Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Je me demande en effet si le but de l'art, plus particulièrement des tableaux, ont pour but de représenter la réalité ou si ce n'est seulement l'imagination de l'artiste qui est représenté.
Je pense que son travail est quand même nourri de son expérience et donc tend à la représenter mais c'est une question que je trouve assez intéressante et j'aimerais avoir vos avis. Est-ce qu'on fait de l'art pour l'art simplement ou bien n'y a t-il pas derrière tout un travail de recherche, d'expérience,

2

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Une question délicate ... sans réponse nette 

En littérature les réalistes voulaient peindre la réalité même, et les Parnassiens de faire de l'art pour l'Art.

Il en va de même en peinture :  Courbet, réaliste devant l'éternel, avait pour credo de peindre la réalité crue (cf : Un Enterrement à Ornans entre autres), là ou les impressionnistes voulaient peindre leur réalité. N'est-ce pas Manet qui disait : "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir". Il y a ainsi souvent une part de subjectivité, est-ce l'imagination de l'artiste ?

3

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Eh bien, selon moi, une oeuvre d'art, quelle que soit sa forme (cinéma, littérature, peinture, etc.) représente la réalité, une partie tout du moins, car cela vient avant tout de notre perception. Je crois que c'était Gaston Bachelard qui, dans L'Air et les Songes, disait que l'imaginaire était la faculté de déformer les images reçues par notre perception : l'artiste a donc besoin d'un modèle. On ne peut partir de rien, on part d'une base de réalité pour la déformer.

Après, est-ce un but... ? Je ne pense pas. Toutes les oeuvres d'art sur la science-fiction, les oeuvres d'anticipation n'ont pas pour but de montrer la réalité par exemple.

4

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Tu devrais lire L'oeil et l'esprit de Merleau-Ponty. Mais c'est évidemment une question sans réponse.

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Bonsoir,


là ou les impressionnistes voulaient peindre leur réalité. N'est-ce pas Manet qui disait : "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir".

Le peintre restitue sa vision d'une chose qui peut être différente de la vision d'un autre artiste ou d'un simple observateur.

Chacun a sa manière de "voir" ; un visage, un paysage, des couleurs, des mouvements.
Et il y a , je pense, une nécessaire spontanéité dans la réalisation d'une toile. Cela peut être considéré comme un acte d'amour.

Delacroix a dit : " L'exécution, dans la peinture, doit toujours tenir de l'improvisation".

Autre chose de plus amusant : "Ce qui entend le plus de bêtises dans le monde est peut-être un tableau de musée". ( E et J. De Goncourt.)

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

"si la voie devient le but alors le but n'est plus le but" Confucius .

L'art est une voie, un chemin pour l'Homme . L’œuvre d'art est une sorte de "photographie" prise en un instant T sur cette voie. Elle cristallise le concept, l'émotion, le savoir-faire, le point de vue etc... de l'artiste . Certaines œuvre son conçu sur une vie entière d'autre sur "un éclair de génie"!
Si on regarde l'histoire de l'art on s'apercevra que l'art a eu tout les buts... L’œuvre d'art est une "photo" prise sur la voie qui mène respectivement à chacun des différents but !
Par exemple certains artiste on pour but de représenter la réalité, d'autre l'absurdité du concept de réalité ! Dans cette élan chacun est de bonne foie .
La question initiale peut-être reformuler ou réorientée : quel est le lien entre l'art et la réalité? Est-il sensé de dire qu'une œuvre d'art peut représenter la réalité?

7

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Une superbe question pour faire un plan dialectique...

8

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

On pourrait presque prendre la thèse sartrienne contenue dans la célèbre maxime L'existence précède l'essence, à partir du moment où l'on fige la réalité à travers le geste artistique et qu'on le couche sur la toile, nous avons alors abandonnés l'idée que la toile puisse continuer à vivre, à être interprétée, puisque ce qui représente la réalité est ce est définitivement achevé, en d'autres termes nous l'avons conçue avant de la réaliser.

Ce qui me permet d'accéder à l'idée que l’œuvre d'art est justement celle qui continue à vivre, qui est intemporelle. En ce sens, le propre de l’œuvre est de vouloir échapper à ce qui est figé et que comme elle repose sur un geste individuel et subjectif propre à l'artiste qui ne peut donc totalement représenter ce qu'il nomme "réalité" : "Olympia n'est pas Victorine Meurent nue" écrira très justement Malraux, c'est-à-dire qu'une partie échappe à l'artiste qui déverse dans son oeuvre d'art ses sentiments, qui eux, sont imperceptibles : Le lecteur est maître de son interprétation, cette maxime résume bien cette idée que Derrida souligne très justement " Une écriture qui ne serait pas structurellement lisible — itérable — par-delà la mort du destinataire ne serait pas une écriture." l’œuvre d'art continue de vivre parce qu'elle est interprétation de ce qu'on nomme réalité, et non pas véritable représentation.

On pourrait d'ailleurs s'aventurer les chemins de la psychanalyse en soutenant que l'homme n'est pas totalement maître de ses actes et qu'à travers l'expression artistique, il laisse parler une part de sa subjectivité enfouie contenue dans le Ça chez Freud. En ce sens, on a donc de quoi soutenir que l'oeuvre d'art est finie à partir du moment où on la fige dans ce qu'on nomme réalité, c'est-à-dire qu'elle n'est plus futur par l'interprétation, elle est un passé défini et révolu, ce qui s'oppose à la véritable essence de l'art.

9

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Cela dépend du genre d'art dont on parle à mon avis... A l'époque où la photographie n'existait pas, c'était vraiment tout le principe de l'Art de représenter la réalité (de l'embellir aussi quelques fois peut-être), pour que les gens gardent vraiment un souvenir d'une personne ou d'une époque. C'est un peu comme toutes ces peintures qu'on a de paysages, de personnalités de l'époque (comme Louis XIV, François Ier...). Puis avec l'arrivée des photographies, l'art est plus devenue un moyen de "déformer" la réalité pour plutôt faire ressentir les émotions comme dans les oeuvres de Claude Monet ou Vincent Van Gogh. Je dirais qu'aujourd'hui, l'art a plus fonction d'être original, moderne, audacieux, parfois provocant, mais qu'elle n'a plus l'utilité de représenter la réalité, fonction qui est déjà effectuée par la photo.

D'un point de vue plus philosophique, l'Art (même lorsqu'il représente la réalité) n'est jamais vraiment réelle. La peinture, aussi exacte qu'elle puisse être, n'est pas aussi réaliste que le monde dans lequel nous vivons. La fonction de l'Art était autrefois d'être belle, maintenant c'est plutôt d'être populaire, en tout cas elle n'a jamais vraiment été d'être réaliste. Si dans littérature, on peut penser à Emile Zola ou Guy de Maupassant, il n'y a pas eu beaucoup de peintres naturalistes et pour le peu d'entre eux, leurs oeuvres n'ont jamais été la copie exacte de la vérité. Pour moi, l'oeuvre d'art a plus pour but d'être belle et pleine de sensations (reflets du soleil, vent, expressions du visage etc...) que réaliste parce que son intérêt serait alors plutôt limité.

Une œuvre d'art a-t-elle pour but de représenter la réalité ?

Selon moi, l'art transcende la réalité. Il y a d'abord une perception de l'objet ou du sujet. Une reproduction idéale du sujet est une forme de plagiat. L'élévation provient forcément du mouvement amplifié, de l'émotion exagérée ou de la symbolique, surtout en littérature où un mot pour un mot compose une platitude forcément ennuyeuse. Je prend un exemple simple (œuvre que j'aime beaucoup) - les raboteurs de parquet (Caillebotte). Je ne retrouve pas la lumière citadine et les traits sont trop gras afin de rendre l'imagerie authentique. Je doute que le spectacle soit vraiment passionnant. Néanmoins, le muscle est tendu, le singe attend et on sent presque la sueur des ouvriers dans la petite fin de l'après-midi. J'entends même ce que les comparses se disent tout bas. C'est de l'art très expressif - bien au-delà de la réalité. D'ailleurs, il y a eu cette tentative [Lien invalide.] intéressante d'une troupe de théâtre et en finalité, c'est assez pauvre. En deux mots, il faut absolument créer un décalage quant à la réalité. C'est mon avis.

Une belle photo n'est pas forcément une illustration parfaite de la réalité. Une bonne photo traverse la surface afin de susciter une réaction, aussi quelconque fût-elle. Il y a ce photographe urbain (selon son propre terme) qui sait saisir le moment avec une précision géniale. Alexandre Petrosian est russe, largué dans les impasses de la cité à l'affut de la fraction de seconde afin de capturer l'émotion. Ce n'est pas de la carte postale. C'est de l'art urbain en l’occurrence. Observe - encore celle-ci, car c'est ma préférée [Lien invalide.] ++