Corneille, Médée, acte III, scène 1

C'est un monologue de la scène 1, act3 de l'oeuvre de Corneille, Médée

La problèmatique:
Comment à travers Nérine Corneille rappelle-t-il au spectateur le caractère excessif de son personnage?

Le plan:
1. Dans une première partie, vous étudierez les sentiments de Nérine que dévoile ce monologue
2. Dans une deuxième et dernière partie, vous étudierez l'image de Médée qui se dégage de ce texte

Consignes de travail:
Vous rédigerez les deux grandes parties du commentaire de ce texte. Chaque partie doit être structurée en paragraphes et chaque paragraphe doit débuter par la formulation d'un argument

N'oubliez pas que faire une analyse de texte signifie prêter une attention particulière au lexique, structure de phrases, figures de style, ponctuation et les interpréter

Soignez votre expression et votre copie.

(Je comprends rien, merci de m'expliquer!)Voici le monologue :

ACTE III

Scène I.


Nérine.
Malheureux instrument du malheur qui nous presse,
Que j'ai pitié de toi, déplorable princesse !
Avant que le soleil ait fait encore un tour,
Ta perte inévitable achève ton amour.
Ton destin te trahit, et ta beauté fatale
Sous l'appas d'un hymen t'expose à ta rivale ;
Ton sceptre est impuissant à vaincre son effort,
Et le jour de sa fuite est celui de ta mort.
Sa vengeance à la main, elle n'a qu'à résoudre :
Un mot du haut des cieux fait descendre le foudre ;
Les mers, pour noyer tout, n'attendent que sa loi ;
La terre offre à s'ouvrir sous le palais du roi ;
L'air tient les vents tous prêts à suivre sa colère,
Tant la nature esclave a peur de lui déplaire ;
Et si ce n'est assez de tous les éléments,
Les enfers vont sortir à ses commandements.
Moi, bien que mon devoir m'attache à son service,
Je lui prête à regret un silence complice :
D'un louable désir mon coeur sollicité
Lui ferait avec joie une infidélité ;
Mais loin de s'arrêter, sa rage découverte
À celle de Créuse ajouterait ma perte ;
Et mon funeste avis ne servirait de rien
Qu'à confondre mon sang dans les bouillons du sien.
D'un mouvement contraire à celui de mon âme,
La crainte de la mort m'ôte celle du blâme ;
Et ma timidité s'efforce d'avancer
Ce que hors du péril je voudrais traverser.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Tu ne comprends rien au monologue ou au travail que tu dois faire ??? Dire "je ne comprends rien", c'est partir battu(e) d'avance ! Allez, actionne tes neurones...

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Bah le texte et la consigne, j'essaye mais je vois pas ce qu'il faut faire j'ai vraiment besoin d'aide stp?

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Il faut faire un commentaire littéraire du texte. Votre professeur vous a facilité la tâche : problématique et plan. Vous devez faire comme si (méthode type) :

Lorsqu'un sujet de français vous est donné surtout lorsqu'il s'agit d'un commentaire, il faut avant tout comprendre le texte.

Faites apparaître la situation d'énonciation (qui, à qui, quand, où, pourquoi). Puis souligner votre texte : essayez de trouver des points communs ou des différences (qui vous permettrons d'utiliser des exemples).

En outre, si votre problématique est bonne, que votre plan est rédigé de manière rigoureuse et que vous avez pris le temps de faire un plan détaillé, tout devrait aller.

Je rappelle aussi que le commentaire littéraire ne demande pas d'exemple de votre culture générale mais uniquement ceux pris dans le texte (il ne s'agit pas d'une dissertation).

Rappel de méthode : Le plan détaillé est un exercice à rédiger au brouillon, si il est complet, il vous permet de ne penser qu'au style lorsque vous rédigez au propre. Je vous propose un modèle type (qui vaut pour tous les types de sujet même la dissertation) :

I- Première partie
Argument : Notez l'idée principale que vous développerez dans cette partie (A RÉDIGER ENTIÈREMENT AVEC DES PHRASES VERBALES)

A- Axe 1
Argument : Notez l'idée  que vous développerez dans cette partie (A RÉDIGER ENTIÈREMENT AVEC DES PHRASES VERBALES)

Justifications : - exemple + justification (généralement plusieurs par partie)

ET AINSI DE SUITE ....

---
Introduction : préambule (présentation texte, auteur, citation)
                   problématique
                   plan

Conclusion : rappel de la problématique
                 réponses au sujet (bilan de votre développement)
                 ouverture (si vous vous en sentez capable sinon ne la faites pas : pas d'ouverture vaut mieux qu'une mal faite).

ATTENTION : La conclusion est obligatoire, si le temps vous manque, rédigez la conclusion en priorité, tant pis si votre développement n'est pas fini. Une copie sans conclusion sera très mal vue ! ! !

Dernier petit conseil : Rédigez l'introduction au brouillon : cela vous permettra de soigner le style. N'oubliez pas que le correcteur commence par lire cette partie (la mise en bouche doit être réussi) ! ! ! ! !!

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Partie I: Les sentiments de Nérine dévoilés par ce monologue
Nérine ressent de la pitiée pour Créuse car elle considère Créuse comme une victime qui ne mérite pas son sort en utilisant l'adjectif "déplorable" qui est dévalorisant et elle utilise une phrase exclamative pour montrer son indignation au vers 2. Nérine montre que l'attrait de Jason pour Créuse a constitué un piège puisqu'elle l'exposait à la jalousie de Médée. Nérine montre que Créuse s'est engagée dans le malheur malgré elle au vers 4 et elle montre qu'elle n'est pas responsable de ce qu'il lui arrive " ta beauté fatale" vers 5

Paragraphe 2: Nérine est effrayée par Médée car elle se sent dans une situation instable, elle voudrait s'éloigner de Médée "Moi bien que.." vers 17, "Je lui prête à regret" vers 18 et " D'un louable désir" vers 19

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Et voilà mon brouillon:

Mon plan:

Partie I: Les sentiments de Nérine dévoilés dans ce monologue

Paragraphe 1: Nérine ressent de la pitiée pour Créuse

Paragraphe 2: Nérine est effrayée par Médée

Partie II: L'image de Médée qui est dégagée dans ce monologue

Paragraphe 1: Médée, une femme toute puissante

Paragraphe 2: Médée, une femme déterminée à se venger

Ensuite voilà ce que j'ai analysé pour le paragraphe 1 de la partie 1:

1° Sentiments de Nérine
- Pitié pour Créuse.
  +victime qui ne mérite pas son sort : "déplorable"  et la phrase exclamative v2
  +piégée par son amour : à "hymen" répond "rivale" ; "expose" montre le danger v6
  +engagée dans le malheur malgré elle : "perte inévitable" v4 "ta beauté fatale" (elle n'est pas responsable)v5
   A noter aussi sa double situation d'instrument du destin et de victime : "malheureux instrument" v1


Pour le paragraphe 2:

- Effroi devant la puissance de Médée (le problème ici est que cette partie double la partie suivante...)
- Situation instable de Nérine : elle voudrait s'éloigner de Médée "Moi, bien que ..." v17 "Je lui prête à regret " v 18" D'un louable désir..." v19 mais elle a peur cf toute la fin, facile à commenter. A noter le fréquent recours à la première personne "mon funeste avis" "ma timidité"... Elle songe assez égoïstement à elle !


Pour le paragraphe 1 de la Partie II:

2° L'image de Médée
- Un être tout-puissant
  + plus puissante qu'une reine : noter toutes les oppositions de mots : "sceptre" et "effort" ; "terre à s'ouvrir " et "palais d'un roi"
  + capable de commander les éléments : "les cieux " "les mers"  "la terre"  "l'air", les trois derniers mots  placés en début de vers s'opposent à "descendre la foudre", à "loi" ," Roi", "colère" "nature esclave"
  + capable de s'imposer aux dieux mêmes : "le foudre" (de Zeus), "Les Enfers vont sortir..."
- Un être redoutable et sanguinaire
  "sa rage découverte" "confondre mon sang..."

Merci de me donner des avis et de m'aider.

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Je trouve que ton plan est très intéressant j'ai lu cette pièce et je trouve que c'est exactement ce qu'il faut dire de Nérine et de son effroi. Tu pourrais aussi parler de son impuissance, voir même de sa soumission...

8

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Merci mais je pense que "la pitiée et l'effroi" vont mieux dans la deuxième partie ensuite  mon problème c'est que j'arrive pas à trouver des vers à justifier pour le paragraphe 2 de la Partie 2 qui est " Médée une être redoutable et sanguinaire" et le paragraphe 2 de la partie 2 " Nérine ressent de l'effroi pour Médée" pourrais tu me conseiller un moyen de les analyser..

9

Corneille, Médée, acte III, scène 1

Ne pas oublier la problématique : "caractère excessif du personnage". Insister sur le vocabulaire qu'elle utilise.

10

Corneille, Médée, acte III, scène 1

C'est à dire?