1

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

bonjour a tous ;
Alors voila j'ai un commentaire composé sur "Tartuffe de molière" sur "l'acte III scène 2"
je vous met la scène ci dessous :

Tartuffe, Laurent, Dorine.


Tartuffe, parlant bas à son valet, qui est dans la maison, dès qu’il aperçoit Dorine.
Laurent, serrez ma haire avec ma discipline,
Et priez que toujours le ciel vous illumine.
Si l’on vient pour me voir, je vais aux prisonniers
Des aumônes que j’ai, partager les deniers.

Dorine, à part.
Que d’affectation et de forfanterie !

Tartuffe
Que voulez-vous ?

Dorine
Vous dire…

Tartuffe, tirant un mouchoir de sa poche.
Ah ! mon Dieu ! je vous prie,
Avant que de parler, prenez-moi ce mouchoir.

Dorine
Comment !

Tartuffe
Couvrez ce sein que je ne saurais voir.
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.

Dorine
Vous êtes donc bien tendre à la tentation ;
Et la chair sur vos sens fait grande impression !
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte :
Mais à convoiter, moi, je ne suis point si prompte :
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas,
Que toute votre peau ne me tenterait pas.

Tartuffe
Mettez dans vos discours un peu de modestie,
Ou je vais sur-le-champ vous quitter la partie.

Dorine
Non, non, c’est moi qui vais vous laisser en repos,
Et je n’ai seulement qu’à vous dire deux mots.
Madame va venir dans cette salle basse,
Et d’un mot d’entretien vous demande la grâce.

Tartuffe
Hélas ! très volontiers.

Dorine, à part.
Comme il se radoucit !
Ma foi, je suis toujours pour ce que j’en ai dit.

Tartuffe
Viendra-t-elle bientôt ?

Dorine
Je l’entends, ce me semble.
Oui, c’est elle en personne, et je vous laisse ensemble.

Merci d'avance pour toutes vos idées et reponces


                                                                                                                            Kévin 

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

elkhenschen a écrit :

Merci d'avance pour toutes vos idées et reponces
Kévin 


Ma réponSe est une question : quel travail as-tu déjà effectué sur ce texte avant de t'adresser à ce forum ?

3 (Modifié par missbloo308 14/01/2015 à 19:09)

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

Bonjour ! Est ce que quelqu'un pourrait m'aider pour la rédaction des deux axes possibles de la scène 2 de l'acte 3 de tartuffe à savoir son entrée en scène ? !-J'avais déjà penser au fait que c'est un comédien à travers a) sa vantardise b) sa fausse pudibonderie cela pourrait correspondre à l'axe 1 en revanche je n'arrive pas à rédiger le deuxieme axe , il faut que je parle de domine mais je n'arrive pas ! un peu d'aide ??

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

Bonjour.

Affichons le texte.
C'est le professeur, je suppose,  qui vous a dit qu'il y avait deux axes possibles.
As-tu un peu cherché ?

TARTUFFE, LAURENT, DORINE.

TARTUFFE, apercevant Dorine.

Laurent, serrez ma haire avec ma discipline,
Et priez que toujours le Ciel vous illumine.
Si l'on vient pour me voir, je vais aux prisonniers
Des aumônes que j'ai partager les deniers.

DORINE

Que d'affectation et de forfanterie!

TARTUFFE

Que voulez-vous?

DORINE

Vous dire.

TARTUFFE. Il tire un mouchoir de sa poche.

Ah! mon Dieu, je vous prie,
Avant que de parler prenez-moi ce mouchoir.

DORINE

Comment?

TARTUFFE

Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.

DORINE

Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas,
Que toute votre peau ne me tenterait pas.

TARTUFFE

Mettez dans vos discours un peu de modestie,
Ou je vais sur-le-champ vous quitter la partie.

DORINE

Non, non, c'est moi qui vais vous laisser en repos,
Et je n'ai seulement qu'à vous dire deux mots.
Madame va venir dans cette salle basse,
Et d'un mot d'entretien vous demande la grâce.

TARTUFFE

Hélas! très volontiers.

DORINE, en soi-même.

Comme il se radoucit!
Ma foi, je suis toujours pour ce que j'en ai dit.

TARTUFFE

Viendra-t-elle bientôt?

DORINE

Je l'entends, ce me semble.
Oui, c'est elle en personne, et je vous laisse ensemble.

5

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

oui c'est pour un entrainement de commentaire composé, je pensais parler de Tartuffe en tant qu'hypocrite puisqu'il veut incarner un personnage pieux ? Mais après je suis bloquée

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

Peut-être un axe à propos de Dorine ?

7 (Modifié par missbloo308 14/01/2015 à 19:10)

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

oui mais je ne sais pas quoi dire à son propos ? Je sais qu'elle démasque Tartuffe et qu'elle est au courant de son amour pour elmire qu'en pensez vous ??

8

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

On est au milieu de la pièce. On parle de Tartuffe depuis la première scène. Nous avons eu les avis de chacun et il arrive enfin. On l'annonce, il vient, on l'entend ... Le public va pouvoir juger ...

I. Une entrée attendue et remarquée
- début dramatique et comique- Laurent, serrez ma haire avec ma discipline  ...
- mortification publique parce qu'il a vu Dorine
- désir d'être vu

II. Le double jeu de l'imposteur
- la tentation : tenté par la vue "Cachez ce sein ..."
- le rôle de Dorine est déterminant
- Tartuffe se trahit : "Hélas ! Très volontiers" / "Viendra-t-elle bientôt?"

9

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

merci beaucoup cela m'est très utile mais je ne comprend pas en quoi le role de domine est determinant ?

10 (Modifié par floreale 14/01/2015 à 19:47)

Molière, Tartuffe, acte III, scène 2

Comme toutes les servantes de Molière, elle fait preuve de  bon sens, de loyauté envers sa maîtresse mais surtout ... elle a la langue bien affilée et ne s'en laisse pas imposer par l'imposteur ...