1 191 (Modifié par Jehan 16/08/2018 à 20:07)

Joutes poétiques

Si...   Mais dans le fil des joutes - contrairement au fil des bout-à-bout rimés, dans lequel on compose un poème à plusieurs - chacun propose son poème en entier, en rapport avec le thème proposé.

Remarque, je le trouvais sympa, le fil des bout-à-bout rimés...
On pourrait le ressusciter, lui aussi !

1 192 (Modifié par floreale 02/09/2018 à 09:00)

Joutes poétiques

Alors, j'annule.

Morte saison

Fin de partie fin de moisson fin de saison
Les greniers pleins et les mains vides il faut attendre
Miettes d'espoir miettes de joie miettes de cendre
Restent les lendemains contre toute raison.

Fin des longs soirs fin des orages et d'illusion
Les jours trop courts se suivent et le matin trop tendre
Ne sait plus s'il est encor  des rires à prendre
Tout fuit, le cœur oppressé reste en sa prison.

Les chaumes sont brûlés et les blés sont rentrés
Les colchiques déjà ont percé dans les prés
Le ciel s'en est ému et s'est mis à pleurer.

Près du feu qui s'éteint on réchauffe la vie
Mais pour vivre aujourd'hui quelques graines d'envie
Vont germer mais trop tard je ne sais plus chanter.

1 193

Joutes poétiques

Très beau poème! Ici, je vais me contenter de lire, je n'ai pas du tout le niveau  . Et la poésie est trop "bouleversifiante" pour que je m'y risque... Incompétence et lâcheté, ma journée commence bien!  Heureusement, le soleil dehors va me faire oublier tout ça  .
Tiens, je pourrais écrire un poème sur le divertissement, au sens pascalien. Non, je plaisante!

1 194

Joutes poétiques

Je me contenterai aussi de lire.
Il est des textes qui me remuent profondément. C'est le cas du sonnet de floreale.

1 195 (Modifié par floreale 01/09/2018 à 05:17)

Joutes poétiques

Station

   
    Allongé sur l'herbe les yeux clos je m’élève
    Ma Muse est l'âme ailée faiseuse de mirages
    En mémoire profonde extrait sens et images
    Puis insuffle à l'esprit des ambiances de rêve

    Mais Muse est envolée les yeux ouverts j'attends
    Guettant du moindre vol le retour de ma fée
    Au plumage nouveau et l'amour retrouvé
    Muse a la mue qui dure et j'ai froid maintenant

   Transi qu'un vent fringant vêt de feuilles jaunies
   Gisant habillé d'or mais de l'espoir d'un ciel
   Ne reçois que fientes mordorées et mépris
  
   Les bousiers m'assaillent une pie vient encore
   Mue par tout ce clinquant l'oiseau en fait son miel
   Goûtant l'eau sur ma joue crache amer " Nevermore "

 

1 196

Joutes poétiques

- un sonnet

- thème : morte-saison

- un délai : le 29 août

Les douze coups de minuit ont sonné. La joute est terminée.

Relance qui veut en précisant les attendus.

1 197

Joutes poétiques

Ben non ! Voilà une façon bien sèche et précipitée, ce n'est pas ainsi que l'on procède à la fin d'une session, on s'inquiète de savoir si quelques retardataires souhaiteraient bénéficier d'un petit délai.
   Moi j'aurais voulu ôter l'accent grave de mon "à" et du coup j'ai perdu l'accès. C'est le lanceur du jeu qui clôt comme tu l'as dit et ensuite c'est le moment de faire les commentaires. Sophie sans doute découragée (par certaine intervention malvenue, peut-être mal intentionnée, et les deux commentaires perturbateurs même si spontanés et bien intentionnés) n'était pas en état de créer de la poésie, ni de croire qu'il restait quelques jouteurs parmi les intervenants hormis Jehan excellent maître de cérémonie et participant... peut-être un peu fainéant ou fatigué ?
   Ceci est un jeu, qui peut être un atelier, et qui a ses règles, Anikètos aimerait sans doute le retrouver tel quel.
   Bon, je ne ferai pas de commentaire et ne souhaite pas davantage de discussion autour de ce jeu. Il y a d'autres sujets pour s'exprimer dans ses règles si celles-ci ne conviennent pas et qu'on n'est pas ouvert à la critique.

1 198 (Modifié par floreale 01/09/2018 à 05:23)

Joutes poétiques

Voilà une façon bien sèche et précipitée,

Désolée.  Ce n'était pas mon intention de prendre la place d'un autre.
Le meneur de jeu n'a pas participé et ne s'est plus manifesté. Vu le peu de joueurs, je pensais que  quelqu'un souhaitait proposer d'autres consignes pour attirer d'autres "jouteurs".
Du coup, je ne sais plus ce qu'il faut faire, les avis divergeant et les consignes aussi.
Je peux au moins supprimer ton accent grave.(En espérant ne pas me tromper : "muse a la mue...")

jano, rien n'empêche de commenter ou de faire une parenthèse ou de relancer.

1 199

Joutes poétiques

Merci Floréal d'avoir égayé mon "a" et si j'en avais le pouvoir j'équeuterais ton encore pour respecter le mètre.
   
   Ne pas commenter est gênant je trouve du fait que nous produisons un travail en fonction de commandes imposées qui ne sont pas forcément de notre manière. Mais pour garder ce côté atelier et expérimentation, il est préférable de recourir à ces contraintes, ce jeu ne peut devenir simplement un lieu d'exposition de ses libres créations pour obtenir reconnaissance ou flatterie au risque d'être manipulé... les flatteurs ne sont pas toujours désintéressés paraît-il. Il existe d'autres lieux, ici et sur le net, pour cela.
    Pour cela je te remercie pour la générosité de ta création respectant les formes requises, générosité d'autant plus grande puisque tu permets le commentaire sur ton poème... Pas question de critique littéraire dans les commentaires, juste une impression personnelle toute relative.
    D'abord la sensation que tu suis le thème de trop près, en acceptant le tout-venant du cerveau, au risque de n'obtenir que les suffrages des "midinettes" (  ) mais dans d'heureux échappements le chagrin des temps imprègne en nuance la vie des êtres. Je vois que la tension de création était présente et que tu as dû prendre du plaisir et avoir de la satisfaction au final... ce qui rehausse aussi l'estime que je puis avoir de tes "suffragettes"que je rejoins.

1 200

Joutes poétiques

au risque de n'obtenir que les suffrages des "midinettes"

Et puis quoi encore ?!
On se modère, Jano, on se modère. Et on met des compresses d’eau froide sur les chevilles pour qu’elles désenflent.