1

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Bonjour,


Je ne sais pas comment différencier les adjectifs épithètes, les attributs du cod, et les attributs du sujet....

Exemple:

Raymond Radiguet est un écrivain français. (écrivain français; attribut du sujet, mais français est alors épithète?)
Il a rendu un long devoir. (long; adjectif épithète de devoir)
Ton apport a rendu cette recette meilleure. (meilleure, adjectif attribut du cod)

Je ne comprends donc pas pourquoi long est épithète, alors que meilleur est attribut du cod, et écrivain français, attribut du sujet!

Merci de votre aide,
espaname

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Raymond Radiguet est un écrivain français.

Le GN un écrivain français suit le verbe d'état est.
Ce groupe est attribut du sujet Raymond Radiguet.
À l'intérieur du GN, l'adjectif qualificatif français est épithète du nom écrivain.

Il a rendu un long devoir.

Dans cette phrase, rendre a le sens de "remettre".
Il n'y a pas de changement d'état du devoir.
Le GN un long devoir est COD du verbe rendre, et long est épithète du nom devoir.
Quand on  remplace le COD  par un pronom, l'adjectif disparaît :
Il l'a rendu.

Ton apport a rendu cette recette meilleure.

Dans cette phrase, rendre a le sens de "faire devenir".
Il y a a un changement d'état de  cette recette : elle devient meilleure.
Le GN cette recette est le COD, et l'adjectif meilleure est l'attribut du COD.
Quand on remplace le COD par un pronom, l'adjectif attribut meilleure ne disparaît pas :
Ton apport l'a rendue meilleure.

3

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Merci beaucoup de cette réponse!
Je crois avoir compris.

J'aurais cependant une dernière question:
L'attribut du sujet et du Cod sont-ils des fonctions par rapport à la phrase? (alors que l'épithète et l'apposition sont des fonctions par rapport au nom?)
Merci encore,
espaname 

4

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Il ne faut pas chercher bien loin.
L'attribut du sujet concerne bien évidemment le sujet.
Le complément d'objet direct d'un verbe concerne, quant à lui, un verbe.
L'épithète est un adjectif qualificatif qui qualifie un nom (ou un syntagme nominal) situé avant ou après.
L'apposition complète bien un nom (ou un syntagme nominal).

5

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Merci de votre réponse!

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Bonsoir.
je voudrai savoir si mon analyse est correcte:
- ce n’était plus une vie.
* (attribut du sujet "ce")
- c’était une espèce de maladie.
* (GN attribut du sujet "ce")
- les membres de ce concile […] me semblaient tous assez profondément malades, paludéens, alcooliques, syphilitiques...
* me: COI
* tous: sujet du verbe "semblaient"
* assez profondément malades: groupe jouant le rôle d'attribut du sujet "tous"
* paludéens: adjectif relationnel (est-ce qu'il peut avoir la fonction d'attribut?)
-c’étaient des vaincus:
* des vaincus: attribut du sujet "ce"
-le tréponème à l'heure qu'il était leur rimaillait déjà les artères.
* qu': pronom relatif attribut du sujet "il"
- la lumière grésillante finirait bien par leur roustie la rétine
* grésillante: adjectif épithète
-ce n'est pas drôle de vieillir
*drôle: attribut du sujet "ce"
- on est forcé de s'aimer
* forcé: participe passé à valeur adjectivale attribut du sujet "on"
-le train verdit devenir de plus en plus déchu, de plus en plus moche.
* verdit: participe passé à valeur adjectivale "épithète"
* de plus en plus déchu:  attribut du sujet "le train"
* de plus en plus moche: attribut du sujet "le train"
-il est déjà tout rempli d'asticots
* tout rempli d'asticots: groupe jouant le rôle d'un attribut du sujet "il"

7 (Modifié par Jehan 19/03/2016 à 01:51)

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Bonsoir.

Difficile parfois d'analyser les phrases de Céline...

ce n’était plus une vie.
* (attribut du sujet "ce")
Oui, à la rigueur.  Mais on dira plutôt régime du présentatif "c'étaient".
- c’était une espèce de maladie.
* (GN attribut du sujet "ce")Oui, à la rigueur.  Mais on dira plutôt régime du présentatif "c'était".
- les membres de ce concile […] me semblaient tous assez profondément malades, paludéens, alcooliques, syphilitiques...
* me: COI de "semblaient"
* tous: sujet du verbe "semblaient"  Je ne suis pas sûr de la fonction de ce pronom.
Car le vrai sujet de la phrase, c'est "les membres de ce concile". Le pronom ne fait que reprendre ce sujet pour exprimer une totalité.

* assez profondément malades: groupe adjectival jouant le rôle d'attribut du sujet "tous" "membres"
* paludéens: adjectif relationnel (est-ce qu'il peut avoir la fonction d'attribut? Oui, bien sûr.)
-c’étaient des vaincus:
* des vaincus: attribut du sujet "ce"
Oui, à la rigueur.  Mais on dira plutôt régime du présentatif "c'étaient".
-le tréponème à l'heure qu'il était leur rimaillait déjà les artères.
* qu': pronom relatif [color=#ff0066]attribut du sujet "il"[/color] Plutôt sujet réel de "était"... "Il" n'est que le sujet grammatical de la tournure impersonnelle.
- la lumière grésillante finirait bien par leur roustiller la rétine
* grésillante: adjectif épithète du nom "lumière"
-ce n'est pas drôle de vieillir
*drôle: attribut du sujet "ce" ou plutôt attribut du sujet réel "(de) vieillir." : vieillir n'est pas drôle. Ici, le "ce" équivaut à  un "il" de tournure impersonnelle.
- on est forcé de s'aimer
* forcé: participe passé à valeur adjectivale attribut du sujet "on"Oui.

Attention pour la suite, il y a un mot que tu n'as pas compris.
Tu as écrit "train" alors qu'il s'agissait du "tain" d'une glace  (le tain est la couche d'étain d'un miroir).. Et ce tain devient vert, ce tain verdit.

-le train verdit devenir de plus en plus déchu, de plus en plus moche.
* verdit: participe passé à valeur adjectivale "épithète"
* de plus en plus déchu:  attribut du sujet "le train"
* de plus en plus moche: attribut du sujet "le train"

Je mets la vraie phrase de Céline en entier :
Où on est forcé de se regarder dans la glace dont le tain verdit devenir de plus en plus déchu, de plus en plus moche.

verdit : verbe verdir, 2e groupe, présent de l'indicatif, 3e personne du singulier.
de plus en plus déchu:  et de plus en plus moche: attributs du pronom "se", qui est le sujet d'une proposition infinitive.
(se regarder devenir moche = regarder "soi-même" devenir moche )

-il est déjà tout rempli d'asticots
* tout rempli d'asticots: groupe adjectival jouant le rôle d'un attribut du sujet "il"

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Merci beaucoup Jehan. Ouiii c'est difficile et fascinant en même temps. Tu ne peux pas imaginer le débat que certaines de ces phrases ont déclenché entre moi et mes camarades... 
pour cette phrase: "le tréponème à l'heure qu'il était leur rimaillait déjà les artères."
"le tréponème" est-il  un attribut du sujet "que"?

9 (Modifié par Jehan 19/03/2016 à 02:22)

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

Mais non... 

"Le tréponème" est sujet du verbe "rimaillait".
Le tréponème à l'heure qu'il était leur rimaillait déjà les artères.
On pourrait enlever  "à l'heure qu'il était", qui est juste un CC de temps, équivalant à "à ce moment". On pourrait aussi le placer en début de phrase.
Ce qui donnerait :
À l'heure qu'il était, le tréponème leur rimaillait déjà les artères.

Et le "il" ne représente rien, c'est un "il" impersonnel, comme dans "Il est cinq heures"

10 (Modifié par 19/03/2016 à 15:59)

Attribut du sujet, attribut du COD, épithète

oh je commence à délirer. Merci pour la millième fois, cher Jehan.
à très bientôt avec de nouvelles questions 

Est ce qu'il y a une possibilité / cas particulier ou on peut avoir un attribut du COU?