1

Version Tacite, Annales, I, 7

Bonjour,

j'ai un petit souci avec une version: dans la phrase "Quanto quis inlustrior, tanto magis falsi ac festinantes, vultuque composito ne laeti excessu principis neu tristiores primordio, lacrimas gaudium, questus adulationem miscebant." je n'arrive pas très bien à saisir la fonction de "primordio". Est-ce le complément à l'ablatif de "tristiores" ou faut-il comprendre cet adjectif au comparatif dans un sens intensif?
Je ne sais donc si je dois traduire par "plus tristes qu'à l'avènement d'un autre prince" ou par "trop tristes à l'avènement d'un autre prince".

Cordialement,

Version Tacite, Annales, I, 7

complément de temps : trop tristes à l'avènement d'un (autre).

3

Version Tacite, Annales, I, 7

Merci pour cette réponse!

Bonjour,

j'ai encore un petit soucis de traduction, que je n'arrive pas à démêler. Si je traduis la phrase "Nam Tiberius cuncta per consules incipiebat" ça ne me donne pas quelque chose de véritablement compréhensible et je ne sais pas comment améliorer ma traduction "De fait/ Car Tibérius commençait tout par les consuls". Cela signifie-t-il qu'avant de faire quoi que ce soit, il demandait leur avis aux consuls?

Cordialement,

Version Tacite, Annales, I, 7

Il faut sans doute penser à un factitif : Car Tibère faisait commencer tout par les consuls.

Version Tacite, Annales, I, 7

Oui, mais il n'est pas nécessaire de poser un factitif : "Tibère entreprenait toute chose par l'intermédiaire des consuls".  (Il laisse l'apparence du régime républicain, où l'exécutif appartenait aux magistrats.

6

Version Tacite, Annales, I, 7

Merci pour vos réponses! C'est plus compréhensible. Je pense que je devrais avant toute chose aller revoir mes connaissances sur Tibère et relire ensuite ce que j'ai traduit