Claude Roy, Dormante

Dormante.
Toi ma dormeuse mon ombreuse ma rêveuse
Ma gisante aux pieds nus sur le sable mouillé
Toi ma songeuse mon heureuse ma nageuse
Ma lointaine aux yeux clos mon sommeillant œillet

Distraite comme nuage et fraîche comme la pluie
Trompeuse comme l’eau légère comme vent
Toi ma berceuse mon souci mon jour ma nuit
Toi que j’attends toi qui te perds et me surprends

La vague en chuchotant glisse dans ton sommeil
Te flaire et vient lécher tes jambes étonnées
Ton corps abandonné respire le soleil
Couleur de tes cheveux ruisselants et dénoués

Mon oublieuse ma paresseuse ma dormeuse
Toi qui me trompes avec le vent avec la mer
Avec le sable et le matin ma capricieuse
Ma brûlante aux bras frais mon étoile légère

Je t’attends je t’attends je guette ton retour
Et le premier regard où je vois émerger
Eurydice aux pieds nus à la clarté du jour
Dans cette enfant qui dort sur la plage allongée.

Claude Roy, Clair comme le jour, « Dormante » (1943)

Bonjour, j’aimerais savoir si vous pouvez corrigé mes question svpl; d’avance merci !

QUESTIONS :
1) dans  le poème ci-dessous, relevez  les comparaisons de la strophe 2. Quels traits de caractères suggèrent-elles chez la jeune fille?
2) quelles métaphores(strophes 2 et 4)expriment les sentiments du poète?quels sont ces sentiments?
3) relevez deux antithèses dans le poème. Parmi les cinq sens, lesquels ces deux figures de style sollicitent-elles?
4) dans la strophe 3, quel élément de la nature est personifié? Justifier votre réponse. Retrouvez, dans l’ensemble du poème, les mots ou expressions appartenant au réseau lexical de cet éléément.
5) quelle image de la jeune fille les figures de style repérées précédemment renforcent-elles?
REPONSES :
1) comparaisons de ce poème: « distraite comme nuage » « fraiche comme nuit » « trompeuse comme l’eau » « légère comme vent ». Les traits de caractères qu’elles suggèrent chez la jeune fille est  qu’ell est: distraite, fraiche , trompeuse et légère; il y a ici une sensation de liberté qui se lie à la nature.
2) métaphores qui expriment les sentiments du poète: « ma berceuse, mon souci » « mon jour ma nuit » « ma brûlante aux bras frais » . On voit ici qu’il y a des oxymores. C’est de la tristesse.
3) parmi les 5 sens elle sollicitent la vue.
4) l’élément de la nature qui est personifié est l’eau; « la vague glisse » « vient lécher » et « ruisselants ».
Champ lexical de l’eau: sable mouillé, nageuse, pluie, l’eau, la vague, ruisselants,  la mer, la plage.
5) on voit que c’est une fille libre, c’est une fille qui n’a pas envi d’être privé de cette libérté. On pourrait dire que c’est une complice de la nature.

Claude Roy, Dormante

On voit ici qu’il y a des oxymores. C’est de la tristesse. : il faudrait que tu explicites en quoi ces oxymores donnent une impression de tristesse ? (que je ne ressens pas du tout !)

3)parmi les 5 sens elle sollicitent la vue. : on te demande quelles sont les antithèses qui sollicitent un des 5 sens, tu n'as pas répondu au premier élément de la question

4)l’élément de la nature qui est personifié est l’eau; « la vague glisse » « vient lécher » et « ruisselants ». :
ruisselant ne personnifie pas l'eau ; mais il y a un autre terme qui le fait.

Oui une jeune fille libre mais tu peux préciser : comment le poète la ressent-il ?