En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

bonjour ben voilà j'ai une dissertation à faire dont le sujet est en quoi phèdre est elle un personnage tragique (Phèdre de Racine)j'ai déjà cherché un plan mais il ya des sous parties qui me manquent Pouvez vous m'aider ce serait trés gentil et aussi je n'arrive pas à trouver une problématique autre que celle que la prof a déjà donné dans le sujet merci beaucoup voici ce que j'ai déjà trouvé
I L'emprise d'une passion illégitime
1-Les caractéristiques de la passion interdite
2-Le chant de douleur
3-?
II Une fatalité intériorisée
1-Scission du moi
2-Des sentiments contradictoires
3-une déchéance annoncée
III Un destin dramatique
1-Une lourde hérédité
2-Maléciction divine
3-?

ET encore merci de votre aide

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Bonjour Hikarisan,

As-tu consulté cette fiche ici ? (tu sembles l'avoir fait...)

Muriel

3

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Oui effectivement j'ai déjà regardé cette fiche mais je n'arrive tout de même pas à trouver les sous parties qui me manquent 

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Je n'ai pas torp le temps tout de suite mais il y a un aspect fondamental du tragique de Phèdre que tu sembles avoir omis, c'est tout ce qui tourne autour du mutisme, de la parole devinée, avouée / inavouée... Phèdre, c'est une tragédie de la parole ou de la non-parole pour être plus précis. Et le personnage de Phèdre est bien au coeur de ces enjeux.

Ce que je trouve terrible avec Phèdre, c'est qu'elle se condamne toute seule. Elle est un ressort du tragique et se noie elle-même dans un tragique dont elle ne peut se défaire.

Séb

5

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Merci c'est très gentil cela m'aide beaucoup  Mais encore une question si cela ne vous dérange pas, la professeur nous a donné comme sujet : en quoi Phèdre est un personnage tragique? ET justement je n'arrive pas à trouver une autre problématique que celle du sujet  j'y ai réfléchi mais je n'arrive pas à lier ma problématique avec les trois parties .Pouvez vous m'aider? Merci à l'avance

6

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Bonsoir Hikarisan,

Effectivement il est difficile de trouver une problématique différente du sujet lui-même.

La seule voie de sortie est peut-être d'ajouter "comme les autres", ce qui te permettrait de rechercher les spécificités de Phèdre par rapport à Bérénice, Athalie ou Andromaque. Mais as-tu lu ces pièces de Racine ? Tu peux aussi la comparer à d'autres héroïnes tragiques en dehors du théâtre racinien. A toi de voir en fonction des textes étudiés.

La question posée pourrait aussi laisser penser que certains traits de caractère de Phèdre ne la rattacheraient pas au registre tragique : son avilissement ? sa jalousie ?... mais la démonstration me paraît délicate tant Phèdre paraît être l'héroïne tragique de référence du théâtre classique...

7

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

effectivement c'est difficile et en plus je n'ai pas étudié d'autres pièces tragiques à part Antigone, je ne suis qu'en seconde. Merci de votre aide, j'y réfléchiré  Mariam

8

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

c'est encore moi désolé est-ce que quelqu'un peut m'expliqué la démesure (hybris)
dans Phèdre svp merci à l'avance

9

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Bonjour Hikarisan,

D'abord je te donne une définition de l'hybris :

hybris Fierté ou arrogance funeste. "L’hybris pousse le héros à agir et à provoquer les dieux, malgré leurs avertissements, ce qui aboutit à leur vengeance et à sa perte. Ce sentiment est la marque de l’action du héros tragique, toujours prêt à assumer son destin." (P.Pavis, s.v.)

Ensuite quelques extraits d'un article très intéressant trouvé sur internet :

De même le désordre de la passion entraîne la destruction d’une famille régnante (Phèdre). S’il y a une accusation qui pèse à travers ces œuvres, elle se concentre sur ce désordre particulier, intérieur, que représentent la passion, le dérèglement des désirs, l’hybris.

Phèdre de son côté se plaint de Vénus « tout entière à sa proie attachée ». Dans la perspective de la tragédie psychologique, et dans le cadre civilisationnel chrétien dans lequel se situe la pièce, il n’est pas impossible d’y voir là l’image, la métaphore de la passion, de la libido sentiendi (désir amoureux), porteuse de ravages. Les sentiments amoureux sont sortis du cadre normal dans lequel ils sont autorisés. Même l’amour d’Hippolyte pour Aricie, pur et naturel, a quelque chose de coupable par rapport à l’autorité paternelle et aux intérêts politiques. Phèdre, quant à elle, laisse se développer une passion amoureuse sinon incestueuse, du moins adultère, et laisse s’hypertrophier un sentiment pour un « objet » auquel elle n’aurait pas dû même penser. Parce qu’elle est minée par le corollaire de la passion amoureuse, qui est la jalousie, ses actes se dénaturent et produisent des effets pervers. La jalousie de même enflamme Thésée, qui brutalement s’aveugle et déclenche sans discernement des catastrophes.

Que reste-t-il dès lors d’une mise en scène objective du destin, force extérieure divine dominante et contre laquelle on ne pourrait rien ? Cela est net dans Phèdre où la cause des désastres est clairement identifiée à l’héroïne éponyme. Les forces extérieures sont là relayées par les forces intérieures, et les « désordres de l’univers » se réduisent aux désordres de l’espèce humaine, voire aux désordres particuliers des individus. Reste cependant à dire si les trois pièces accusent véritablement les héros, et par eux l’humanité qu’ils représentent, d’avoir déposé leurs responsabilités, d’avoir fui le devoir de maîtrise qui leur incombe et qui pourrait « gouverner » les désordres intérieurs, par une action à la source, avant que l’enchaînement fatal ne soit enclenché.

10

En quoi Phèdre est-elle un personnage tragique ?

Merci beaucoup Jean Luc