21

Bac L, une évidence mais des doutes

Pour être passée par le Bac L et la khâgne (prépa lettre) je te conseillerais... le bac L qui n'est pas une filière éthérée d'artistes rêveurs mais permet d'acquérir des atouts nécessaires:

- une maîtrise de la langue française (qu'il faut savoir travailler soi-même par ailleurs) chose rare aujourd'hui car même en fac les étudiants massacrent la langue et la grammaire
- un esprit critique et de la curiosité intelectuelle
- une culture générale pour peu qu'on s'en donne la peine
- un esprit mathématique et ordonné (le latin est une excellente formation)

Je le confirme, les écoles de commerce recrutent de plus en plus dans les cpge littéraires : tous mes camarades de prépa qui ont passé le concours l'ont eu.

Quand tu vas arriver en fac, tu vas tout reprendre à zéro. Le droit, ça s'apprend. La langue, le style, la culture, tout ce qu'offre la filière lettre ne s'apprend pas, cela s'acquiert peu à peu et c'est un atout que d'autres n'auront pas.

Il vaut mieux avoir un bon dossier en L qu'un dossier moyen en S ou ES.

Bac L, une évidence mais des doutes

Merci beaucoup pour toutes ces réponses.

C'est vraiment très interessant à savoir que dans les pays étrangers il faut avoir une option mathématiques avec son bac L...Je vais réfélchir à tout cela pour essayer de me pas me fermer des portes en prenant l'option "droit et grands enjeux du monde comtemporain"

Si j'ai comme option en 1ère maths et en terminal droit et grands enjeux du monde comtemporain pour est-bon intégrer un établissement à l'étrangers ?

23

Bac L, une évidence mais des doutes

Non, il faut prendre l'option mathématique durant tes deux dernières années scolaires.

24

Bac L, une évidence mais des doutes

Quel est l'intérêt d'envisager une formation à l'étranger pour devenir notaire ? D'autant que cette contrainte de ne pas avoir arrêté les maths les deux dernières années ne concerne sans doute que la Suisse !
Je ne comprends toujours pas pourquoi Verbum insiste pour te voir prendre une option qui ne te convient pas...

Bac L, une évidence mais des doutes

Les 3 bacs S,L et ES ouvrent les portes du droit sans dossier particulier.   Il ne faut pas mélanger les exigences des pays étrangers avec les conditions en France.  Par ailleurs il ne faut même pas généraliser avec "pays étrangers" en ne parlant que d'un seul pays.

IL ne faudrait pas croire non plus que des études juridiques à l'étranger donneront automatiquement les connaissances adaptées au système juridique français.   Les lois varient suivant les pays et il existe par ailleurs le droit international.

La dissertation en droit ce n'est pas du littéraire  mais ce n'est pas un exercice de maths non plus.  Ce n'est pas non plus une option en droit niveau bac qui ouvrira ou fermera des portes une fois à l'université.  C'est une introduction au droit.
IL y a diverses catégories en droit  et les chemins sont bien différents.  Lee droit des affaires n'est qu'une de ces catégories mais le juriste en entreprise traitera des problèmes de droit de l'entreprise pas de ses problèmes de comptabilité.  De toute façon avec un faible goût pour les chiffres il est peu probable que l'on soit attiré par une spécialisation en droit des affaires et financier.

26

Bac L, une évidence mais des doutes

Alors ta petite faiblesse en anglais ne sera pas un handicap très lourd ne t’inquiète pas, j'ai eu mon bac L sans problème avec 7 de moyenne en français, alors bon fonce . Et je pense aussi que la filière droit va mieux pour un L qu'un S même si ces derniers ont tout à fait les capacités d'être brillant en droit, les compétence ne ont tout simplement pas les mêmes. J'ai fait une 1ere année de droit, un conseil il faut apprendre par coeur, c'est du bourrage de crane. C'est en apprenant par coeur que j'ai eu des 15 à des partiels, et j'ai eu des 1 sans apprendre par coeur... C'était pas du tout ma voie, mais j'ai constaté que c'était quand même très enrichissant et très intéressant.