La consonne de liaison [g]

Certes... Mais pour la survie de la liaison, tu les places eux aussi avant le nom qu'ils qualifient, ceux-là ?
Un oblong-k-outil  , un barlong-k-édifice... C'est d'un chic ! 

12

La consonne de liaison [g]

Pourquoi ne pas simplement se mettre tous d'accord pour placer le nom en question avant long, oblong ou barlong ?
Ce serait une sorte de convention...

13

La consonne de liaison [g]

Qu'en est-il de la prononciation de bourg et joug devant un nom commençant par une voyelle ou un h muet ?

Un bourg accueillant.

Un joug insupportable.
Un joug odieux.

14

La consonne de liaison [g]

En français moderne (oui, oui, c'est moi qui viens de dire ça), il n'y a plus aucune liaison possible entre un nom placé avant un adjectif et ce dernier, sauf pour ce que l'usage a préféré préserver (notamment sang-k-impur).
Cette règle ne concerne bien sûr pas le pluriel !

La consonne de liaison [g]

Mithridate a écrit :

Pourquoi ne pas simplement se mettre tous d'accord pour placer le nom en question avant long, oblong ou barlong ?
Ce serait une sorte de convention...

Les  peu fréquents barlong et oblong, disyllabes de sens toujours objectif, se placent d'ores et déjà après le nom, c'est la norme dans ce cas. Sauf par effet de style confinant au burlesque : voir plus haut... 

L'adjectif monosyllabe et usuel long, notamment quand prime le sens subjectif, se place spontanément avant le nom. Lequel nom commence d'ailleurs plus fréquemment par une consonne que par une voyelle. Alors, à quoi bon lui assigner une place artificielle pour si peu ?

16

La consonne de liaison [g]

Jehan a écrit :

Alors, à quoi bon lui assigner une place artificielle pour si peu ?

C'est quand même l'un des adjectifs les plus couramment utilisés !
Et puis, barlong-k-édifice et oblong-k-outil ne sont pas si moches que ça. Cela permet même d'éviter d'horribles discontinuités hiatales (et barlong-g-édifice et oblong-g-édifice sonnent, d'après moi, bien mieux que barlon' édifice et oblon' édifice ).

La consonne de liaison [g]

Changer arbitrairement de place un adjectif si usuel rien que pour éviter la liaison en -k- que justement tu adores, j'ai du mal à saisir la logique de ta proposition...

d'horribles discontinuités hiatales

Bah... Les discontinuités hiatales... On hait ou on hait pas ! 
Et puis, en cas d'allergie, hop ! liaison-z-euphonique : Le lion-z-est mort ce soir...

il n'y a plus aucune liaison possible entre un nom placé avant un adjectif et ce dernier

Ce qui permet d'ailleurs de distinguer un savant / amoureux (un scientifique épris) d'un savant-t-amoureux (un amoureux qui sait y faire)...

18

La consonne de liaison [g]

collins a écrit :

Donc, dans mes deux exemples, on prononcera aujourd'hui longarticle et longiver (pas comme dans givré ), en évitant le son [k]. Une petite curiosité : est-ce la prononciation pour laquelle vous optez au quotidien ?

Oui, quasiment comme si je disais "longue article" "longue hiver".

19

La consonne de liaison [g]

collins a écrit :

Qu'en est-il de la prononciation de bourg et joug devant un nom commençant par une voyelle ou un h muet ?

Un bourg accueillant.

Un joug insupportable.
Un joug odieux.

Alors, pour bourg et joug ? Prononcerez-vous Un bour accueillant (sans liaison) ou Un bourgaccueillant ? Ou peut-être Un bourkaccueillant ? Idem pour joug.

La consonne de liaison [g]

On ne fait pas de liaison avec un adjectif qui suit le nom...