1

Philosophie et psychanalyse

Qui aime les penseurs qui font le lien entre les deux? Comme Julia Kristeva par exemple.
Je suis une UE de psychanalyse le samedi et même si elle m'inspire une certaine méfiance, je m'aperçois qu'il y a une part de préjugés et que ce n'est pas si inintéressant que cela les théories freudiennes et lacaniennes, ne serait-ce que pour en faire un outil critique.
Qui a lu La première théorie des névroses de Freud ou n'importe quelle livre de psychanalyse?

En fait ça m'énerve parce que je n'arrive pas à savoir si je suis d'accord ou non avec Freud, sur le fait que tout est sexuel, tantôt ça me paraît caricatural, tantôt non.

Il y a quand même des choses qui posent de sacrées questions, par exemple, la capacité que nous avons à être excité par un autre être de façon quasi démente.

Une fois le prof (qui est psychanalyste) nous as dit qu'il avait découvert l'origine de la phobie des pigeons d'une patiente dans le mauvais souvenir d'une fellation, parce que le cou de l'animal oscille de la même manière qu'une bouche sur une verge.
Cela paraît risible, quand on dit ça "pfff n'imp'..." et en fait pourquoi pas?

Il y a une certaine caricature de la psychanalyse par le consensus commun, je crois. Moi même j'ai propension à m'en moquer parce que je trouve qu'il y aune tendance à la surinterpretation mais finalement ça me semble un procédé assez proche de celui consistant à interroger le texte dans ses tréfonds (le narcotexte).

Quelle est votre approche de la psychanalyse?

2

Philosophie et psychanalyse

Spartacus je comprends votre circonspection, j'ai eu la même réaction quand j'ai commencé à lire Freud, lisez aussi son "interprétation des rêves", on se demande même si ce n'est pas tout simplement du délire, il faut se rappeler que ses ouvrages ont été brulés ( sous l'Allemagne nazie certes ) , un peu à l'image de l'histoire de Galilée avec la Terre qui tourne, de plus il est notoire qu'il se droguait pour supporter ses expériences innovantes.
Cette introduction sommaire n'est en aucun cas un jugement péjoratif de ses oeuvres, mais après avoir lu aussi C G Jung, il faut bien avouer que cette vision purement sexuelle des troubles ne peut tenir, même si il ne faut pas en sous-estimer la portée et la profondeur. Le mieux pour s'en convaincre est de faire ce que j'appellerai une veille introspective, c'est à dire se surveiller soi-même sans chercher à s'influencer ni à nier ce que l'on constate de son comportement grégaire immédiat, dit autrement, une sorte d'auto-psychanalyse en temps réel, et cela est plus compliqué à faire qu'à écrire ( j'imagine volontiers que pour certains cela soit tout simplement impossible ), j'ai mis un certain temps à l'appliquer avec plus ou moins de succès, mais in fine pour apprendre sur les autres, rien de mieux que d'apprendre sur son propre comportement. Tout le monde s'accorde à décrire le comportement animal à partir de l'observation de quelques sujets, le comportement humain dans sa partie la plus profonde et instinctive fonctionne sur le même mode automatique selon moi, donc les réactions primaires de n'importe quel individu seront les mêmes qu'un autre, si j'approche ma main des yeux d'une personne elle aura un mouvement d'évitement, si je regarde avec insistance quelque chose elle regardera à son tour, ou les mouvements de foule à partir d'un individu ( voir G Le Bon ), etc....
Pour ma part, le lien ne se limite pas entre philosophie et psychanalyse, mais il englobe toutes les disciplines: psychologies, sociologie, ethnologie, éthologie, psychanalyse, logique, mathématiques, informatique et sciences physiques, je suis persuadé qu'il y a une sorte d'unité dans cette foultitude de disciplines et que ce ne sont que les différentes facettes d'une seule réalité vues par nos capacités intellectuelles limitées ( un indice: elles sont toutes d'origine humaine ), n'est-ce pas notre façon de décrypter le monde depuis toujours: analyser puis synthétiser!
Il manque cruellement à mon sens aujourd'hui quelqu'un qui cherche à unifier les savoirs plutôt qu'à les diviser et les approfondir toujours plus, en tout cas cela était mon point de vue comme l'invitait votre post.