1

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

tout d'abord bonjour/bonsoir 

Alors voila, j'ai un GRAND besoin d'aide pour une dissertation .

" selon vous, le roman, doit il embellir la realite ou,au contraire, la montrer telle qu'elle est? "

Voici le plan que l'on ma donner:

I) la fonction du roman est de refleter la realite
II) mais il est impossible d'en offrir le reflet exact et cela n'aurait qu'un interet relatif
III) il s'agit donc de transformer cette realite pour mieux en rendre compte


j'ai une introduction qu'on ma dit de rendre plus pertinante, la voici:

" de tout les temps, les ecrivaints ont voulu représenter la realité. mais d'autres ont voulu l'embellir dans leurs romans. le roman doit-il embellir la realité ou, au contraire, la montrer telle qu'elle est? le roman est un genre littéraire en prose apparu au moyen age. la réalité est ce qui nous entoure et qui existe en dehors de notre perception. embellir veut dire rendre plus beau. le lecteur prefere-t-il qu'on lui mente ou qu'on lui dise la verité?
nous montrerons d'abord que les romanciers doivent embellir la réalité, puis nous montrerons qu'ils doivent la représenter telle qu'elle est pour enfin nous demander comment dépasser cette opposition "


Je n'arrive pas a trouver les sous partits et le contenu


Merci d'avance de vore aide

2

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Bonjour,

Pour l'introduction tu t'efforces de suivre la méthode et toutes les étapes à savoir : entrée en matière, sujet, problématique, annonce du plan. C'est déjà un bon point !

Attention néanmoins à ton accroche : "de tout temps", c'est très commun, finalement assez creux, et généralement cette formule agace les profs ! Tes deux premières phrases sont peut-être à revoir, en ce qu'elles opposent un peu trop abruptement deux conceptions que tu devras traiter dans ton développement, mais d'une matière nettement moins schématique. Tu peux peut-être partir de plusieurs conceptions de l'art, d'autant plus que tu as choisi une problématique du point de vue du lecteur : n'as-tu jamais remarqué que certains, en lisant, cherchent à s'évader tandis que d'autres, au contraire, attendent de la lecture une identification ?

Tu as raison de définir les termes du sujet, mais il faut surtout que tu relie ces définitions entre elles par des liens logiques pour mettre à jour les possibles contradictions ou du moins les difficultés qu'il pose : c'est comme cela que tu arriveras à la formulation de ta problématique.

Ce plan est-il celui donné par ton professeur ? Chaque partie est une thèse, chaque sous-partie un argument pour défendre cette thèse. En quoi trouver le contenu, comme tu le dis, te pose-t-il des difficultés ? J'aimerais t'aider mais j'aurais besoin que tu précises ta question si tu le peux !

3

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Ton introduction est en effet un peu mélangée. Tu abordes beaucoup de points mais on ne voit pas toujours bien le rapport. On voit que ça fait émerger pleins de questions dans ta tête, ce qui est une bonne chose, mais il te faut structurer tout ça.

Attention aussi car tu as tendance à sortir des généralités qui n'apportent pas grands choses : "de tout les temps, les écrivains ont voulu représenter la réalité. mais d'autres ont voulu l'embellir dans leurs romans." => ca n'apporte rien de dire que certains ont fait ci et d'autre ça. En  plus "de tout les temps, les écrivains ont voulu représenter la réalité" c'est à mon avis contestable. Trouve une autre ouverture.
"le roman est un genre littéraire en prose apparu au moyen age." => que cherches-tu à nous dire quand tu dis ça En quoi ça apporte quelquechose au sujet. Si tu ne sais pas c'est que ça n'a pas d’intérêt pour le sujet, sinon il faut que tu développes car on ne voit pas où tu veux en venir.

"le lecteur préfère-t-il qu'on lui mente ou qu'on lui dise la vérité?" => est-ce vraiment la question que pose le sujet? Tu vois bien que ton plan ne va pas répondre à cette question.

"nous montrerons d'abord que les romanciers doivent embellir la réalité," => Il me semble que le plan qu'on t'a donné te demande de parler d'abord de refléter la réalité sans l'embellir".

Pour tes sous parties, ne cherche pas tout de suite à organiser ton plan mais essaie comme ça te vient de répondre à ces questions : que réponds-tu si on te dit que le rôle du roman est de refléter de la réalité. As-tu des exemples qui te viennent à l'esprit spontanément? Est-ce que ça te choque qu'on dise ça? Pourquoi? Quand tu lis un roman, trouves-tu ça réaliste? Ca dépend des romans? Qu'est-ce qui faisait réaliste, qu'est-ce qui fait que tu t'es dit, dans la vie c'est pas comme ça?

Ensuite tu pourras mettre les idées dans des cases au bon endroit. Et ensuite travailler ton écriture.

4

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Le plan est celui que le prof nous a donner, on doit le suivre mais je n'ai aucune idées de ce que je doit mettre dedant

5

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Comme je te l'ai dit, des arguments pour défendre chaque thèse :

I) La fonction du roman est de refléter la réalité

=> Interroge-toi sur ce qui peut permettre d'affirmer une chose pareille. Déjà, cela implique que le roman a une fonction, un rôle à jouer dans la société, il sert à quelque chose... D'aucuns pensent par exemple que refléter la réalité sans en cacher les détails les plus obscènes permet justement de dénoncer ces aspects-là (pense à ce qu'on a pu reprocher à Zola en son temps). D'autres se sont appesantis sur des descriptions très fournies afin de poser un cadre réaliste à l'intrigue (Balzac, les premières pages du Père Goriot). Enfin le terme "refléter" doit t'alerter, et sans aucun doute fait-il écho à une célèbre citation de Stendhal que je te laisse rechercher ! A toi de rédiger ces trois arguments, de les développer, de t'appuyer sur ces trois références, et de choisir dans quel ordre il convient de les présenter dans l'économie de ton propos.

II) Mais il est impossible d'en offrir le reflet exact et cela n'aurait qu'un intérêt relatif

=> D'abord, pourquoi cela est-il impossible ? On vient de citer des auteurs qui se sont attelés à cette tâche. Qu'est-ce qui permet de dire qu'ils ne sont pas parvenus à offrir le reflet exact de la réalité ? Pense notamment à des procédés de narration tout à fait basiques et répandus : le traitement du temps dans un roman, fût-il réaliste voire naturaliste, ne se fait absolument pas sur le même mode que le temps objectif (ellipses, retours en arrière etc.). Précisément, cela est impossible, ne serait-ce que parce qu'on passe par la médiation de la langue. D'autre part, cela n'aurait, te dit-on, qu'un intérêt relatif. Tu peux prendre cette proposition dans deux sens : 1) cela n'aurait que peu d'intérêt - en effet, puisque la réalité extérieure nous apparaît déjà, alors à quoi bon la reproduire exactement ? 2) de plus cela n'aurait qu'un intérêt relatif à l'auteur, à son époque, au contexte dans lequel il évolue, puisque la réalité est mouvante (or, pour une éventuelle transition, tu peux remarquer que ce qui caractérise les chefs-d'oeuvre, y compris en littérature, c'est leur caractère intemporel !)

III) Il s'agit donc de transformer cette réalité pour mieux en rendre compte

=> Transformer : d'une part, par le style, par les mots. Un romancier, comme un poète dignes de ce nom, jouent avec le langage, ils ne se contentent pas du mot communément attribué à une chose pour la désigner. Or, en nommant la réalité différemment, ils la transforment ! D'autre part, précisément, ils transforment du même coup la vision du lecteur sur cette réalité qu'ils romancent (et même une réalité historique : pense à Victor Hugo, par exemple dans les Misérables ou dans Notre-Dame de Paris ! On ne parle plus des émeutes du cloître Saint-Merri ni ne percevons la Cathédrale de la même manière avant et après ces deux romans : cette nouvelle vision participe d'une nouvelle réalité, créée par le romancier !). Enfin, ils le font pour "mieux en rendre compte" : dans le roman, l'auteur saisit en quelque sorte une quelque chose de plus réel que le réel, il nous fait voir ce qui est au-delà des apparences ou de simples considérations techniques. A ton avis, qu'est-ce qui rend mieux compte de ce qu'est réellement Notre-Dame de Paris ? Le roman de Hugo ou une revue d'architecture ?

Voilà quelques pistes, à toi de les creuser !

6

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Merci beaucoup!

Et pour la conclusion, je ne sais pas trop le contenue que je doitettre, surtout en ouverture ...


Et je ne vois pas egalement se que jenpeut rajouter en plus sur l'intro

7

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Pas forcément "rajouter", mais remanier - je crois qu'un autre membre t'a déjà répondu sur ce qu'il convenait de retravailler dans ton introduction, à toi d'appliquer ses conseils maintenant !

Pour ce qui est de la conclusion, il te suffira de reprendre les grandes idées du développement et de répondre précisément à la question posée. Pour élargir, tu peux peut-être parler d'autres formes d'art, par exemple.

[edit : faute d'orthographe]

8

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

je ne sais pas quoi dire dans ma partie de "denoncer les aspects de la réalité" , c'est la partie I

9

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Pour commencer ne pioche pas dans ce que je t'ai proposé ce qui ne t'inspire pas ou ce que tu ne trouves pas pertinents, cela ne peut pas donner de bons résultats dans le développement ! Ce ne sont que des indications, libre à toi de t'en éloigner. Si tu ne trouves rien à dire autour de cet argument, ne l'utilise pas ! Je te rappelle simplement qu'il faut formuler tes arguments en tant qu'ils défendent ta thèse. Pour la première partie, la thèse est : "la fonction du roman est de refléter la réalité". Montrer la réalité telle qu'elle est, dans tous ses aspects, même les plus noirs, ne peut-il pas servir à dénoncer des dysfonctionnements de la société ? Encore une fois, pense à Zola !

10

Le roman doit-il embellir la réalité ou la montrer telle qu'elle est ?

Je pense que dans une introduction il ne faut jamais mettre "de tous les temps"... car parfois c'est faux..