quem quae feliciora partu tuo putas properant. Hoc omnis ista quae in foro litigat, spectat in theatris, in templis precatur turba dispari gradu vadit; et quae diligis, veneraris et quae despicis unus exaequabit cinis. (2) Hoc videlicet dicit illa Pythicis oraculis adscripta vox: NOSCE TE. Quid est homo?



Je propose une traduction pour les premières phrases... Est-elle correcte ? Quelles recommendations me feriez-vous pour l'améliorer ? En général, je n'ai jamais personne qui me corrige les versions ; c'est pourquoi je compte sur vous. Merci d'avance.

Ton fils s'en est allé, c'est-à-dire, s'est précipité trop tôt vers cette fin-ci vers laquelle se hâtent ces personnes que tu trouves plus heureuses que ton fils. Toute cette foule qui querelle dans le forum, qui regard des pièces dans les théâtres, qui prie dans les temples se promène, avec une vitesse différente, vers là-bas. Une seule cendre rendra égales non seulement ces choses que tu aimes, adores, mais aussi ces choses que tu méprises. Cette voix-là, attribuée aux oracles pythiques, dit donc : Connait-toi. Quelle chose l'homme est-il ?

Identifier le cas, le nombre et la fonction syntaxique :
- "partu tuo" - ablatif, singulier, complément du comparatif de supériorité "feliciora" ;
- "dispari gradu" - ablatif, singulier, complément circonstanciel de manière ;
- "Pythicis oraculis" - ablatif, pluriel, complément d'agent ou datif, pluriel, complément indirect (je ne suis pas sûr quant à la définition précise du verbe adscribo, -is, ere, -scripsi, scriptum) ?

(1) Ce "finem", c'est la mort, n'est-ce pas ?

(2) Le "hoc" de cette phrase équivaut à "donc" : pour cela, à cause de cela. Cependant, je ne vois pas de raison qui puisse justifier la citation de la phrase des oracles d'Apollon.

Peut-on établir les équivalences suivantes ?

  • "quae diligis, veneris" = "filius tuus" ;

  • "quae despicis" = "omnis ista quae in foro litigat, spectat in theatris, in templis precatur turba". 

Sénèque, Dialogue, Consolation à Marcia, 11 - Traduction

marcosoliveirahelena a écrit :

Je propose une traduction pour les premières phrases... Est-elle correcte ? Quelles recommendations me feriez-vous pour l'améliorer ? En général, je n'ai jamais personne qui me corrige les versions ; c'est pourquoi je compte sur vous. Merci d'avance.

Ton fils s'en est allé, c'est-à-dire, s'est précipité trop tôt(1) vers cette fin-ci(2) vers laquelle se hâtent ces personnes(3) que tu trouves plus heureuses que ton fils(4). Toute cette foule qui querelle(5) dans le forum, qui regard des pièces(6) dans les théâtres, qui prie dans les temples se promène, avec une vitesse différente(7), vers là-bas(8). Une seule cendre(9) rendra égales non seulement ces choses que tu aimes, adores(10), mais aussi ces choses que tu méprises. Cette voix-là(11), attribuée(12) aux oracles pythiques, dit donc(13) : Connait(14)-toi. Quelle chose l'homme est-il ?(15)

(1) Que traduisez-vous ainsi ?
(2) Plutôt "limite", "borne"
(3) Sénèque a utilisé un neutre : "ce que..."
(4) Essayez de conserver l'image de l'enfantement : "le fruit de tes entrailles".
(5) "qui se querelle" (avec peut-être ne connotation juridique) ; dans ce cas, on peut dire "chicane".
(6) Pas forcément des pièces : "qui regarde des spectacles"
(7) Ce n'est pas très heureux : "s'achemine d'un pas plus ou moins rapide"
(8) Huc était placé en tête de phrase, et il signifie "ici". "C'est ici que ...". Vous pouvez ne pas répéter les "qui" en français.
(9) Le groupe n'était pas en tête de phrase. Essayez de le placer à la fin.
(10) Pourquoi deux verbes ? Évitez "choses".
(11) Ce groupe n'était pas en tête de phrase. Et vox serait plutôt à traduire par "parole"
(12) Faux-sens ; "inscrite parmi".
(13) Mot ajouté, qui de plus fausse le sens.
(14) Orth.
(15) Incorrect, et cette phrase marque en fait le début d'un développement. Elle ne saurait donc terminer l'extrait.