1

Serge Doubrovsky, Fils

Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider à interpréter la fonction du corps dans ce passage de FILS de DOUBROVSKY, dans lequel l'auteur compare les erreures orthographiques qu'on fait en écrivant son nom à des amputations corporelles. Ces amputations reveillent évidemment en lui le traumatisme de la deuxiÈme guerre mondiale, pendant laquelle son nom juif était un nom "à coucher dehors" (qui le condamnait à mort et à la déportation). Savez-vous s'il y a des theories concernant le "traumatisme" comme "inscription dans le corps"? Merci

"Que six lettres. Prière respecter. Chacun ses goûts. Quand on m'epelle à l'envers, me retourne. Quand on m'estropie, ca me blesse. Mon nom m'a assez coûté. M'en a fait baver. J'y tiens. A failli me faire passer à la casserole. On me met à toutes les sauces. Doubrovski. Doubrowski, Doubrowsky, Doubrouski. N'importe quoi, n'importe ky. Monsieur k. Du kif, i ou y. W-v ou w-c.... Nom à coucher dehors, on me charcute. On ampute à qui mieux mieux mes moignons."