Lorenzaccio - Qui sait si quelques accessoires (...) des chants et de la lumière ne suffiront pas à évoquer Florence ?

Bonjour, j'ai une dissertation de Littérature à rendre à la rentrée, voici le sujet :

Gaston Baty, dans sa mise en scène de 1945, adopte un décor stylisé et écrit : « Qui sait si quelques accessoires, de beaux costumes, des violons, des chants et de la lumière ne suffiront pas à évoquer Florence ? »
Dans quelle mesure un tel décor répond-il à la représentation de Florence telle qu’elle apparaît dans le texte de Musset ?

Je pensais partir sur ce que pouvait apporter une mise en scène comme celle-ci, et comment ça illustre l'oeuvre de Musset mais je n'arrive pas du tout à cerner le sujet. Et je pensais intégrer le fait que Florence n'est pas seulement un décor, un lieu, mais elle est aussi un personnage de la pièce.

Je vous remercie.

2

Lorenzaccio - Qui sait si quelques accessoires (...) des chants et de la lumière ne suffiront pas à évoquer Florence ?

Bonsoir,

Le sujet concerne le rôle véritable du metteur en scène sa capacité à faire entrer le spectateur dans la représentation. Faut-il imposer un univers ou solliciter l'imagination créatrice ?
Quel est le véritable pouvoir suggestif de la lumière et de la musique ?
Comment rendre présente au mieux la Florence de Lorenzaccio ?

3

Lorenzaccio - Qui sait si quelques accessoires (...) des chants et de la lumière ne suffiront pas à évoquer Florence ?

Florence c'est surtout dans lo, le monde de la débauche et de l'apparence, c'est peut être justement la representation du futile.

Lorenzaccio - Qui sait si quelques accessoires (...) des chants et de la lumière ne suffiront pas à évoquer Florence ?

Je pense que Baty a "compté" sur le texte de Musset, le jeu et l'imagination des spectateurs : la représentation.
De plus, si certes c'est une pièce "historique" avec des décors/personnages nombreux, cette oeuvre fait partie de Spectacle dans un Fauteuil, où l'important est le texte profond du dramaturge. C'est aussi l'imitation de Shakespeare et du théâtre Elisabethain où les décors étaient peu utilisés.
Florence si certes représente la débauche/corruption, est quelqu'un de vivant : espace, temps, peuple.
Mais je ne cerne toujours pas bien le sujet...