1

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

Bonsoir , j'ai un commentaire composé à faire sur un extrait du livre '' La peau de chagrin " de Balzac , cet extrait parle de la rencontre entre Pauline et Raphael :

Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même, il s'était promis de ne jamais regarder attentivement aucune femme, et pour se mettre à l'abri d'une tentation, il portait un lorgnon dont le verre microscopique artistement disposé, détruisait l'harmonie des plus beaux traits, en leur donnant un hideux aspect. Encore en proie à la terreur qui l'avait saisi le matin, quand, pour un simple voeu de politesse, le talisman s'était si promptement resserré, Raphaël résolut fermement de ne pas se retourner vers sa voisine. Assis comme une duchesse, il présentait le dos au coin de sa loge, et dérobait avec impertinence la moitié de la scène à l'inconnue, ayant l'air de la mépriser, d'ignorer même qu'une jolie femme se trouvât derrière lui. La voisine copiait avec exactitude la posture de Valentin. Elle avait appuyé son coude sur le bord de la loge, et se mettait la tête de trois quarts, en regardant les chanteurs, comme si elle se fût posée devant un peintre. Ces deux personnes ressemblaient à deux amants brouillés qui se boudent, se tournent le dos et vont s'embrasser au premier mot d'amour. Par moments, les légers marabouts ou les cheveux de l'inconnue effleuraient la tête de Raphaël et lui causaient une sensation voluptueuse contre laquelle il luttait courageusement; bientôt il sentit le doux contact des ruches de blonde qui garnissaient le tour de la robe, la robe elle-même fit entendre le murmure efféminé de ses plis, frissonnement plein de molles sorcelleries; enfin le mouvement imperceptible imprimé par la respiration à la poitrine, au dos, aux vêtements de cette jolie femme toute sa vie suave se communiqua soudain à Raphaël comme une étincelle électrique; le tulle et la dentelle transmirent fidèlement à son épaule chatouillée la délicieuse chaleur de ce dos blanc et nu. Par un caprice de la nature, ces deux êtres désunis par le bon ton, séparés par les abîmes de la mort, respirèrent ensemble et pensèrent peut-être l'un à l'autre. Les pénétrants parfums de l'aloès achevèrent d'enivrer Raphaël. Son imagination irritée par un obstacle, et que les entraves rendaient encore plus fantasque, lui dessina rapidement une femme en traits de feu. Il se retourna brusquement. Choquée sans doute de se trouver en contact avec un étranger, l'inconnue fit un mouvement semblable; leurs visages, animés par la même pensée, restèrent en présence.
-Pauline l
-Monsieur Raphaël l
Pétrifiés l'un et l'autre, ils se regardèrent un instant en silence. Raphaël voyait Pauline dans une toilette simple et de bon goût. A travers la gaze qui couvrait chastement son corsage, des yeux habiles pouvaient apercevoir une blancheur de lis et deviner des formes qu'une femme eût admirées. Puis c'était toujours sa modestie virginale, sa céleste candeur, sa gracieuse attitude. L'étoffe de sa manche accusait le tremblement qui faisait palpiter le corps comme palpitait le coeur.
Oh l venez demain, dit—elle, venez à l'hôtel Saint—Quentin, y reprendre vos papiers. ]'y serai à midi. Soyez exact.
Elle se leva précipitamment et disparut.


Le problème c'est que c'est mon premier commentaire sans aide ( sans problématique ni plan) je dois donc tout faire . J'ai bien sûr déjà réfléchie sur le plan :
I) Deux personnes que tout oppose
a) Par le caractère
b) Par la posture
II) mais que la rencontre réunis
a) sentiments/sensations partagés
b) l'importance du regard
Voilà  je n'ai toujours pas trouver une problématique , je ne cherche pas des réponses toute faites , juste des pistes.Je sais par contre que le thème de cet extrait c'est l'opposition et le parallélisme  , je ne sais pas comment formuler en fait .
Faut-il  un grand III) ? Je voudrais savoir si mon plan est cohérent avec l'extrait .
J'espère avoir de l'aide , parce que je bloque ( même si j'ai des pistes...)  . Alors merci !

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

Je te donne un conseil, lorsque tu fais un plan, indique le procédé stylistique que tu comptes utiliser pour illustrer ton propos.

Par ailleurs, je pense que tu devrais te pencher sur la totalité de l'extrait qui t'est fourni, car tu dégages tes deux axes à partir des 5 dernières lignes du texte.

Intéresse-toi notamment aux champs lexicaux que tu repères dans le texte, ils pourraient t'aider à trouver des idées supplémentaires.

3

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

Tout d'abord merci beaucoup de m'aider !
pour les procédés stylistiques j'ai trouvé :
- des comparaisons : '' comme si  elle de fut posée devant un peintre " / " comme une étincelle électrique "
- La négation (je sais qu'elle est importante mais je ne sais pas comment la qualifiée en fait ) : '' de ne jamais regarder "/ " de ne pas se retourner vers sa voisine "
Contraste avec la phrase '' Raphael voyait Pauline "
- L'allitération : " faisait palpiter le corps comme palpitait le coeur "
' je sais qu'il n'y a pas beaucoup .. je cherche encore '

Je sais qu'il y a l'importance du regard , des sensations  (de raphael puis des deux personnages )   ainsi que la beauté de Pauline et l'indifférence de Raphael (au début)
Il y a également un changement de temps (imparfait et passé simple )et donc par conséquent un changement de rythme .

Par contre je ne comprend pas très bien ce que tu veux dire pas " se pencher dans la totalité de l'extrait " Notre professeur nous a dis d'analyser ce que nous avons ressenti à la première lecture  " a chaud" en fait . je voudrais bien savoir comment faire puisque je ne trouve rien "d'important avant " à part la posture opposé mais qui se rapproche car ils font la même chose et les sensation de raphael concernant le dos , la robe .. qui le touchent et qui le poussent à céder à la tentation .
Pour les champs lexicaux , j'ai trouvé l'importance du regard, la beauté de Pauline et la résolution de raphael (?) .
Voilà corrige moi si j'ai tord et je te remercie encore de ton aide . En rédigeant mes analyses cela m'aide beaucoup . Tout m'est bénéfique !

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

Bonjour,

je vais corriger, avec mes humbles connaissances quelques uns de tes procédés.
Pas de soucis pour les deux premiers, il s'agit effectivement de comparaisons car il y a bien élément comparant/comparé avec l'adverbe qui convient "comme".
Cette négation que tu cites, il est possible de l'utiliser, mais à bon escient. Tu as en effet remarqué le désir "interdit" de regarder l'individu inconnu.
Ici tu as donc constaté l'opposition entre les groupes "ne jamais regarder" et "Voyait Pauline". Il s'agit d'un procédé qu'on appelle antithèse.

Par ailleurs, tu remarqueras le champ lexical - dont tu détermineras le nom toi - même - composé par les mots : suave, voluptueuse...

Je pourrai t'aider plus amplement dans la soirée.

Me revoilà donc. Au passage j'ai oublié de répondre une troisième grande partie ? Non pas forcément, surtout à ton niveau en seconde, si tu réussis à constituer deux parties de 3 paragraphes(ou sous parties), ce sera déjà un travail sérieux. Il est vrai que c'est toujours mieux de produire 3 centres d'intérêts, néanmoins certains textes ne le permettent pas, ou alors, c'est vraiment difficile.

Pour en revenir à ton texte :
Etudie le court portrait de Pauline juste avant le dialogue final, l'auteur l'assimile presque à un ange, même s'il ne tient pas compte de leur caractère asexué. Le blanc, la pureté : modestie virginale, sa céleste candeur, sa gracieuse attitude. 

Hélios

5

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

Merci encore de m'aider ! Cela m'aide vraiment .
En effet je vais utiliser les comparaisons par exemple
"comme si  elle de fut posée devant un peintre " comparaison qui idéalise Pauline (l'élevant à une oeuvre d'art).
J'ai trouvé un plan plus large :
I) L'expression de la montée du désir
A) sensualité (c'es là que je placerais le champs lexical des mot tel que; suave, voluptueuse ...et le désir interdit qui fait que la sensualité est plus importante )
B) Les 5 sens sensoriels ( évocation du dos, de la robe , verbe de perception ..et la je mettrais que ces 5 sens ne sont en fait que 4 car la vue est absente dans ce texte , cela est dû au désir interdit de Raphael)
II) La rencontre amoureuse / le coup de foudre
A) La symétrie ( la posture , parallélisme ...)
B) L'importance du regard (champs lexical + verbe d'état + antithèse "ne jamais regarder " et" voyait Pauline"
C) Choc  : exclamations , avant (inconnue , jeune fille, ... jusqu'à Pauline / Inconnu , étranger .. jusqu'à Monsieur Raphael) changement l'imparfait de la description et le passé simple qui provoquent un changement de rythme ( un choc) .Nous pouvons même utilisé ce changement de temps (imparfait , suspension du temps) dans la partie sensualité cela augmente le désir (effet voulu de l'auteur /narrateur)
Il me reste le lieu que je trouve être un point caractéristique de la rencontre amoureuse car le narrateur insiste sur l'endroit 'la loge' , ils sont donc isolés et ils ne voient personne d'autre , ils se concentrent donc sur les sensation ; Je doute donc .. soit dans la partie  sensualité ou bien dans les 5 sens sensoriels.
J'espère que tu pourras m'aider à perfectionner mon plan que je trouve tout de même incomplet .
Concernant les figures de style, je cherche toujours .. 
Je te remercie encore de ton aide en espérant une réponse de ta part !

Merci beaucoup de ta réponse très rapide !
Je vais effectivement utiliser le portrait angélique de Pauline . Je ne sais pas si j'ai bon mais portrait angélique contraste avec le portrait mystérieux, sombre .. de Raphael si c'est bon je mettrais ce point dans la partie II) a) symétrie . Je te tiens au courant de mes recherches concernant cet extrait , merci de ton aide !

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

On pourrait même la qualifier de "muse" comme elle est un modèle pour l'artiste.

Ton plan me plaît davantage.
Inverse peut être sensualité et les 5 sens, il faut que ton professeur sente une progression entre tes différents paragraphes.

Toutefois je pose un bémol le I.B s'oppose trop au II.B, il y a un manque de cohérence puisque que tu dis que les sensations visuelles sont absentes, mais tu accordes un paragraphe à l'importance du regard.

Tes procédés sont utilisés à bon escient par contre.

Je ne sais pas si tu as lu ce livre, mais si tu l'étudies plus profondément, tu pourrais insister sur la personnalité de Raphaël, car il s'agit d'un homme qui ne sait résister à ses désirs les plus intenses. Sa faiblesse de caractère (opposition entre son pacte du début du texte et la fin) est un élément qui mérite d'être relevé.

7

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

C'est vraiment gentil de ta part de me corriger !
Vu que j'allais commencer à rédiger au brouillon , ta dernière remarque est très utile !
Je prends compte de tes conseils (judicieux !)  en corrigeant mon plan (final assez détaillé) :

I)L'expression de la montée du désir

A) Les 5 sens sensoriels
 

- 3 premiers sens (toucher, l'odorat et l'ouie, le goût ) par des verbes de perceptions : "effleurait","sentit"," enivrer"," chatouillait" ,/ ''délicieuse"
- évocation du dos , de la robe, du parfum, ruche blonde
-proximité propice au touché (champs lexical de l'espace)
-La vue interdit par Raphael au début mais qui est présente vers la fin de l'extrait ( champs lexical de la vue)
-mots tels que ''imperceptible", verbe ''transmirent","effleurait" montrent que Raphael est concentré sur ses sens .


B) La sensualité

- Champs lexical de la sensualité ( suave, voluptueuse, doux, délicieuse, efféminée , évocation de formes sensuelles , gracieuse )
-dentelle, ruche blonde , parfum de l'aloès qui ont une connotation sensuelle
-Désir interdit /abstinence  de Raphael ne fait que renforcé la sensualité chez Pauline
- Personnification de la robe Ligne 13 '' respire"
- évocation de la phrase '' il luttait courageusement" connotation ironique (ici je mettrais l'opposition entre sa résolution du début et le fait qu'il a céder + caractère faible de Raphael ), l'abstinence est un sujet de moquerie car la sensualité et le désir sont trop fort pour lui .
- ''trait de feu'' le feu un élément du désir  , Raphael est enflammé de désir (?)
- la candeur , la modestie, la chasteté de Pauline sont une chose nouvelle pour Raphael qui ne voit rien de cela ( après le pacte) cela rajoute de la fraîcheur et un désir nouveau .
- Le lieu hors des regards /isolé et qui dont permet de se concentrer sur les sensations
-"étoffe de sa manche accusait le tremblement qui faisaient palpiter le corps comme le coeur " une allitération , bonne pour la transition  I) à II)

II)La rencontre amoureuse


a)La symétrie

-La posture qui est pareil , même le  narrateur est d'accord sur cela '' exactitude" ,"se trouvât derrière ", se tournent le dos" (ici , le Narrateur parle des deux  , avancée ) , "contre laquelle "  / il y a les deux comparaison " ressemblaient " et semblable" (parallélisme )qui démontrent aussi l'implication du narrateur qui pense que ces petites différences ne font que les rassembler
-La même surprise  par l'exclamation '!''!' et l'interjection 'Oh!'
-implication du Narrateur " leurs visages , même , ces deux êtres,  pétrifiés l'un et l'autre , restèrent en présence" Une certaine connexion
- "assis comme une duchesse " pareil à l'impertinence revelée par sa la posture de Raphael .


b) L'importance du regard
- Champs lexical du regarde ( regarder X3, lorgnon de verre "évocation")
- énumération(?) du portrait de Pauline sa modestine virginale ... , sa céleste  candeur)  montre que Raphael détaille Pauline ( nous somme dans une focalisation internet) renforcé par ''yeux habiles" qui sont ceux de Raphael;
- antithèse " ne jamais regarder" /"voyait"

c) le choc

- changement de temps (imparfait(hors du temps)/ passé simple ) provoque un changement de rythme et donc au choc d'une rencontre amoureuse ( qui n'est pas stable)
-"disparut" il y a eu donc une apparition  et cela provoque un choc de la voir apparaitre  et disparaitre , il y a tout une sorte de douceur , car le narrateur utilise l'imparfait (lenteur) qui évoque donc un rêve (? )
-champs lexical du choc ( étincelle électrique (figure de style ?) , pétrifiés , choquée,  brusquement, exclamations)
-  le fait que Raphael ne répond pas à Pauline ( long choc)


Je trouve que mon plan est peu équilibré surtout le choc et les 5 sens sensoriels (je ne sais pas si c'est normal ) . Je ne trouve plus de figures de styles  , à part l'hyperbole "céleste candeur " (?) 

Alors voilà , je pense que j'ai tout mis , par contre j'ai beau chercher , je ne trouve pas de problématique :
Quelle  vision de l'amour nous propose Balzac dans  cet extrait  ?   ????

En espérant avoir une réponse (merci) !

Balzac, La Peau de chagrin - Raphaël dépendait d'un pacte encore inviolé qu'il avait fait avec lui-même...

Choc = Coup de foudre ?

Quand a ton grand I.b, il rassemble plusieurs arguments que tu pourrais développer sur d'autres paragraphes :

- Une attirance pour l'interdit (en référence au pacte de Raphaël)

Sinon je trouve que les exemples/procédés se complètent plutôt bien. étincelle électrique = coup de foudre/ étincelle qui va réchauffer le coeur de Raphael (traumatisé par les femmes), électrique (= la tension qui est ressentie durant toute la scène). 1 idée => 1 procédé voire deux maxi. et puis le fait de montrer l'opposition imparfait/passé simple c'est aussi un procédé. 

encore quelques efforts et ton plan sera d'un bon/très bon niveau pour un début de seconde. Je pense que ton professeur veut surtout tester votre méthodologie/capacité à adopter un raisonnement logique.

Quelques conseils pour l'introduction :
- Commencer pas des généralités sur Balzac (métier/courant/oeuvre principale)
- Présenter le texte (extrait de ... publié en ...)
- Résumer brièvement la situation
- Définir une problématique
- Annoncer le plan

Concernant la problématique, garde à l'esprits que tes centres d'intérêt (I/II) doivent répondre à la question.