1

Caractérisez la nature du conflit mis en scène dans les trois scènes et identifiez le registre dominant dans chacun des textes

Bonjour/Bonsoir à vous tous,

Je suis actuellement élève en Première Scientifique, et je ne cache pas que mon point faible de cette année est le français...

J'ai à rendre, pour Vendredi, jour de la fin du monde , un devoir maison.
Mon professeur a choisi de tirer ce DM dans un manuel scolaire de littérature.
Il s'agit donc d'un sujet de type Bac avec une question sur le corpus, un commentaire, une dissertation et une écriture d'invention.

Le corpus est composé de 3 textes théâtraux:
-Le Médecin malgré lui, de Molière (Acte I, scène 1)
-Andromaque, de Racine (Acte V, scène 1)
-Pour un oui ou pour un non, de Nathalie Sarraute (Texte intégral [je suppose])

La question sur le corpus est:
Caractérisez la nature du conflit mis en scène dans les trois scènes et identifiez le registre dominant dans chacun des textes.

J'ai choisi de faire le commentaire. Ce dernier se porte sur le texte 2 (Andromaque)

Pour l'instant, je ne suis qu'au début de mon travail (ce n'est pas sérieux et j'en ai pleinement conscience

Ma réponse au corpus (non rédigée)
Nature du conflit:
Texte 1: Le mariage & les dépenses du couple
Texte 2: Dilemme sur l'amour
Texte 3: Pertinence d'une question

Registre dominant:
Texte 1: registre comique, voire satirique
Texte 2: registre tragique
Texte 3: ressemblance d'un registre réaliste

Mon commentaire
Je n'ai pas encore commencé à le rédiger, puisque je ne suis pas sûre d'avoir une bonne problématique. Je n'ai donc aucun plan. Je ne vois pas ce que je peux commenter.
Sur mon brouillon et après diverses lectures sur des forums, j'ai écris ceci comme problématique: "En quoi cette tirade montre qu'Hermione est une jeune femme en proie de trouble et de de vision?"

Je viens demander votre aide pour mes réponses pour le corpus.
Ensuite, pour le commentaire, ayant des faiblesses pour construire mes idées je souhaiterais des aides (comme des guides). Je ne demande pas, bien sûr, les réponses complètes et rédigées

Bonne soirée,
HeavenParadise, élève de Première Scientifique.
PS: Désolée pour la fin du monde :x


Molière, Le Médecin malgré lui, acte I, scène 1

Sganarelle, Martine, en se querellant.

Sganarelle Non, je te dis que je n’en veux rien faire, et que c’est à moi de parler et d’être le maître.

Martine Et je te dis, moi, que je veux que tu vives à ma fantaisie ; et que je ne me suis point mariée avec toi pour souffrir tes fredaines.

Sganarelle Ô la grande fatigue que d’avoir une femme, et qu’Aristote a bien raison, quand il dit qu’une femme est pire qu’un démon !

Martine Voyez un peu l’habile homme, avec son benêt d’Aristote !

Sganarelle Oui, habile homme. Trouve-moi un faiseur de fagots qui sache, comme moi, raisonner des choses, qui ait servi six ans un fameux médecin, et qui ait su, dans son jeune âge, son rudiment par cœur.

Martine Peste du fou fieffé !

Sganarelle Peste de la carogne !

Martine Que maudits soient l’heure et le jour où je m’avisai d’aller dire oui !

Sganarelle Que maudit soit le bec cornu de notaire qui me fit signer ma ruine !

Martine C’est bien à toi, vraiment, à te plaindre de cette affaire : devrais-tu être un seul moment sans rendre grâces au Ciel de m’avoir pour ta femme, et méritais-tu d’épouser une personne comme moi ?

Sganarelle Il est vrai que tu me fis trop d’honneur, et que j’eus lieu de me louer la première nuit de nos noces. Hé ! morbleu, ne me fais point parler là-dessus, je dirais de certaines choses…

Martine Quoi ? que dirais-tu ?

Sganarelle Baste, laissons là ce chapitre, il suffit que nous savons ce que nous savons, et que tu fus bien heureuse de me trouver.

Martine Qu’appelles-tu bien heureuse de te trouver ? Un homme qui me réduit à l’hôpital, un débauché, un traître qui me mange tout ce que j’ai ?

Sganarelle Tu as menti : j’en bois une partie.

Martine Qui me vend, pièce à pièce, tout ce qui est dans le logis.

Sganarelle C’est vivre de ménage.

Martine Qui m’a ôté jusqu’au lit que j’avais.

Andromaque, texte:

Racine, Andromaque, acte V, scène 1

Hermione, seule.
Où suis-je ? Qu’ai-je fait ? Que dois-je faire encore ?
Quel transport me saisit ? Quel chagrin me dévore ?
Errante et sans dessein je cours dans ce palais.
Ah ! ne puis-je savoir si j’aime ou si je hais ?
Le cruel ! de quel oeil il m’a congédiée !
Sans pitié, sans douleur au moins étudiée !
L’ai-je vu se troubler et me plaindre un moment ?
En ai-je pu tirer un seul gémissement ?
Muet à mes soupirs, tranquille à mes alarmes,
Semblait-il seulement qu’il eût part à mes larmes ?
Et je le plains encore ! Et pour comble d’ennui,
Mon cœur, mon lâche cœur s’intéresse pour lui !
Je tremble au seul penser du coup qui le menace !
Et prête à me venger, je lui fais déjà grâce !
Non, ne révoquons point l’arrêt de mon courroux :
Qu’il périsse ! aussi bien il ne vit plus pour nous.
Le perfide triomphe et se rit de ma rage :
Il pense voir en pleurs dissiper cet orage ;
Il croit que toujours faible et d’un cœur incertain,
Je parerai d’un bras les coups de l’autre main.
Il juge encor de moi par mes bontés passées.
Mais plutôt le perfide a bien d’autres pensées :
Triomphant dans le temple, il ne s’informe pas
Si l’on souhaite ailleurs sa vie ou son trépas.
Il me laisse, l’ingrat, cet embarras funeste.
Non, non, encore un coup, laissons agir Oreste.
Qu’il meure, puisque enfin il a dû le prévoir,
Et puisqu’il m’a forcée enfin à le vouloir...
À le vouloir ? Hé quoi ? c’est donc moi qui l’ordonne ?
Sa mort sera l’effet de l’amour d’Hermione ?
Ce prince, dont mon cœur se faisait autrefois
Avec tant de plaisir redire les exploits,
À qui même en secret je m’étais destinée
Avant qu’on eût conclu ce fatal hyménée,
Je n’ai donc traversé tant de mers, tant d’États,
Que pour venir si loin préparer son trépas ?
L’assassiner ? le perdre ? Ah ! devant qu’il expire...

Pour un oui ou pour un non, texte :

https://lut.im/g00Glptf/CKp174gd

Je remercie d'avance toutes les personnes qui prendront le temps de me répondre
& Je suis désolée s'il existe déjà des sujets du même genre.

2

Caractérisez la nature du conflit mis en scène dans les trois scènes et identifiez le registre dominant dans chacun des textes

Bonsoir,

Pour le texte 1, plutôt conflit d'autorité dans le couple... le reste convient.
Pour le texte 2, plutôt jalousie...
Pour le texte 3, plutôt interprétation divergente de mots banals et registre comique.