1

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Bonjour,

Pour mon mémoire je dois faire une étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre. Après le travail de biblio je suis en train de me pencher sur mes textes et j'essaie de voir ce que comprend une étude "stylistique"... Seulement à l'échelle d'une oeuvre je suis plus perplexe que devant un seul texte
j'ai travaillé sur:
-la composition des pièces
-leur énonciation
-leur lexique
-les figures de style
-les références intertextuelles

Que puis-je étudier d'autre?

merci par avance

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Bonsoir Titania,
Si ce sont des pièces en vers, songe aux procédés poétiques.
Tu peux également mener un travail sur le rapport entre dialogues et didascalies, la proportion des monologues par rapport aux échanges dialogués, la double énonciation, les niveaux de langue, etc.
Pour la stylistique du théâtre, Larthomas reste une référence solide et très utile.

3

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Merci Rabutin

Comment se fait-il que le titre de mon post ait été renommé? Cela ne correspond pas à ma question qui porte sur la stylistique

4

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Bonsoir à tous,

Je viens de faire le plan de mon mémoire en littérature française (comparaison de deux oeuvres sur le thème de la peur, je n'en dis pas plus pour ne pas interférer sur vos éventuelles idées) mais je n'en suis pas satisfaite.
Je sais bien qu'après avoir bossé plusieurs mois sur le sujet je suis la plus à même de trouver un plan complet mais un regard nouveau et à distance pourrait m'apporter des ouvertures.

Qu'est-ce qui vous viendrait à l'esprit si vous deviez comparer le motif de la peur dans deux pièces de théâtre?

Voici mon plan:

    Un sentiment dominant : la peur

•    1-1 La peur

1-1-1    Un lexique de la peur
1-1-2    un sentiment mixte et dysphorique
1-1-3    un sentiment fondateur et fondamental en lien avec la mort

•    1-2  Agents et patients de la peur : des drames liés

1-2-1    L’acteur collectif de la foule et de ses agents
1-2-2    Deux  communautés
1-2-3    Deux religieuses en proie à la peur


•    1-3 Manifestations et expression individuelle du sentiment de peur

1-3-1    La parole, le cri
1-3-2    Manifestations physiologiques de la peur
1-3-3    association de la peur à d’autres sentiments en creux: courage et honneur

    2- Crescendo lié des peurs


•    2-1 des drames historiques

2-1-1 Manifestations de l’arrière-plan historique (Pouvoir et persécution, Politique de la peur : Faire peur pour conjurer sa peur)
2-1-2 des catalyseurs


•    2-2  une peur dont la source est aux humbles entrailles de  la créature humaine

2-3-1    des tempéraments opposés
2-3-2    des drames de conscience révélés par les évènements


    3- Paradoxes de la peur : vers un dépassement métaphysique

•    3-1 Renversements de l’âme et des valeurs

3-1-1 du singulier à l’universel (Allégorie de la liberté de pensée)
3-1-2 renversements de l’âme : grâce et nature
3-1-3 fécondité de la souffrance :

•    3-2 Communion dans et pour la peur

3-2-1 Offrande de sa peur, de sa mort et de son honneur
3-2-2 un sacrifice en communion avec sa communauté (raison égocentrique et raison altruiste)
3-2-3 l’échange mystique : communion dans le Christ

•    3-3 la peur comme possibles rachat et Rédemption
3-3-1 participation à la passion et à la rédemption du Christ, dialectique de l’angoisse et de la grâce
3-3-2 le vra isacrifice et la renaissance spirituelle : des fins ouvertes

Les pièces que j'étudie, si vous connaissez, sont Dialogues des Carmélites de Bernanos et Port-Royal de Montherlant.

5

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Bonjour,

Il ne s'agit évidemment pas de n'importe quelle peur.
Le contexte est primordial.
Nous ne sommes pas dans un environnement fantastique, mais spirituel et religieux. De plus Bernanos y ajoute un arrière-plan mystique.
Voilà quelques couples que j'examinerais
- peur et rationalité, peur et instinct,
- peur et nuit,
- peur et péché,
- Peur et Satan, l'inhibition (ne pas oublier que Bernanos a fait l'expérience de la peur bestiale au front, puis au cours de la Guerre civile espagnole, il est hanté par la force du Mal)
- peur et confiance, peur et abandon,
- peur et orgueil, (Blanche de la Force la bien-nommée ? Force ? Blancheur ?)
- peur et division, confiance et union,
- la terreur, instrument politique du totalitarisme,
- "Quand je suis faible, c’est alors que je suis fort", (2e épître de saint Paul aux Corinthiens), la peur, un espace qui permet à Dieu de nous dire : « ma grâce te suffit ».

6

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Merci de ta réponse Jean-Luc.
à peu près tout ce que tu me propose est déjà compris dans mon plan (que je n'ai pas détaillé outre mesure ici)
Ce n'est pas tant au niveau thématique mais au niveau de l'analyse "au ras du texte" que j'ai du mal : j'ai tendance à sauter sur l'idée sans passer par les procédés qui amènent ces idées.
merci d'avoir pris le temps de me répondre

7

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

En complément, et après avoir encore réfléchi, j'examinerais aussi
- la peur spirituelle,
- la lâcheté et le découragement,
- le refus du combat (spirituel)
- la solitude
- un thème essentiel chez Bernanos, l'illusion et ses conséquences sur la peur
- peur et enfermement, vérité et libération
- peur et martyre, la communion des saints,
pour répondre plus précisément à ta dernière objection : peur et ressort dramatique
- un conflit de forces : la peur comme force centrifuge, la foi comme force centripète, applique le schéma actanciel...
- y a-t-il surabondance de procédés affectifs ?
- les procédés oratoires au service de la terreur,
- la persuasion manipulatrice...
J'ai failli oublier que Bernanos était un disciple de Thérèse de l'enfant-Jésus et de sa "petite voie". Il a repris en filigrane dans le Dialogue la spiritualité carmélitaine, en particulier comme dans le Journal d'un curé de campagne, le "miracle des mains vides". Montherlant est plutôt stoïcien, Bernanos est chrétien...

8

Étude comparative de la peur dans deux pièces de théâtre

Un grand merci pour les trois points sur le ressort dramatique c'est ces axes de réflexion qui me manquaient, le reste c'est dans le developpemzent. merci