Philippe Jaccottet, La beauté naît quand on voit des choses tout en devinant qu'elles ne disent pas tout...

Bonjour, voilà mon sujet de dissertation sur lequel je bute un peu...

Le poète Philippe Jaccottet avance que la beauté nait "quand on voit des choses tout en devinant qu'elles ne disent pas tout, qu'elles ne sont pas réduites à elles-mêmes, qu'elles laissent à l'insaisissable sa place".
Vous illustrerez cette affirmation avant de vous efforcer de la nuancer.

Je comprends là où veut nous emmener le sujet, seulement j'ai du mal à faire un lien avec la poésie, disons que je pars très vite sur la beauté, les apparences etc...en m'éloignant du sujet.

J'ai mon intro rédigée mais je n'arrive pas à définir de plan concret, si qqlun aurait le courage et la gentillesse de m'aider ce serait super, merci d'avance!

Philippe Jaccottet, La beauté naît quand on voit des choses tout en devinant qu'elles ne disent pas tout...

Salut, j'ai le même sujet que toi et je bute aussi dessus (je suppose qu'on doit avoir le même prof)...
J'étais justement en train de chercher des éléments qui puissent me permettre de ne pas faire de hors sujet car comme toi, je pars très vite sur autre chose.

Il ne faut surtout pas parler d'autre chose que de la poésie, ou alors il faut toujours lier ce que tu dis avec un exemple tiré d'un poème.

J'espère que tu recevras une réponse, j'ai aussi beaucoup de mal à faire mon plan; je n'ai que les grandes parties.
J'en profite aussi pour faire remonter le sujet.

Bon courage.

3

Philippe Jaccottet, La beauté naît quand on voit des choses tout en devinant qu'elles ne disent pas tout...

Bonjour,

Ce sujet oriente vers deux voies parallèles :
- la poésie comme mystère, comme voie de connaissance,
- la langue poétique qui, par association d'idées, figures d'image, musicalité, peut dépasser la rationalité du langage.

Le sujet porte en fait sur une définition possible de la beauté qui n'est pas a priori réductible au genre poétique, c'est pourquoi je mentionne la 2e voie sous la forme de la "langue poétique".