1

Du reste / au reste

Il me semble avoir lu du reste et au reste utilisés dans le même sens.
Du reste, il doit prochainement repartir.

Les deux sont-ils corrects?  Y a-t-il une différence de sens?

2

Du reste / au reste

Du reste me plaît davantage. Du reste , les deux tournures doivent être valides. As-tu vérifié dans le TLF ou Littré ?

Du reste / au reste

Le Trésor de la Langue française  et le Robert considèrent au reste comme plus littéraire.
Quant au Littré, au dictionnaire de l'Académie et au Larousse, ils ne font aucun distinguo quant au registre.
Mais le sens des deux formulations est le même, tous ces dictionnaires semblent d'accord.

4

Du reste / au reste

Les dictionnaires sont d'accord aujourd'hui et les deux expressions ne sont plus distinguées. Mais Bescherelle (le vrai !) faisait des distinctions subtiles :
https://books.google.fr/books?id=hnwPAA … mp;f=false
Ces distinctions reprennent celles de Bouhours rapportées par Richelet :
https://books.google.fr/books?id=jhTVsa … mp;f=false

Du reste / au reste

Plus contemporain, le Robert des Difficultés considère les deux formulations comme "à peu près équivalentes", précisant comme les dictionnaires que au reste "relève surtout de la langue littéraire".
Il signale de  fines nuances qu'il formule ainsi :

au reste tend à renchérir sur ce qui précède.
Au reste, dit-il encore, vous êtes le seul, et vous ne devez donc pas vous dérober (Duhamel).
du reste peut soit renchérir, soit introduire une rupture, ou du moins une réserve :
Il était du reste joli garçon avec sa moustache cirée, son profil de danseur gitan (Peyré).

Un autre synonyme littéraire de ces deux formulations : au demeurant.

6

Du reste / au reste

Bonjour,

J’ajoute ce qu’on peut lire dans le Grand Robert :

Remarque. La distinction entre au reste et du reste disparaît déjà dans Académie (1762) : elle n’est plus observée par Littré ni par Hatzfeld, et l’usage actuel confond ces deux locutions (parfois considérées, en tête de phrase, comme des locutions conjonctives marquant l’opposition, la restriction). Cependant, du reste, moins littéraire, est beaucoup plus employé que au reste, qui a complètement perdu son sens fort (surtout quand il n’est pas placé en tête de phrase. […])

Jean Girodet écrit que au reste « sert à introduire une idée plus forte que celle qui précède » et que du reste « peut être synonyme de au reste, mais sert aussi à introduire une réserve, une correction, une opposition : Ce garçon est un peu lent et gauche. Il est du reste consciencieux et travailleur. (Pièges et difficultés de la langue française, Bordas, 2007, page 821.)

Bonne soirée.

Du reste / au reste

Bonsoir, Cyril. 

Le facteur d'ordinair' si preste
Pour voir ça, ne distribuait plus
Les lettres que personne au reste
N'aurait lues

(Georges Brassens, Brave Margot)