Rousseau, Discours sur l’origine de l’inégalité - Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions...

Bonjour a vous tous 
Il me faudrait un gros coup de main si possible.
J'ai eu un devoir maison de philo , le proffesseur nous a même pas donné d'explications .
Sur cet extrait :

Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions laisseraient quelque lieu de disputer sur cette différence de l’homme et de l’animal, il y a une autre qualité très spécifique qui les distingue et sur laquelle il ne peut y avoir de contestation, c’est la faculté de se perfectionner, faculté qui, à l’aide des circonstances, développe successivement toutes les autres et réside parmi nous tant dans l’espèce que dans l’individu, au lieu qu’un animal est, au bout de quelque mois, ce qu’il sera toute sa vie, et son espèce, au bout de mille ans, ce qu’elle était la première année de ces mille ans. 

Pourquoi l’homme seul est-il sujet à devenir imbécile ? N’est-ce point qu’il retourne ainsi dans son état primitif, et que tandis que la bête, qui n’a rien acquis et qui n’a rien non plus à perdre, reste toujours avec son instinct, l’homme, reperdant par la vieillesse ou d’autres accidents tout ce que sa perfectibilité lui avait fait acquérir, retombe ainsi plus bas que la bête même ? 

Il serait triste pour nous d’être forcés de convenir que cette faculté distinctive, et presque illimitée, est à la source de tous les malheurs de l’homme que c’est elle qui le tire, à force de temps, de cette condition originaire dans laquelle il coulerait des jours tranquilles, et innocents que c’est elle qui faisant éclore avec les siècles ses lumières et ses erreurs ses vices et ses vertus, le rend à la longue le tyran de lui-même et de la nature.


A partir de cet extrait , nous avons eu quelques petites questions , je vous prie de m'aider je vous en serez tres reconnaissant :

Expliquez " devenir imbécile " , " tyran de lui même et de la nature "  et enfin " instinct"

Enfin nous devons dire la différence entre l'homme et l'animal.

Vous allez penser que je suis un fénéant mais loin de là j'ai tout fait pour trouver mais en vain, merci beaucoup.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Rousseau, Discours sur l’origine de l’inégalité - Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions...

Expliquez " devenir imbécile " , " tyran de lui même et de la nature "  et enfin " instinct"


Vous allez penser que je suis un fénéant mais loin de là j'ai tout fait pour trouver mais en vain, merci beaucoup

Vraiment tout ?
Y compris la consultation d'un dictionnaire aux articles imbécile, tyran et instinct ?

Rousseau, Discours sur l’origine de l’inégalité - Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions...

certes , mais je ne sais pas si il faut définir les définitions en rapport avec le texte ou avec le dictionnaire ?
Cordialement.

Rousseau, Discours sur l’origine de l’inégalité - Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions...

Bonjour, l'instinct est un comportement inné ne nécessitant aucun apprentissage, il est orienté vers un but étant soit la survie de l'espèce, soit la survie de l'individu. Sache que l'homme n'a pas d'instinct ! Je suis en TL et c'est la définition que notre professeur de philo nous a donné. Ca devrait t'aider. 
Rousseau pense aussi que l'homme est "le tyran de la nature". Il prône la nature et s'attaque au progrès de la science, à la culture dans Discours sur l'origine de l'inégalité, il pense que c'est l'homme qui est responsable de sa propre perte et de celle de la nature, (l'origine étant la propriété). Mais cette explication n'est pas très appropriée à un cours de philo, c'est plutôt du français/littérature.

Rousseau, Discours sur l’origine de l’inégalité - Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions...

Au XVIIIe siècle, tyran a encore le sens qu'il a en grec : usurpateur, celui qui a pris le pouvoir par ruse ou par force et n'a aucune légitimité.
L'homme est le tyran de la nature : l'homme met la nature en coupe réglée sans que rien justifie en droit cette prétention.
L'homme est le tyran de lui-même : certains s'arrogent le droit de commander aux autres, ce qui est contraire à l'égalité.